Accueil/Entrainement sportif/Course à pied/Equipement running/Shapeheart, le brassard running qui va droit au coeur

Shapeheart, le brassard running qui va droit au coeur

  • shapeheart brassard running

Cela faisait un bout de temps que je n’étais pas parti en chasse des nouveautés french tech en matière d’équipements running, non pas que l’industrie s’essouffle, bien au contraire, mais plus par manque de temps.

Ce retour s’annonce musclé, avec dans ma besace une petite pépite pour les coureurs connectés que vous êtes ! Dans notre univers de coureurs modernes, deux écoles s’opposent.

Il y a ceux qui prônent la montre connectée les riches et ceux qui sont fidèles à leurs smartphones les fauchés, bon OK, j’exagère un poil je vous le concède.

Au milieu des deux, il y a ceux qui sortent avec leur montre ET leur téléphone, histoire d’avoir musique + tracker et pouvoir faire des petits selfies en mode « susu » pendant que les copains décuvent au chaud.

80% des moins de 30 ans courent avec leur téléphone

Il n’y a dès lors pas de solutions réellement idéales :

  • les montres sont souvent trop chères et/ou manquent parfois un peu de précision
  • les smartphones sont casse-pied à se coltiner, car de plus en plus gros, et n’intègrent pas nativement de cardiofréquencemètre

Allez tiens pendant qu’on en parle, rajoutons le capteur cardiaque à l’équation !

Toutes les montres n’intègrent pas de capteurs de fréquences cardiaques comme vous le savez, et celles qui innovent en la matière ne sont pas à la portée de toutes les bourses.

« Ben t’as qu’à acheter un capteur indépendant ! »

Très bonne remarque !

On peut donc s’affranchir d’une ceinture thoracique pour prendre la mesure, mais à ce petit jeu là, ces dernières ne sont pas non plus exemptes de tous reproches. En vrac on les blâme pour leur manque cruel de praticité et de confort, d’autant qu’elles ne sont bien souvent pas adaptées aux morphologies de ces dames…

En fait la ceinture thoracique, c’est clairement plus de notre époque, bisous au revoir !

Bon alors il reste quoi comme possibilité ?

« Ben tu n’as qu’à ne pas mesurer ta fréquence cardiaque et puis c’est tout, on court pour le plaisir après tout non ? »

Excellente observation, on court pour le plaisir avant tout !

Mais le plaisir, c’est aussi de courir en toute sécurité et de courir intelligemment, en adaptant son rythme à son objectif non ? Parce que peu importe la raison pour laquelle on court, perte de poids, remise en forme, amélioration de l’endurance, etc..On court avant tout pour renforcer le muscle le plus important de notre corps, le cœur !

Voici quelques repères pour courir intelligemment avec la fréquence cardiaque comme métrique :

  • 65 à 70% on améliore son endurance fondamentale
  • 70 à 75% on brûle les graisses
  • 75 à 90% : on se prépare à l’allure marathon
  • 90 à 95% : on améliore la VO2 max
  • Au-delà de 95% on fait est dans le fractionné

Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que le marché running présentait en 2016 44% de montres et de trackers avec option de mesure de fréquence cardiaque. C’est devenu une (quasi) nécessité en 2017, ce n’est plus juste pour faire le geek, c’est une manière de courir plus intelligemment, de renforcer son cœur tout en prévenant les risques cardiaques.

Plus qu’une utilité sportive, la mesure de la fréquence cardiaque joue également un rôle essentiel dans la prévention des problèmes cardiaques (1500 cas de mort subite pendant l’effort par an en France).

Bon OK, ben il reste toujours les brassards running, mais bon…

Les classiques brassards running en ultime solution…hum, ça se peut, mais eux aussi présentent quelques défauts. Pourtant les runners semblent les adouber puisque 50 millions de produits sont vendus chaque année, tout de même !

On va dire que cet objet fait le taf, il permet de ne pas se coltiner son gros téléphone dans sa main moite durant la session. Il gratte parfois, n’est souvent pas très confortable, pas toujours parfaitement adapté à la taille du téléphone ni à la taille du biceps et surtout, une fois que le téléphone est calé, rideaux ! C’est terminé, ne songez même plus à l’extirper de là pour zapper cette chanson que vous détester dans votre playlist ou encore pour prendre un seflie…non, il y est, il y reste.

Mais si je vous disais que tout ça, c’est du passé ? Ben quoi, on est quand même en 2017, et y’a des passionnés qui réfléchissent pendant que nous on court !

En l’occurrence, les passionnés dont il est question ici, c’est l’équipe de Shapeheart. Shapeheart est une petite startup incubée au tremplin à Paris qui a été désignée par Runner’s World lors du CES de Las Vegas comme étant une des innovations 2017 capables de transformer l’industrie du running…rien que ça.

Le produit a aussi été salué par le prix de l’innovation Fnac Intel ou encore par le prestigieux Hardware Club dont Shapeheart est membre. Bon voilà, juste pour situer un peu le potentiel du produit dont nous allons parler aujourd’hui, produit qui n’est autre qu’un brassard de running pas comme les autres.

Le shapeheart, presentation

pochette smartphone running

Sur le papier, voici les caractéristiques du brassard connecté Shapeheart :

  • un brassard confortable et adaptable
  • muni d’un cardio fréquencemètre intégrév
  • repose sur un système aimanté, ce qui le rend détachable à votre guise
  • fonctionne par Bluetooth
  • présente une autonomie de 25 heures, possible que vous lâchiez avant lui !
  • un design au top de la swaggery
  • compatible avec vos apps de running préférées
  • système de recharge par micro USB

Un brassard running, ça parait tout bête à faire, mais pour en arriver à un tel niveau de finition, il aura fallu pas moins de 5 prototypes et plus d’une centaine de tests pour corriger tous les petits détails.

Alors quand Stan de la team Shapeheart m’a contacté pour un petit essai grandeur réelle, je me suis empressé d’accepter. Je suis donc ce matin allé le rejoindre du côté de Boulogne pour une petite session que j’imaginais tranquille le chat. 5km de bon matin pensais-je, voilà qui sera suffisant pour me faire une idée de leur brassard.

C’était mal connaître le bougre qui m’a fait visiter le bois de Boulogne 12km durant, 1H de souffrance pur plaisir pour me faire une idée du dispositif.

J’avais au bras une version prototype qui a vu passer une centaine de cobayes avant moi, et pourtant, je dois dire que je fus bluffé par le brassard.

Confort

Confort 90%

La bande très large de la pochette smartphone de running est super confortable, elle ne gratte pas, elle n’irrite pas (elle ne pique pas les yeux et évite les noeuds) et on l’oublie carrément au bout de quelques minutes. Les matériaux sont pourtant amenés à changer dans un futur proche, laissant place à de nouveaux, plus souples, pour encore plus de confort.

Design

Design & Finitions 90%

brassard running connectéOn retrouve les formes du logo sur la petite capsule qui vise à recueillir le capteur de fréquence cardiaque, un logo particulièrement bien désigné qui résume parfaitement l’essence même du produit, « tailler » son cœur.

On observe donc le cœur travaillé avec des lignes géographiquement très propres, ça rend super. Au-delà de ça, la finition entière du brassard est superbe, le produit a franchement belle gueule.

Le système aimanté : le premier point fort

L’attache : ça bouge pas bordel ! 100%

Première réflexion que je me suis faite : « c’est tout c*n » ! Oui, mais voilà, il fallait y penser !

Alors que le problème #1 des brassards du marché est que l’on ne peut pas facilement consulter son téléphone durant la course, aucun grand constructeur n’a eu la présence d’esprit de concevoir un modèle magnétique ! Parce que cela relève du génie, c’est tellement bête que c’en est génial, donc indispensable !

La bande ne bouge donc jamais de votre bras, mais la poche qui contient le smartphone se désolidarise de l’ensemble par un système de clips magnétique très robuste, peu lourd et solidement fixé ! Une fois en main, il vous est très facile d’utiliser votre téléphone à travers la pochette de protection..un must pour changer sa playlist, prendre une photo ou capturer des Pokemons (pour le peu d’utilisateurs qui reste).

Le cardiofréquencemètre : le second point fort

Le cardiofréquencemètre fonctionne à merveille 95%

Deuxième gros point fort du brassard, l’intégration d’un petit capteur de fréquence cardiaque très précis, connectable très facilement via Bluetooth et dont l’autonomie excelle avec ses 25h, bien plus que la plupart des capteurs sur le marché !

Je n’ai eu aucun problème pour accoupler le dispositif à l’application de running Nike, et je n’ai rencontré aucun problème de dissociation durant l’heure de course. Un parfait 20/20 donc.

Et la suite ?

avis shapeheart

Brassard Running Shapeheart

  • Compatible avec tous les téléphones
  • Excellent système magnétique très pratique
  • Super confortable
Achetez votre Shapeheart

Les fondateurs en ont encore dans la chaussette, et ce hardware marque le début de se qui s’apparente à une innovation running importante.Le dispositif devrait encore s’améliorer, avec une possible surcouche logicielle à venir…alléchant !

Il faut dire qu’Antoine Schwoob (fondateur de Shapeheartn diplômé de l’école Centrale, sorte de Macgyver ascendant runner) et son associé Michael Weisz (associé et dirigeant général) ont toujours baigné dans le sport et son prêt à relever de nouveaux challenges !

Mais toute la petite équipe va avoir besoin de soutien, et demain, le 17 mai 2017, sera le jour qui verra le lancement de la campagne Kickstarter du projet, un premier aboutissement qui servirait à lancer la production des premiers brassards sur le marché !

Alors je compte sur vous pour faire péter l’espace de crowdfunding à coup de billets violets ! Bon, au moins, soyez sûr de ne pas passer à côté de votre brassard running, le produit sera pour l’occasion soldé de 40%. Vous pourrez donc dès demain vous le procurer pour 69€ au lieu de 109€ quand il sera sur le marché.

Cet objet connecté est une tuerie, l’équipe derrière est composée de jeunes frenchies passionnés de running, alors parlez-en autour de vous ! Ce qui est flippant, c’est que le produit est déjà une tuerie et va encore s’améliorer, aucun respect pour la concurrence..

Shapeheart, le brassard running qui va droit au coeur
5 (100%) 1 vote

mercredi 31 mai 2017|

2 Comments

  1. Avenel 2 juillet 2018 à 16 h 38 min

    Bonjour,
    Ayant acheté ce brassard cette année et l’appréciant fortement , je suis à la recherche d’un second sans cardio fréquence pour mon conjoint ?
    Savez-vous où puis je en trouver un ?
    Merci

  2. sportequipe 2 juillet 2018 à 21 h 50 min

    Hello, merci pour votre retour ! Le brassard existe en 2 versions : une « classique » (sans cardio fréquencemètre donc) à 40€ et l’autre à 99€.

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services.

Fermer