L’histoire du squat en musculation

  • squat musculation

Les gens désignent le squat comme étant : le “roi des exercices de musculation”, mais en réalité c’est bien plus que cela ! C’est le tout premier exercice que vous avez fait de votre vie, et personne ne vous l’a enseigné, vous l’avez découvert seul, très tôt dans votre enfance, la première fois que vous avez eu à ramasser un jouet au sol. Vous ne saviez même pas que ce mouvement primaire portait un nom !

Pourtant, en grandissant, on a tendance à ne plus en faire autant, dans certaines cultures, cela reste une position de repos, même pour adultes. Vous pouvez apercevoir des gens en position de squat dans la rue, attendant à un feu rouge, chez nous ce serait perçu comme étrange pas vrai ?

D’autres prennent le squat très au sérieux, non pas pour se reposer, sinon ils ne mettraient pas d’énormes charges sur les épaules, tout ceci dans le but de battre des records ou se forger des jambes de super héros. Quoi qu’il en soit, le squat reste ce même mouvement élémentaire que nous avons répété des dizaines de milliers de fois durant notre tendre enfance, mais en tant qu’exercice, le squat à charge possède une histoire qui lui est bien propre, et qui remonte avant l’essor du bodybuilding, du powerlifting ou encore des jeux olympiques.

4 hommes ont réellement contribué à l’impulsion du squat en musculation, et c’est grâce à eux que ce mouvement polyarticulaire est dorénavant dans toutes les salles. Voici ces 4 hommes ainsi que leurs histoires avec le squat et la musculation.

Eugene SANDOW : le strongman

musculation squat
Connu comme le premier bodybuilder, son physique massif était le résultat de toute une vie passée à soulever des poids très lourds, qu’il s’agisse de barre, d’haltère ou de kettlebells dans des exercices de poussée, de tirée ou d’épaulé.

Ses jambes ne se sont pas solidifiées qu’avec des exercices prévus pour le haut du corps, non, Sandow a écrit dans son livre de 1894, noir sur blanc, des recommandations pour réaliser des mouvements de squat dédiés aux développements des quadriceps ! Le tout dans une description qui reste, encore à l’heure actuelle, parfaitement vraie : “En pliant les genoux, descendez le corps dans un mouvement vertical jusqu’au talon, en maintenant le dos droit ainsi que le menton, revenir en position initiale et répétez jusqu’à ce que vous sentiez la douleur musculaire.

Ou Eugene avez-il appris cela ? Peut-être de son mentor, le célèbre professeur Louis Attila. Peu importe la source, le squat de Sandow fut le point de départ ! Mais ce n’était alors qu’un exercice léger qui se pratiquait avec des haltères de chaque côté, ce n’était pas alors un exercice de force athlétique pure.

Cela prit 30 ans avant que quelqu’un ne change de nouveau le mouvement du squat…

Henry « MILO » STEINBORN : l’innovateur

squat musculation
Ce quelqu’un fut un allemand, du nom d’Henry Steinborn, le premier spécialiste de squat s’il en est, à une époque ou le squat “lourd” n’existait quasi pas. Il est d’ailleurs aujourd’hui connu pour avoir une variation de squat à son nom : la fameuse ‘Steinborn lift’.

Le mouvement de Steinborn était en fait du squat chargé non assisté, avec une barre sur les épaules, il squattait ainsi plusieurs répétitions, plus de 500 pounds sur ses épaules ! Une contribution majeure dans l’histoire de l’exercice roi.

Paul ANDERSON : la bête !

squat musculation
Paul était connu comme l’homme le plus fort du monde. Quand aux jeux Olympiques, le record de presse était à 330 pounds, lui en soulevait 400 facilement en compétition internationale à Moscou ! Il gagna une médaille d’or méritée aux JO de 1956, avec un épaulé jeté à 413pounds ! L’année suivante, il rentra dans le Guinness book des records du monde avec le squat le plus lourd jamais enregistré, quelque chose comme 270kg.

Il avait l’habitude de squatter des roues de tracteurs et des gallons ! Aujourd’hui il existe un squat appelé le squat Anderson. Il est connu aujourd’hui pour sa force pure, exceptionnelle.

Tom PLATZ : le bodybuilder

squat exerciceCourant des années 1970, grâce à ces précurseurs, le squat avait le vent en poupe. Avec de nouveaux sports comme le power lifting. Les gens pouvaient alors commander des barres olympiques par courrier, et lire dans les magazines comment faire du squat proprement afin d’améliorer leur force générale et avoir ainsi un meilleur physique.

Les bodybuilders qui faisaient de la compétition dans les années 60 étaient connus pour éviter le squat, le craignant, craignaient plutôt que ce dernier ne leur fasse de trop grosses fesses.

Mais les bodybuilders de l’âge d’or, à l’instar d’Arnold Schwarzenegger, and Franco Columbu ont complètement balayé cette réticence. Ils avaient pour habitude de charger très lourd pendant leurs sessions de squat, les mentalités évoluèrent alors.

Tom Platz amena ce fondement à un niveau supérieur, des champions olympiques de soulevé lui avait enseigné le squat, dont le célèbre médaillé d’or Norbert Schemansky, et la forme de squat qu’il développa sentait bon cette influence. Une amplitude de mouvement qui dépassait un peu la parallèle, le placement de la barre, tout y était. Le squat tel qu’on le connait aujourd’hui était né !

L’histoire du squat en musculation
5 (100%) 2 votes

jeudi 17 septembre 2015|

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services.

Fermer