Accueil/Entrainement sportif/Motivation sport/Le sport peut il vous rendre plus intelligent ?

Le sport peut il vous rendre plus intelligent ?

  • sport intelligence

En plus de vous rendre terriblement beau gosse et charismatique, se pourrait-il que le sport vous rende aussi plus intelligent en musclant votre cerveau ?

Si l’on sait depuis longtemps que les sportifs sont des êtres supérieurs sur le plan de la santé, les scientifiques viennent en rajouter une couche en révélant que l’activité physique serait un véritable dopant pour le cerveau !

Qu’est ce que j’apprends ? Faire du sport rendrait intelligent ? Les sceptiques accrocs au canapé rétorqueront « balivernes », au vu des discours après matchs de certains footeux…

Et pourtant, la science semble sûre d’elle : santé du corps et qualité de pensée seraient étroitement liées, Socrate avait vu juste !

Et tout peut se résumer en un mot : neurogénèse adulte.

Bonne nouvelles, vos neurones ne sont pas voués à disparaître !

On a toujours plus ou moins pensé qu’on disposait tous d’un stock de neurones à la naissance, promis à décliner. Une tête plongeante par ci, un choc crânien par là, et paf : on perd irrémédiablement des connexions neuronales.

Eh bien non, il s’avère que faire du sport permet de créer de nouveaux neurones dans certaines régions cérébrales. En effet quand on s’exerce, non seulement la fréquence cardiaque augmente et les muscles travaillent, mais il y a aussi du mouvement dans la tête, avec la production de nouvelles cellules neuronales dans l’hippocampe.

Cette production, appelée neurogénèse, joue un rôle essentiel pour la plasticité cérébrale (aide les fonctions cognitives, la réparation des lésions et l’adaptation).

Il y a quelques décennies encore, on pensait que la neurogénèse était exclue aux adultes.

Comment la neurogénèse est-elle déclenchée par le sport ?

Ah, j’ai éveillé votre curiosité !

Les chercheurs ont observé que la neurogénèse était particulièrement importante chez les individus physiquement actifs, et ce par le biais de 2 facteurs clés que procure le sport :

  1. le sport permet une meilleure oxygénation du cerveau. Qui dit meilleure oxygénation dit meilleur afflux sanguin, donc multiplication des vaisseaux capillaires du cerveau et meilleur approvisionnement en oxygène des quelques 80 milliards de cellules neuronales
  2. le sport permet la production d’hormones bénéfiques comme la cathépsine B, une protéine sécrétée lors de l’effort prolongé et qui favorise la production d’une autre protéine, la BNDF (brain derived neurotropic factor), qui elle, permet la production de nouveaux neurones ! La BNDF est un genre d’engrais pour la cervelle !

Comment votre cerveau va-t-il en bénéficier ?

bienfaits natation

Des chercheurs australiens ont remarqué en 2014 qu’être immergés dans l’eau augmente l’afflux sanguin dans le cerveau, idéal pour optimiser le fonctionnement des neurones.

Bon maintenant, je dois vous avouer que ce n’est pas parce que vous allez faire des heures et des heures de sport que vous allez demain pouvoir pondre une thèse de physique quantique. Votre Q.I restera peu ou prou similaire, même si vous avez une dizaine de marathons dans les chaussettes.

Déso’.

Mais, parce qu’il y a un mais, vos fonctions cognitives liées à la région de l’hippocampe seront bel et bien améliorées. L’hippocampe est cette région située dans le lobe temporal du cerveau qui est lié à la mémoire et au repérage dans l’espace.

Donc, en pratiquant sérieusement le sport, vous pourrez vous attendre à :

Si vous êtes étudiant, vous pouvez donc tout particulièrement bénéficier d’une pratique régulière du sport, surtout si vous êtes amené à devoir enregistrer de grandes quantités d’informations en peu de temps.

D’autant qu’indirectement, la production de dopamines et d’endorphines sécrétées durant l’exercice physique favorise un meilleur sommeil, or, de bonnes nuits sont impératives pour assimiler les informations apprises durant la journée.

Le « British Journal f sport medicine » avait publié une étude selon laquelle les étudiants qui faisaient du sport avaient en moyenne un meilleur développement cérébral et de meilleures notes que les autres.

Quels sports privilégier pour ressentir ces effets ?

On sait que toute activité physique est bonne à prendre en ce qui concerne la santé, mais pour ce qui est de l’amélioration des fonctions cognitives, il y a des sports à privilégier.

Pour ressentir les bienfaits de la pratique sportive sur sa mémoire et son apprentissage, mieux vaut que l’activité :

  • soit aérobique (donc un effort qui se prolonge dans la durée)
  • augmente le débit respiratoire et accélère d’au moins 50% la fréquence cardiaque
  • implique des efforts constants soutenus (le yoga et le pilates sont formidables pour le corps et le stress, mais pas pour ce qu’on recherche ici)
  • n’implique pas un travail de résistance : la musculation à montré une neurogénèse quasi nulle (j’entends d’ici les détracteurs dirent que ce n’est pas étonnant vu que c’est un sport d’imbéciles gneu gneu gneu…)
  • n’implique pas trop de réflexion, des sports comme le tennis, qui exigent un certain niveau de stratégie se placeront plutôt en bas de liste

Des sports idéaux semblent donc être le vélo, la natation et la course à pied, et pour que le cerveau en profite, il faudra s’y adonner au moins 3 fois par semaine à raison d’une heure par séance.

bienfaits de l'équitation sur le cerveau

Faire de l’équitation serait excellent pour les enfants, nous révèle une étude japonaise de 2017. Les chercheurs ont remarqué une hausse des résultats en mathématiques chez les 10-12 ans qui font du cheval

L’idéal serait de pratiquer chaque jour avec au moins 15 minutes d’activité intense (HIIT bonjour).

Si vous n’avez pas la possibilité d’en faire autant, tablez sur les fameux 15 000 pas quotidiens. Après une telle marche, vous pourrez vous apprêter à ressentir une partie des bienfaits. On sait par exemple que les longues balades favorisent la pensée créative grâce à l’oxygénation du cerveau, avis aux artistes !

Pour ce qui est de la neurogénèse en revanche, les effets ne se feront pas remarquer tout de suite, il faudra être régulier et constant dans ses efforts. 3 bons mois seront nécessaires pour que de nouveaux neurones soient fabriqués dans l’hippocampe.

Conclusion : il n’est jamais trop tard pour se (re)mettre au sport !

La neurogénèse n’est pas réservée qu’aux plus jeunes comme nous l’avons vu. Et si vous cherchiez une bonne raison de vous remettre au sport, l’amélioration de vos fonctions cognitives devrait suffire.

Si ce n’est pas assez pour vous convaincre, pensez à votre progéniture !

En effet, une récente thèse en doctorat avance qu’une mère qui suivrait une activité physique douce durant sa grossesse aurait plus de chances de mettre au monde un enfant aux réponses neurologiques plus matures ! En d’autres termes, le développement du cerveau chez le fœtus en serait amélioré !

Quoi qu’il en soit, plus que jamais, un esprit sain dans un corps sain semble être un adage à suive.

Le sport peut il vous rendre plus intelligent ?
5 (100%) 2 votes

mardi 2 octobre 2018|

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services.

Fermer