Accueil/Entrainement sportif/Course à pied/Le fameux « mal de téton » du runner : prévenir et soigner un téton irrité.

Le fameux « mal de téton » du runner : prévenir et soigner un téton irrité.

  • brûlure téton homme

Il y a des jours, il faut s’attaquer aux vrais sujets, c’est ce que je vais faire ici avec l’irritation des tétons durant la course ! Riez, mais on verra bien qui rira le dernier quand cela vous arrivera lors d’une course ou même d’une petite marche, le phénomène peut-être extrêmement douloureux.

Une fois n’est pas coutume, ce sont les hommes les plus en proie aux douleurs de mamelons, car les femmes portent généralement des soutiens-gorges de sport qui empêchent toute friction.

Au niveau le plus bas, l’irritation des tétons quand on fait du sport peut s’apparenter à une simple sensation de brûlure et de picotements, mais parfois, il peut y avoir saignement !

Heureusement messieurs, il existe des moyens de prévenir et traiter les mamelons irrités !

Quelles sont les causes du fameux « mal aux tétés » ?

Lorsque vous courez ou marchez, les tétons frottent constamment le tissu du T-shirt. Parallèlement, la transpiration due à l’effort affecte la peau et la rend plus sujette aux irritations, à cause du sel qu’elle contient.

Au cours d’une séance d’entraînement ou d’une course particulièrement longue, cette zone sensible de la poitrine peut être frottée au point de saigner.

Cela se produit le plus fréquemment avec les habits en coton qui présente une texture plus rugueuse et n’évacue pas bien la transpiration, du moins pas aussi rapidement que d’autres matières synthétiques.

Côté symptômes, on retrouve :

  • démangeaisons des « tétines »
  • rougeur de la peau
  • endolorissement
  • dessèchement

Si le mamelon est irrité pendant une longue période, il peut se fissurer et c’est là qu’il commence à saigner.

Comment prévenir ce phénomène irritant ?

Certains hommes apprennent à leurs dépens à quel point un problème de tétons irrités peut être douloureux. Rassurez-vous, vous n’avez pas à courir dans l’angoisse de voir vos tétons en sang, car c’est en fait très facile à éviter.

Il se peut cependant que vous ayez besoin d’expérimenter quelques approches ou de les combiner pour trouver celle qui vous convient le mieux.

1. Choisissez bien vos vêtements

C’est la base, et souvent cette solution résoudra à elle seule tout problème.

On l’a vu, plutôt que de choisir un t-shirt ou une brassière en coton, on opte pour une matière synthétique comme Dri-Fit, surtout quand il est question de la première couche que l’on va enfiler sur le corps (quand il fait froid par exemple).

Ce sont des tissus qui absorbent la transpiration et qui sèchent plus rapidement que le coton, ce qui est important parce qu’une peau humide peut aggraver les irritations.

mal téton courseSi la situation le permet, le mâle joggeur peut aussi choisir de se mettre « torse poil » pour exhiber son chest sculpté par des heures de course et ainsi préserver ses beaux tétés. Si c’est la solution que vous retenez, assurez-vous d’utiliser un écran solaire pour prévenir les coups de soleil, surtout sur une peau déjà sensible.

Cela semble évident, mais il est également préférable d’enlever tout éventuel piercing aux tétons avant votre séance d’entraînement.

2. Optez pour la lubrification

L’un des meilleurs moyens de prévention consiste à appliquer généreusement un lubrifiant comme de la vaseline sur les tétons avant d’aller courir.

La vaseline peut s’avérer un peu difficile à enlever des vêtements après coup, vous pouvez donc opter pour un produit anti-frottement spécifique.

Très souvent, ils sont formulés pour être lavés des tissus dès le premier essai.

3. Couvrez vos précieux mamelons

Certains hommes portent également des produits tels que les « Nip Guards » ou « NipEaze« , ou de simples morceaux de sparadrap. Notez que la bonne technique, c’est de mettre un morceau de coton sur les « tits » puis un morceau de sparadrap (bien adhérent, car la sueur à tendance à décoller le tout) par dessus pour éviter l’équation : poils + sparadrap = douleur.

Et quand c’est trop tard et que le mal est fait ?

mal aux tétons quand je cours

Sinon, il y a le GPSPORTS… (ce n’est pas un soutien-gorge pour homme, mais bien un « wearable device »)

Si vous êtes au milieu d’une course de longue distance et que vous commencez à ressentir la douleur, il n’est pas trop tard pour appliquer un lubrifiant (si tant est que vous en ayez sur vous), cela empêchera au moins l’irritation de s’aggraver.

Si vous courez un marathon ou toute autre course avec des postes d’aide médicale le long du parcours, ils auront probablement de la vaseline sous la main.

Parfois, les tétons sont plus douloureux après la course, lorsque vient l’heure de prendre une douche bien chaude. Veillez à bien nettoyer les « tétés irrités » et séchez-les soigneusement. Après quoi, appliquez de la crème (antiseptique par exemple pour prévenir toute infection) ou de la vaseline.

Si les tétons sont très douloureux, enflés, saignants ou qu’ils présentent des croûtes, consultez votre médecin qui pourra vous recommander un onguent.

De même, offrez-vous un court repos après la course pour aider vos tétons à guérir. Optez pour du cross training pour garder une bonne forme cardiovasculaire.

Même si c’est courant, il n’est pas nécessaire de laisser les irritations des mamelons entraver votre entrainement. Un peu de prévoyance et le problème n’aura pas lieu d’être !

On récapitule les bons gestes prévoyance :

  • portez un soutien-gorge de sport (sans coutures pour ces dames) et/ou un vêtement de compression proche du corps pour faire « barrière »
  • mettez en place un cache téton comme il en existe dans le commerce, ou simplement un morceau de sparadrap (gare aux poils)
  • ne portez pas de t-shirt ample en coton
  • appliquez une crème anti friction ou de la vaseline sur les mamelons juste avant la course
  • courrez torse poil/nu ou découpez grossièrement deux zones d’aération au niveau de vos mamelons dans un vieux t-shirt
Le fameux « mal de téton » du runner : prévenir et soigner un téton irrité.
5 (100%) 1 vote

mercredi 10 octobre 2018|

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services.

Fermer