Accueil/Santé/Douleur musculaire/La rhabdomyolyse d’effort du sportif

La rhabdomyolyse d’effort du sportif

  • Rhabdomyolyse du sportif

Qu’est-ce que la rhabdomyolyse ?

Par son étymologie, ce mot signifie destruction (lyse) des muscles (myo) striés (rhabdo). La rhabdomyolyse d’effort est donc une dégradation des muscles squelettiques, due à la pratique excessive d’un exercice sportif inhabituel. Cette destruction des fibres musculaires provoque un déversement du contenu de ces dernières dans la circulation sanguine et peut produire des conséquences potentiellement mortelles.

Voici les trois principaux symptômes :

  • Des douleurs musculaires
  • Un œdème très facilement reconnaissable
  • La présence de myoglobine dans l’urine, qui donne une couleur plus foncée à cette dernière

Qui peut être concerné ?

Ce sont davantage les personnes qui pratiquent une activité physique intense pour la première fois. Lorsque cet entraînement est excessif et non adapté au pratiquant, et que le sujet souffre de déshydratation et de stress thermique, le risque de rhabdomyolyse est accentué. Il faut savoir que certaines personnes sont prédisposées à cette maladie.

La rhabdomyolyse peut survenir suite à des activités exténuantes comme un marathon ou un cours collectif de vélo à haute intensité, ou par des mouvements répétitifs non habituels comme des sauts en position accroupie.

Qu’en est-il alors des athlètes confirmés ?

La rhabdomyolyse peut également toucher les sportifs confirmés réalisant une nouvelle activité physique trop intense. C’est ce qui est arrivé à Amy PURDY, une médaillée de bronze paralympique de snowboard. Après trois semaines de repos, elle reprend l’entraînement sous la forme d’un circuit training incluant des pompes. Au bout de la moitié de l’entraînement, elle ressent une vive fatigue musculaire dans les bras. Le lendemain matin, elle ne peut plus lever les bras… Ces derniers deviennent rigides, endoloris, gonflés et douloureux. On lui diagnostiquera la rhabdomyolyse.

Quels sont les risques en cas de rhabdomyolyse ?

Les cas bénins de rhabdomyolyse ne nécessitent pas d’hospitalisation, et le sportif est généralement rétabli au bout d’une semaine.

En cas de rhabdomyolyse aiguë, la présence de myoglobine dans l’urine peut se propager dans les reins et dans les cas extrêmes amener à une insuffisance rénale puis la mort. Contrôlez régulièrement la couleur de vos urines. Attention, une urine foncée n’est pas forcément le symptôme d’une rhabdomyolyse !

Comment l’éviter ?

Voici 5 conseils pour prévenir la rhabdomyolyse :

  • 1. Commencer tout entraînement physique par un exercice d’intensité légère puis modérée, en augmentant progressivement l’intensité jusqu’à atteindre le niveau recherché.
  • 2. Bien s’hydrater avant et pendant l’entraînement.
  • 3. Eviter les diurétiques qui favorisent la déshydratation en réduisant les concentrations de potassium.
  • 4. Lors d’un exercice intense effectué par temps chaud, prendre ses précautions en matière d’acclimatation pour éviter les gros coups de chaleur.
  • 5. Apprendre à connaître ses limites et ne pas avoir peur d’arrêter l’entraînement si on a une sensation anormale.

Ces précautions permettent de limiter le risque de rhabdomyolyse mais servent aussi à prévenir les douleurs musculaires et optimiser la performance sportive.

Cas de rhabdomyolyse suite à un cours de spinning

Voici l’histoire incroyable de Christina retracée dans le New York Times. Christina, inscrite dans une salle de sport aux Etats-Unis, se rend à son premier cours de spinning, ressemblant au RPM. Réalisé par un coach sur des musiques adaptées, ce cours collectif sur vélo est réputé pour être de haute intensité avec un travail en fractionné de type HIIT.

Christina trouve ce cours beaucoup plus intense que ce à quoi elle s’attendait : « Je pensais que mon corps n’était tout simplement pas habitué à ce type de stress musculaire vu que c’était mon premier cours de spinning ».

Deux jours plus tard, elle ressent d’atroces douleurs au niveau des jambes, la couleur de son urine vire au marron foncé, elle se sent nauséeuse. Aux urgences, on lui diagnostique la rhabdomyolyse, causée par ce cours de spinning, trop intensif pour elle. Le stress musculaire est tel, que les fibres musculaires se sont littéralement détruites. Les médecins réalisent alors une opération chirurgicale et ouvrent ses cuisses pour relâcher la pression accumulée…

Heureusement, Christina s’en est bien sortie après deux semaines d’hospitalisation.

Faut-il éviter les cours de spinning ?

Il y a eu 46 autres cas de rhabdomyolyse après un cours de spinning, dont 42 personnes qui réalisaient ce cours pour la première fois. Ceci reste exceptionnel, comparé à l’ensemble des pratiquants de RPM ou autre cours de vélo en salle ! La rhabdomyolyse ne doit donc pas être une raison d’éviter les exercices de haute intensité. Néanmoins, comme nous vous l’avons conseillé précédemment, il parait indispensable d’y aller progressivement, surtout lors de son premier cours. Il faut laisser le temps aux muscles de s’adapter à un nouveau type d’exercice. Et également connaître ses limites…

Conclusion

Sachez que les cas de rhabdomyolyse restent assez rare, donc pas de panique ! De plus, notre corps possède suffisamment de réflexes protecteurs pour nous obliger à nous arrêter avant que l’effort musculaire ne devienne trop intense. Pour éviter la rhabdomyolyse et s’entraîner efficacement en toute sécurité, progressivité et écoute de son corps sont les maîtres mots !

Sources :
http://www.gssiweb.org/fr-ca/article/sse-n42-les-pires-des-scnarios-la-rhabdomyolyse-deffort-et-linsuffisance-rnal
https://www.nytimes.com/2017/07/17/well/move/as-workouts-intensify-a-harmful-side-effect-grows-more-common.html
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21857374
http://www.amjmed.com/article/S0002-9343(16)31206-2/fulltext

La rhabdomyolyse d’effort du sportif
4.8 (95%) 4 votes

lundi 9 avril 2018|

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services.

Fermer