Accueil/Entrainement sportif/Sport Original/À la découverte du Pit Bike

À la découverte du Pit Bike

  • pit bike

Le besoin de mobilité, de sensations fortes et de liberté pousse souvent les jeunes et les adolescents à préférer les motos aux voitures. Différents types de motos sont disponibles sur le marché. Mais la moto la plus prisée et la plus tendance actuellement est le Pit Bike.

Le Pit Bike est une mini moto dont les caractéristiques répondent aux attentes des jeunes et des fans de motos. Mais, d’où vient-il ? Quelles sont ses caractéristiques ? Que dit la loi à son propos ? Voilà quelques-unes des questions auxquelles cet article répond afin que vous disposiez du maximum d’informations sur le Pit Bike.

Qu’est-ce que le Pit Bike ?

Le Pit Bike est une moto d’une forme comparable à celle du motocross classique. La différence fondamentale entre ces deux motos se trouve au niveau de la taille. Un Pit Bike possède une taille moindre comparativement à son homologue. En effet, sa selle est située à une hauteur d’environ 80 centimètres contre un mètre pour le motocross classique.

Voici d’autres caractéristiques du Pit Bike :

  • Les dimensions des roues (12′, 14′, 17’…) ;
  • Le poids de la machine (60 kg en moyenne) ;
  • La puissance du moteur (50cc, 70cc, 125cc, 150cc, 190cc…) ;
  • Le type de finition (style et couleurs variables) ;
  • Le moteur (semi-automatique, automatique, 4 temps, 2 temps…).

Le Pit Bike est donc un motocross de petite taille. On lui attribue de nombreux noms, vous en avez peut-être entendu certains dont la Mini Moto, le Dirt Bike, le Deurt  (ou encore Durt).

L’engin est disponible sous différents modèles et tailles accessibles à tout individu à partir de 6ans. Le modèle le plus couramment utilisé possède :

  • Une hauteur de selle de 42 cm
  • Une hauteur totale d’environ 60 cm
  • Une longueur de 1 mètre…

Les Pit Bike sont des machines puissantes pour leurs tailles. Dotés d’une cylindrée comprise entre 50 et 250 cm3 et souvent de moteur 4 temps, ils peuvent atteindre et dépasser 100 km/h.

L’utilisation du Pit Bike offre de nombreux avantages à son utilisateur :

  • Il est très maniable grâce à sa petite taille
  • Il est léger et permet d’effectuer des figures impressionnantes
  • Il offre de bonnes possibilités d’accélération
  • Il présente des risques de chutes et de assez blessures faibles
  • Il ne coûte pas cher et permet de faire des économies en comparaison avec le prix du motocross classique…

Si vous souhaitez acheter votre propre Dirt Bike, vous pouvez faire un tour sur deux spécialistes : WKX Racing et Bastos Bike.

Histoire du Pit Bike

premier pit bike de l'histoire

Il avait fière allure, le Z50M, premier pitbike commercialisé par Honda en 1963

L’origine du Pit Bike remonte aux années 60. Le premier modèle de cette mini moto fut créé par la société japonaise Honda en 1961. C’était le modèle Z100 équipé d’un moteur monocylindre, 4 temps de 50cc.

Ce premier modèle a été conçu pour être installé dans le parc d’attractions japonais Motopia. Il permettait donc aux enfants de découvrir les sensations et les joies du pilotage de motos. C’était à l’époque l’activité la plus demandée et la plus pratiquée dans le parc.

Un tel engouement a amené Honda à produire quelques années plus tard des modèles qui seront vendus au grand public. C’est ainsi qu’on retrouva le premier Pit Bike commercialisé en 1963 sur les marchés asiatiques et européens sous le nom Z50M. Suite à l’intérêt des Américains pour cette mini moto, un partenariat a été initié entre Honda et les spécialistes américains. Cela a contribué à la création d’un nouveau modèle de mini moto appelé mini trail ou Z50A.

Ce modèle était notamment caractérisé par :

  • Sa selle réglable ou adaptable
  • Ses roues de grandes tailles
  • Ses pneus à crampons

Le Z50A connut un franc succès aux États-Unis. En effet, la première année de sa mise en vente, plus de 50 000 pièces ont été vendues. C’était une machine qui exprimait la liberté et qu’on voyait partout. Vendue à 230 USD, cette moto disposait de tous les atouts pour être incontournable.

Elle possédait :

  • Une simplicité de pilotage déconcertante
  • Un guidon pliable
  • Une excellente légèreté et une bonne compacité

On pouvait d’ailleurs la ranger dans un bateau, un camping-car ou dans le coffre d’une voiture. Ce modèle s’est répandu dans toutes les enseignes. Il a été adopté par les surfeurs, les pilotes de motos et automobiles, les amateurs de courses… Pendant les années qui ont suivi, de nouveaux modèles sont apparus : la Honda DAX équipée de deux places en 1969 puis le tout terrain CRF 50 en 1980 qui est un modèle comparable aux Pit Bikes actuels.

Vinrent ensuite les modèles KLX 110 et plusieurs versions définitives du Pit Bike fournis par de nombreux constructeurs dans les années 2000…

Grâce à une évolution de sa conception, de nouveaux modèles plus performants ont été inventés. Il s’agit notamment des versions « piste » et « circuit » qui ont encore dynamisé le marché.

Le Pit Bike en France

La folie du Pit Bike a véritablement débuté en France au début des années 2000. C’était devenu la moto de prédilection des jeunes âgés de 18 à 35 ans. Cet engouement a pris de l’ampleur au fil des années. De fait, de nombreux constructeurs ont voulu répondre à la demande de plus en plus croissante.

Les grands constructeurs de Pit Bike en France

Parmi les grands constructeurs ayant vendu plus de 30 000 pièces pendant l’année 2005 en France, on peut mentionner :
Bastos Bike, YCF, CRZ ou encore RSR…

La concurrence entre les constructeurs est telle que des modèles de plus en plus perfectionnés sont inventés. Tous les magasins français étaient devenus tendance et vendaient des Pit Bikes. Les consommateurs n’avaient donc aucune difficulté à s’en procurer.

L’offre était adaptée aux consommateurs :

  • Les débutants et les adolescents optaient pour les modèles 50cc, 70cc ou 90cc ;
  • Les professionnels et jeunes choisissaient les modèles les plus puissants de 125cc, 140cc, 150cc, 190cc…

Aujourd’hui, la tendance est aux Pit Bikes électriques. Ils ont l’avantage d’être non polluants tout en restant adaptés aux besoins de mobilité des jeunes.

Parmi les différents modèles de Pit Bikes électriques disponibles sur le marché, on peut citer :

  • Le Pit Bike YCF 50E Electric
  • Le Mini Dirt Bike 1000W
  • La Moto Dirt Bike électrique E-Road Falcon 500W…

Le prix d’achat d’un Pit Bike est variable et dépend des spécificités de la machine et de sa marque. Pour l’achat d’une machine pour débutant, vous devez prévoir au moins 500 euros.

Les modèles de haute performance peuvent coûter jusqu’à 3000 euros. Et parmi les marques de Pit Bike de qualité, on peut citer :

  • CRZ
  • Gunshot
  • YCF
  • MINI MX
  • PITSTERPRO…

Les compétitions auxquelles on peut participer

Outre les exercices d’entraînement et de distraction personnelle, on peut participer à plusieurs compétitions nationales et internationales avec le Pit Bike.

Il s’agit notamment :

  • Du Championnat de France de Pit Bike (le Pit Bike est aussi une discipline sportive)
  • Du Challenge Grand Ouest (CGO)
  • De la « World Cup of Pit Bike »…

On peut mentionner qu’à l’occasion de la dernière coupe du monde de Pit Bike, les pilotes français ont excellemment brillé. Ils ont remporté presque la totalité des prix.

Pour illustration, on a :

  • Andrea Bruno, Justine Geisler et Lena Marques qui occupaient les trois premières places dans la catégorie Girl
  • Gregory Marechal, Dorian Bousquet et Alexandre Barbary qui sont les trois premiers de la catégorie Junior
  • Jeremy Chauveau et Sébastien Guillaume qui occupent la deuxième et troisième place dans la catégorie Expert…

Le Pit Bike dans la législation française

La loi française stipule que la pratique d’une discipline de moto notamment du Pit Bike doit s’effectuer sur un terrain homologué. Cette discipline doit être cadrée et être sous l’égide d’une fédération.

En France, la loi sur le Pit Bike :

  • Interdit la constitution d’une association pour gérer une installation privée pour le Dirt Bike
  • Exige l’obtention d’un permis avant l’aménagement d’une piste de Pit Bike…

La loi interdit aussi la vente de Pit Bike à un mineur. Aussi, l’utilisation d’une telle machine ne peut être confiée à un mineur de 14 ans, sauf si ce dernier fait partie d’une association sportive agréée qui dispose d’un terrain adapté à la pratique du Pit Bike. Toute personne disposant d’un Pit Bike dont la vitesse peut excéder 25 km/h doit l’enregistrer à la préfecture.

Par ailleurs, il est interdit de circuler sur la voie publique avec un Pit Bike. Et pour circuler avec sur un terrain privé aménagé spécialement pour cette cause, il faut disposer d’une autorisation formelle. Une violation de la loi peut entraîner le payement d’une amende (jusqu’à 1500 euros) et/ou la confiscation de la machine.

Les bienfaits de la pratique du Pit Bike

faire du pit bike

Considéré comme un sport extrême pour la plupart des gens, faire du pit bike peut aussi être un excellent moyen de rester en forme. On pourrait pourtant penser à tort que c’est la moto qui fournit tous les efforts, mais voici quelques bienfaits à pratiquer

  1. Augmentation de la fréquence cardiaque : la pratique du Dirt bike augmente votre fréquence cardiaque d’une manière comparable au jogging ou à l’exercice d’endurance faible. Une sortie moyenne devrait amener votre rythme cardiaque dans les 130bpm, alors qu’une sortie « extrême », incluant des sauts, des collines et des obstacles, pourra faire battre votre cœur au rythme de 150bpm.
  2. Augmentation de la force : certes vous êtes sur un appareil motorisé, mais il vous faudra déployer de le force pour tourner, soulever et faire fonctionner l’engin. Les principaux muscles sollicités sont les quadriceps, les ischio-jambiers et d’autres muscles des jambes, surtout si vous roulez sur un terrain jonché de bosses. Vos bras ne seront pas en reste pour tirer sur le guidon lors des sauts et pousser lors de votre atterrissage.
  3. Équilibre : l’utilisation des muscles stabilisateurs au niveau de vos jambes et de votre sangle abdominale vous aidera à rester en équilibre pendant que vous accélérez dans les montées et les descentes et aussi durant les sauts. Dans les bosses, le corps recrute différents muscles pour maintenir l’équilibre.
  4. Le deurt permet également d’aller dehors, de profiter du soleil et de l’air frais, ce qui contribue à soulager le stress et à faire le plein de vitamines D, comme toute activité outdoor.
  5. Brûler des calories : maintenir l’équilibre de la moto à travers les différents sauts et bosses sollicite les abdominaux, les bras et toute la chaîne postérieure, in fine, vous brûlez forcément un peu de calories.
  6. Stimulation cérébrale : le simple fait de rouler activera les zones préfrontales du cerveau, et les bikers habitués seront susceptibles d’améliorer leurs fonctions cognitives.

Que vous soyez passionné de vitesse, en quête de liberté ou de nature sauvage, que vous souhaitiez relâcher la soupape ou maintenir une bonne forme physique tout en prenant du plaisir, le dirt bike est une activité très sympa à essayer. Polyvalentes, ces mini motos tout terrain autrefois conçues pour les gamins ont trouvé un tout autre public, les adultes ! La communauté est grande en France et l’investissement n’est pas très élevé, alors, pourquoi se priver ? Nul besoin d’être un grand pilote pour s’y essayer, mais toujours de conduire en toute sécurité.

À la découverte du Pit Bike
5 (100%) 1 vote

mercredi 13 juin 2018|

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services.

Fermer