Shot la comme Curry !

  • stephen curry

Vous ne connaissez peut-être rien au basketball, vous ne suivez pas, ne regardez aucun match, mais vous pourriez bien avoir entendu parler d’un extraterrestre contemporain à cette discipline….Celui dont le patronyme est similaire à un aromate servant à relever les plats : j’ai nommé Curry ! Stephen de son prénom, épice-lui, non pas les petits plats, mais la balle orange par des gestes de grande classe ! Il est au basketball ce qu’est Federer au Tennis et Messi au football, un génie qui donne l’impression que tout est facile. Avec Stephen Curry, il n’y a pas un soir sans, les fans peuvent donc tranquillement acheter les billets pour se délecter d’un match de NBA des Warriors, et d’ailleurs la billetterie des Warriors ferait rêver n’importe quel club de sport, toujours en sold out !

Au top des ventes de maillots de basketball, devinez qui l’on retrouve ? Stephen évidemment ! Les fans s’arrachent littéralement tous les objets dédiés à la star, jerseys, mais également casquettes à l’effigie du club sans oublier les chaussures Under Armor, dont les ventes du modèle de la vedette décollent ! Under Armor a d’ailleurs fait le coup du siècle en signant Curry avant son explosion médiatique…mais ça c’est une autre histoire.

Un shot magique

Bref, si Stephen Curry est autant connu de tous, c’est avant tout pour son shot et la facilité qu’il dégage. Il extermine tous les records de 3points sur son passage, et pourrait même remettre le couvert en 2016 en battant le record de panier primé sur une saison (qui lui appartient déjà avec…242 paniers en 2014-2015).

Son shot est beau, son shot est pur et il semble extrêmement facile quand on le voit. Paradoxalement, comme nous allons le voir, la mécanique du tir de Stephen Curry est aussi complexe qu’une horloge suisse, rien n’est laissé au hasard ! Si vous deviez travailler pour copier son tir, cela vous prendrez vraiment beaucoup de temps…penser à tous ces petits détails vous rendrez vite dingue ! Mais si vous souhaitez vous prêter à l’exercice, voici une analyse du shot de Stephen Curry, issue du très bon site basketballworkouttips.com que j’ai simplement traduite.

L’orientation de ses pieds

stephen curry

“Vos pieds doivent faire face au panier, espacés de la largeur de vos épaules !” vous ont peut être inlassablement répété vos coachs quand vous étiez bambins. Stephen Curry, lui, n’a sans doute pas trop écouté ses coachs là-dessus, se fiant plutôt à son équilibre et son confort. Ses pieds ne sont donc pas directement orientés vers le panier, mais légèrement décalés de 10° du côté de sa main “faible” (si tant est qu’il en ait une…). Le résultat, sa hanche et son épaule droite sont parfaitement alignés avec le panier ce qui lui procure un shot rectiligne au possible qui part de son bras droit, et qui fait mouche ! Cette technique semble aider à garder le coude droit lors du shot

Le plus drôle, c’est que Stephen lui-même scande qu’il faut garder les pieds droits au moment de tirer ! C’est la poêle qui se moque du chaudron ! Donc soit il n’est pas conscient que lui même déroge à cette règle (ce qui serait vraiment « amusant »), soit il veut garder une partie de son secret de sniper 😉

Phase descendante de la balle

Quand Stephen reçoit une passe, il s’arrange pour faire descendre immédiatement la balle de quelques centimètres depuis l’endroit où il l’a réceptionné. Cela parait anodin n’est-ce pas, et pourtant, ce petit « truck » permet d’augmenter la puissance et surtout de rester en rythme jusqu’au lâcher du ballon. Cela aide aussi à maintenir le shot le plus doit possible, le tout étant basé sur la première loi de Newton : un objet en mouvement le restera jusqu’à ce que ce dernier soit confronté à une force inverse…je vous laisse méditer là-dessus, vous avez 4h !

Allez, on se fait un petit exemple pour mettre ça en image. Quand vous jouez au bowling, avant de lancer la balle, vous effectuez bien un mouvement qui vise à amener la boule derrière vous avant de lâcher cette dernière, pas vrai ? Vous le faites machinalement parce que vous avez toujours vu les gens le faire, mais en vrai, pourquoi faites-vous cela ? Pour donner de la puissance au tir ? Certes ! Mais cette action d’amener la boule en arrière va aussi vous offrir plus de précision, car au moment de la relâcher cette dernière, elle aura engrangé plus d’énergie pour se diriger où vous l’enverrez.

Et bien c’est exactement le même principe au basketball, le fait d’amener la gonfle en bas avant de shooter va en fait augmenter la possibilité d’inertie, donc augmenter vos chances de rentrer votre tir.

Tout comme pour la position de ses pieds, Curry nie encore une fois qu’il fait descendre la balle avant son shot…hum hum, cachotier le petit Stephen ?

Stephen affectionne particulièrement les catch and shot, il préfère tirer après une passe qu’après avoir fait un dribble, le fait est qu’il est capable de dégainer plus vite après la passe. Quand il l’a réceptionné, il baisse donc très légèrement les bras pour descendre sa balle, puis il amène sa balle un peu au-dessus de sa tête, peu avant le saut. Cela lui donne une très bonne puissance et un lâcher de balle extrêmement stable. Vous l’avez sans doute déjà vu tirer 2mètres derrière la ligne sans difficulté ? Comme quoi, ce ne sont pas les bras qui font le shot…

Curry et son One Motion Shot

curry shot
Stephen Curry, à l’instar d’autres stars NBA, est un “one motion shooter”, cela veut dire que son mouvement est fluide, il relâche sa balle dans la continuité de son geste, comprenez qu’il n’y a aucun point d’arrêt dans son mouvement. Certains jaloux  diront que c’est une forme incorrecte du shot. En réalité cela a des avantages comme des inconvénients. L’avantage majeur, c’est que vous pouvez dégainer très, très vite, pas étonnant d’ailleurs que Curry trust le podium à ce niveau ! D’un autre côté, il vous est plus difficile de sauter très haut, alors le débat persiste entre ces deux écoles…mais je pense que Curry s’en fiche pas mal ! A vous d’adopter la forme qui fonctionne le mieux, POUR VOUS !

Une petite extension des genoux, rien de plus

steph curryStephen n’est pas du genre à faire un squat avant de shooter ! Ce serait un peu long, vous vous en doutez ! Alors Steph fait simplement une légère flexion au moment de tirer, ses jambes se fléchissent légèrement, pour lui donner juste assez de puissance pour pouvoir sauter.

Mais la composante majeure qui fait la différence est ici la rapidité d’exécution. Encore une fois cela explique que Curry soit le Lucky Luke de la NBA.

Quand vous pliez vos genoux, le plus vous descendez, le plus vous vous aurez du mal à remonter ! C’est comme de faire du squat avec un poids sur les épaules, plus vous irez en bas, moins vous serez certain d’en revenir 😉

Casser les règles

Comme nous avons pu le constater, Steph est du genre à casser les « règles » théoriques du shot. Ses appuis, la position de ses pieds, ses genoux qui se fléchissent l’un vers l’autre lors du saut, et bien d’autres. Est ce que vous devriez en faire autant…pas sûr, Steph peut se le permettre, parce qu’il est ce qu’il est, mais surtout parce que, quelle que soit la position adoptée par le bas de son corps, le haut de son corps, lui, répètera inlassablement le même récital. Il relâchera toujours la balle de la même manière, rectiligne, puissante et précise, ce qui nous conforte dans l’idée qu’un bon shot repose en majeur parti sur une relâche stable et constante.

Curry et son shot géométriquement parfait

Si vous avez regardé la vidéo en début d’article, vous avez pu noter que rien ne “part en sucette” dans les positions que Curry adopte pendant son shot. Voici quelques chiffres clés du tir de curry :

  • Son genou droit est parfaitement aligné à sa hanche et à son coude
  • Ses pieds sont orientés de 10° vers la gauche
  • Son avant-bras n’est pas complètement droit
  • L’angle formé entre son torse et son bras fait précisément 90°
  • Son pouce et son index droits forment un V sur la gonfle
  • Sa main droite se positionne sur le côté du ballon
  • Il relâche la balle avec 4 doigts vers le bas (tous sauf le pouce)
  • Avant d’être “catapulté”, le ballon est situé au-dessus de son sourcil droit
  • Quand il relâche la balle, Steph a son bras parfaitement droit avec son coude qui est légèrement plus haut que sa tête

Conclusion

Stephen Curry est un monstre ! Plus sérieusement, ce n’est qu’une petite partie de la mécanique de tir de Steph mais cela en dit déjà long ! Vous voulez copier son shot…courage ! Il va falloir oublier pas mal de postures que votre corps a sans doute déjà bien intégrées, cela va être un long processus. Je vous conseille plutôt de vérifier quelques éléments un par un, et les comparer à votre mécanique actuelle. Car si Curry fait un peu différemment sur certains mouvements, sa précision monstrueuse témoigne que chaque parcelle est méticuleusement travaillée et proche de la perfection. N’hésitez donc pas à tester chacun des aspects afin d’aboutir vous aussi au shot avec lequel vous vous sentirez le plus à l’aise !
Shot la comme Curry !
5 (100%) 6 votes

vendredi 22 janvier 2016|

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services.

Fermer