Accueil/Nutrition sportive/Perdre du poids/Obésité en France, des chiffres inquiétants

Obésité en France, des chiffres inquiétants

  • obésité en france

Plus de sport et une meilleure nutrition, voici les slogans habituels des médias pour nous permettre d’atteindre une meilleure santé et perdre du poids, mais est-ce vraiment efficace ?

Les médias nous assomment de conseils pour que nous ayons une hygiène de vie idéale : « arrêtez de fumer, conduisez doucement, marchez trente minutes par jour, ne buvez pas trop, ne mangez pas trop salé ni sucré, avec modération, etc. ».

On entend souvent dire qu’une bonne condition physique passe par une pratique sportive régulière et une alimentation saine, mais est-ce si efficace ?

Décryptage.

État des lieux en France, trop gros nos Français ?

obésité enfants francaisVoici quelques chiffres alarmants qui sont apparus lors d’une récente étude publiée dans le New England Journal of Medicine.

En France, 17% des femmes sont obèses contre 14% des hommes. S’il y a donc plus de Françaises que de Français obèses, les hommes sont en revanche 44% à être en état de surpoids contre 27% chez les femmes.

Pour la petite anecdote, c’est le nord Pas de Calais qui possède le plus gros pourcentage de Français obèses avec 21% !

En France toujours, 5% en moyenne des enfants sont obèses (garçon et filles confondus), 18% de fillettes sont en surpoids contre 14% de « p’tits gars ».

La « bonne nouvelle » toutefois, c’est que notre pourcentage d’obésité n’évolue pas trop depuis 2012. Bon, évidemment, on peut toujours se déculpabiliser en observant les mauvais élèves. Et à ce petit jeu, ce sont bien les Égyptiens (et non, pas les Américains, pourtant pas loin derrière) qui font la course en tête avec un incroyable 35% de la population égyptienne obèse !

Dans l’hexagone, 7 personnes sur 10 se sentent en bonne santé, et 1 sur 10 déclare être en mauvaise, voire très mauvaise forme.

Si les inégalités entre les sexes tendent à se gommer, les hommes ont toujours une espérance de vie plus basse que les femmes (79 ans contre 85 ans en 2015).

La manière dont les Français se soignent dépend de la manière dont ils sont couverts. Malheureusement, une partie de la population est contrainte de se passer de certains soins pourtant essentiels parce qu’ils n’ont pas souscrit à une mutuelle complète.

Petite parenthèse, pensez à bien comparer les services et les prestataires, et optez pour une offre telle que la mutuelle Maaf qui propose un bon rapport qualité/prix.

Les deux premières causes de mortalité sont les cancers et les maladies cardiovasculaires, qui représentent ensemble plus de la moitié des décès.

Une des raisons imputées à ces deux grandes familles de maladies : le surpoids de plus en plus fréquent chez les populations occidentales. On rappelle que près d’un adulte sur deux est en surpoids léger ou dangereux en France !

Avec l’alcool et le tabac, c’est un des principaux mauvais comportements responsables de la dégradation de la santé des Français.

Mais en fait, pourquoi c’est si grave d’être en surpoids ?

Pourquoi l’obésité est-elle un facteur de risque ?

Si les Français ne meurent pas directement de leur surpoids, ce dernier est un facteur de risque aggravant concernant les maladies cardiovasculaires et les cancers.

Pourquoi ?

Parce que l’obésité est liée à une mauvaise hygiène de vie : nous bougeons peu, nous mangeons mal (dans la plupart des cas).

En outre, les cellules graisseuses, en trop grande quantité, contribuent à la production d’hormones de croissance qui peuvent finir par causer des cancers si elles sont trop nombreuses. Trop de cellules graisseuses dans le corps peuvent aussi en empêcher le bon fonctionnement des organes et par là même, créer des dégénérescences.

Le surpoids et l’obésité peuvent augmenter le risque de nombreux problèmes de santé, y compris le diabète, les maladies cardiaques et certains cancers. Si vous êtes enceinte, l’excès de poids peut entraîner des problèmes de santé à court et à long terme pour vous ET votre enfant.

L’excès de poids peut donc entraîner de sérieux problèmes de santé dont :

  • le diabète de type 2, de plus en plus diagnostiqué en France chaque année
  • de l’hypertension
  • des maladies cardiaques et des accidents cardiovasculaires
  • certains types de cancer
  • de l’apnée du sommeil
  • des maladies du foie
  • des maladies rénales

Une mutuelle santé européenne classique est obligée de prendre en compte ces risques aujourd’hui ! Une bonne nutrition est donc importante, car prévient de toutes les complications liées à la prise de poids.

Comment faire le lien entre nutrition, sport et santé ?

chiffres surpoids france

« la modération est la clé de voûte de la minceur bien entendu »

En quoi manger mieux et bouger plus nous permettent-ils d’être en meilleure santé ?

Pour une meilleure forme de notre système cardiaque, il est effectivement important de sortir de la situation de surpoids. Il est en effet primordial d’avoir un système vasculaire efficace qui n’est pas obstrué par de mauvaises graisses. La pratique régulière d’un sport aide à les éliminer et à dynamiser le circuit. Votre activité renforce vos organes vitaux en même temps que vos muscles !

Même pour ce qui est des cancers : la dégénérescence des tissus est ralentie si les cellules sont souvent mises à contribution : c’est l’inactivité qui entraîne une fatigue des cellules.

Comment savoir si je suis en surpoids ?

surpoidsBon, déjà, le miroir ou votre conjoint peuvent vous donner des indices ! Mais si ce n’est pas suffisant, vous pouvez calculer votre IMC pour diagnostiquer votre éventuel surpoids, même si l’IMC n’est en rien une mesure 100% fiable, surtout si vous êtes du genre sportif.

C’est toutefois un indicateur qui a le mérite d’exister.

C’est d’ailleurs sur cet indice de masse corporelle que reposent les chiffres relatifs aux surpoids (IMC entre 25 et 30) et à l’obésité (IMC > 30)

Commencez par faire le test chez vous pour savoir si vous êtes en état de surpoids, voire d’obésité. Il suffit de calculer votre IMC (indice de masse corporelle) grâce à un calcul simple : diviser votre poids en kilos par votre taille au carré (en mètre).

Si vous êtes :

  • En dessous de 18, vous êtes en état d’anorexie, vous devez gagner du poids
  • Entre 18 et 25, vous avez un poids adapté à votre taille
  • Au-dessus de 25, vous êtes en état de surpoids, il faut consulter un médecin pour savoir quelle en est la cause
  • Au-delà de 30, vous atteignez le stade de l’obésité dangereuse, tournez-vous vers un spécialiste.

Maintenant que vous savez quel IMC vous avez, commencez à faire du bien à votre corps par un régime plus qualitatif et une activité physique régulière.

Par où commencer ?

Revenez à des habitudes de vie plus saines. Votre corps est encore adapté à un mode de vie ancestral, quand les hommes faisaient beaucoup plus d’exercice et produisaient eux-mêmes leur viande et cultivaient leurs végétaux.

Évitez un maximum de manger les produits industriels et transformés, tels que les biscuits industriels ou les sodas, bourrés de sucres pour vous rendre accros.

Privilégiez les produits cuisinés, redécouvrez la saveur de chaque aliment, réduisez les portions de féculents et de viande rouge au profit des légumes. À aucun moment, il ne s’agit de s’interdire quoi que ce soit, simplement d’écouter son corps et de réapprendre à lui apporter ce qu’il réclame, et nos pas ce que les grandes marques veulent vous faire consommer.

Attention, il faut commencer petit pour ne pas vous décourager : vous pouvez être fier dès lors que vous vous sentez en sueur, même si vous l’êtes déjà en marchant vite ! L’idéal est de vous trouver un partenaire tenir sur la durée et prendre plus de plaisir.

Nous vous souhaitons à tous une excellente santé !

Obésité en France, des chiffres inquiétants
5 (100%) 1 vote

mardi 8 août 2017|

Laisser un commentaire

0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
WhatsApp

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services.

Fermer