Accueil/Nutrition sportive/Régime sportif/Régime sans gluten pour les sportifs : effet de mode

Régime sans gluten pour les sportifs : effet de mode

  • Glutene

« No-glu », « Sans gluten », « Gluten free », on en entend parler partout et surtout de plus en plus. Mais qu’est ce que le gluten exactement ? Est-ce mauvais pour notre santé ? En tant que sportif, pouvons-nous nous en passer ? Par quoi peut-il être remplacé ? Décryptage.

J’aimerais vous dire « j’ai testé le régime sans gluten » mais… je suis découragée d’avance ! Pourquoi ? Tout simplement, parce que le gluten est partout ! Dans le pain, les pâtes, les biscuits, les plats cuisinés, les pizzas, certaines sauces cuisinées, le muesli, les bonbons au sirop de glucose… Et pour trouver certains de ces produits dépourvus de gluten, il faut se rendre dans des magasins spécialisés, et les prix sont entre 2 à 5 fois plus élevés. Beaucoup de contraintes pour un régime sportif dont les bénéfices… restent à prouver.

Partons de la base : qu’est ce que le gluten ?

Le gluten est une protéine présente dans certaines céréales : le blé, le seigle, l’avoine et l’orge. Le gluten permet principalement de donner une texture moelleuse (pains et autres produits de boulangerie) et de lier les ingrédients ensemble (sauces, plats préparés…). On retrouve donc cette protéine dans un grand nombre de produits transformés. Pourtant, environ 1% des français souffriraient d’une intolérance au gluten, dite maladie cœliaque, et seulement 10 à 20% des cas seraient diagnostiqués.

L’intolérance appelée maladie cœliaque

La maladie cœliaque est une affection chronique de l’intestin qui se manifeste lors de la consommation de gluten. Cette intolérance amène une réaction immunitaire anormale dans l’intestin grêle avec une inflammation de la muqueuse et des villosités intestinales. L’intestin peut alors être dans l’incapacité d’absorber certains nutriments, vitamines et minéraux. Cette mauvaise absorption peut amener à des complications comme une malnutrition. A l’exception du facteur héréditaire, les causes de la maladie cœliaque restent difficiles à identifier. Les symptômes varient en fonction des individus, mais sont essentiellement digestifs : diarrhée, douleurs abdominales, ballonnements, etc.

Les personnes atteintes de cette maladie, qui se diagnostique de plus en plus à l’âge adulte et tend à augmenter en Europe, suivent donc un régime sans gluten. L’intolérance à cette protéine est à différencier de l’allergie alimentaire, de la sensibilité au gluten, ou encore de la « tendance sans glu » …

La mode du « sans gluten », d’où est-elle partie ?

Des célébrités évidemment ! Gwyneth Paltrow, Oprah Winfrey, Lady Gaga mais également des sportifs comme Jo Wilfried Tsonga et Novak Djokovic. Ce régime est devenu une mode en seulement quelques mois !

La glu-story de Djokovic

aliments sans gluten Novak
Depuis son plus jeune âge, Djokovic se plaint de maux de ventre, de troubles respiratoires et de perte de tonus. Ces troubles accompagnés par une fatigue soudaine peuvent se déclencher en plein match. Après plusieurs traitements sans résultats, il découvre fin 2010 qu’il a une sensibilité particulière au gluten. Plutôt embêtant pour un fils de pizzaiolo… Le tennisman décide alors d’exclure de son alimentation les aliments contenant cette protéine. Il peut alors mieux assimiler les aliments pour lui fournir l’énergie dont il a besoin, et ainsi acquérir un meilleur métabolisme énergétique. Quelques mois plus tard, le Serbe s’offre une série de 43 victoires d’affilé, et devient numéro 1 mondial en remportant notamment le tournoi de Wimbledon ainsi que l’Open d’Australie en 2012 contre Nadal !

Le régime sans gluten fait maigrir : info ou intox ?

Et non, le régime sans gluten en lui-même ne fait pas perdre du poids ! Néanmoins, le fait d’enlever des aliments riches en sucre ou en gras comme la pizza, les biscuits, les plats préparés et autres pâtisseries, qui peuvent faire grossir s’ils sont mangés en excès, peut amener à une perte de poids.

Attention donc de ne pas tout confondre…

Les avantages du sans gluten pour les sportifs

Tout d’abord, le gluten n’est pas toujours facile à digérer. Il peut être intéressant de limiter sa consommation avant une compétition ou un entraînement intensif, pour réduire la sensation de ballonnement.
De plus, pendant l’effort, le tube digestif est mis à mal. Avec l’augmentation de l’intensité et la répétition des entraînements, des irritations de l’intestin peuvent apparaître car le sang va affluer vers les muscles sollicités en priorité et non vers le système digestif. Il peut alors se produire un phénomène de perméabilité. La muqueuse intestinale agressée va laisser passer les protéines, et donc le gluten. Les coureurs peuvent ressentir d’autant plus cette gêne avec les vibrations à répétition causées par la course.

Ainsi, une alimentation pauvre en gluten peut faciliter la digestion, et avoir un effet positif sur vos performances. Mais prudence, même si l’alimentation est un facteur déterminant aux performances, aucune étude scientifique ne prouve que se priver de gluten contribuerait à l’amélioration des performances !

Les aliments pouvant remplacer le gluten

A part si vous êtes atteints de la maladie cœliaque, un régime d’exclusion très stricte ne présente aucune utilité. Néanmoins, ce régime n’est pas dangereux pour votre santé si vous conservez une alimentation équilibrée car vous pourrez combler vos carences par d’autres aliments : riz, maïs, quinoa, lentilles, ou encore pommes de terre.

Vous trouverez également des produits sans gluten (très chers !) qui sont à l’origine destinés aux personnes intolérantes et allergiques à cette protéine.

Alors, no glu ou yes glu ?

« Régime sans gluten », signifierait enlever toutes traces de gluten de son alimentation. S’il n’y a pas de raison médicale, cela semble compliqué à appliquer. Néanmoins, passer à une alimentation pauvre en gluten, peut être une solution.Pour les courageux (ok je n’en fais pas partie…), testez pendant quelques semaines une alimentation sans gluten, et regardez les effets sur votre organisme : fatigue, digestion, performances sportives, etc. Mais attention de ne pas tout confondre ! Cette amélioration est-elle réellement due à l’absence de consommation de gluten ? Ou au fait d’avoir enlevé des aliments gras et sucrés de votre alimentation ?

Est-il vraiment nécessaire de modifier radicalement son alimentation ? Avant de penser à adopter des régimes d’exclusion, de risquer d’avoir des carences et de manquer d’énergie, procédez à un rééquilibrage alimentaire. Médecins et nutritionnistes sauront vous conseiller et vous orienter.

Régime sans gluten pour les sportifs : effet de mode
5 (100%) 3 votes

vendredi 27 mars 2015|

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services.

Fermer