Accueil/Entrainement sportif/Musculation/[Test] : élever son entrainement au niveau cellulaire avec Anabolic Genes !

[Test] : élever son entrainement au niveau cellulaire avec Anabolic Genes !

  • anabolicGenes

Ca faisait un bout de temps que cela me titiller, un bout de temps que je me demandais si l’on est vraiment prédisposé en musculation, si l’on est destiné à devenir musclé de telle ou telle manière, si on est fait pour courir plus ou moins vite…bref, si nos gènes en disent long sur le sportif que l’on souhaite devenir.

Pas vous ?

Si comme moi vous foncez sur internet à chacune de vos interrogations, vous n’avez pas du manquer d’écumer les forums, lire et relire tout et son contraire, vous assimiler à un « morphotype », puis entendre dire que finalement tout ça, c’est BULLSHIT !

Vous avez sûrement tout comme moi entendu parler de potentiel génétique (une sorte de seuil que l’on ne pourrait théoriquement pas dépasser même en fournissant tous les efforts du monde), de calculs de potentiel musculaire selon des modèles prédéfinis (Macdonald et Aragon entre autres), vous avez peut être même ouïe dire de bonnes ou de mauvaises génétiques, de point fort et faible, etc.

Note : je vous ai mis une sélection de bons liens pour aller plus loin tout en bas de l’article.

Bon, et puis comme moi vous avez peut être lâché l’affaire !

Eh oui, la génétique, ce n’est pas mon domaine, c’est précis, pointilleux, et puis je ne veux pas non plus devenir le prochain Arnold alors qu’importe, un bon entrainement et une nutrition pas trop dégueu fera l’affaire me dis-je !

Mais force est d’admettre que le sujet est passionnant…et si la réponse à toutes vos questions était gravée là, en vous, dans votre ADN…et s’il était possible de savoir exactement comment s’entrainer et manger selon SON ADN en plus de son expérience. Ca faciliterait un peu les choses vous ne croyez pas ?

Et puis un bon jour, boum, je suis tombé là dessus :

Nous analysons votre ADN afin d’avoir une idée extrêmement précise sur comment votre corps réagit à l’entraînement & à la nutrition. – AnabolicGenes

Eh oui, on en est là, en 2016 il est possible de « cracher » dans un petit tube, l’envoyer par la poste, attendre 7 semaines et se faire prescrire des entrainements et un régime génétiquement sur mesure !!

En tout cas moi je trouve ça super, c’est ce qui m’a poussé à contacter l’équipe d’anabolicGenes pour en apprendre plus sur moi même, un laboratoire spécialisé dans l’entrainement et la nutrition sur mesure basés sur VOTRE ADN ! Est-ce là une manière de manger et s’entrainer plus intelligemment ?

Petit rappel génétique

Du basique, du basique, mais on va voir si vos cours d’SVT sont restés quelque part dans votre cerveau !

[viralQuiz id=4]

Mais attends, quel rapport entre la génétique et le fitness ?

Si vous avez bien suivi le petit quizz, nous avons tous une génétique unique et différente. Cette incroyable différence est due à des éléments au sein de nos gènes que l’on appelle des SNP (pour Single Nucléotide Polymorphism). Ils sont plus de 10 millions dans notre génome !

De nombreuses études scientifiques ont identifié que plusieurs de ces SNPs ayant un impact dans les performances athlétiques, le métabolisme et la composition corporelle !

[Test]AnabolicGenes : ou comment partir explorer son génome !

genome

Je pars à l’exploration de mon génome !

La première des 3 étapes est de commander le fameux kit de prélèvement de l’échantillon ADN, cela se fait en ligne via le site dédié, en quelques clics seulement.

prelevement adn3 jours plus tard, votre kit arrive à domicile, et vous n’avez plus qu’à suivre les consignes, grosso modo, cracher dans votre petit tube et le renvoyer par la poste !

Un mail vous est ensuite adressé pour vous avertir que votre échantillon a bien été reçu et qu’il faudra jusqu’à 7 semaines pour procéder aux analyses, c’est l’étape la plus difficile, contenir son impatience !

Les résultats sont enfin là !

rapports génétiques

Votre tableau de bord, qui en sait plus que vous sur vous !

Jusqu’au beau jour où vous recevez un nouveau mail avec votre accès personnel à la plateforme ainsi que vos identifiants !

Vous avez un total de 16 Rapports d’entrainements dans votre espace perso à la suite de votre analyse ADN. Chaque rapport peut être composé de sous rapports. La structure est toujours la même, une explication sur les « facteurs » analysés, vos résultats puis une conclusion. Je vais vous donner quelques exemples de ma propre analyse ci-dessous.

Exemple de rapport détaillé : force Vs endurance

Le rapport d’entrainement Force VS Endurance est un de ceux que j’ai trouvé le plus utiles (dans mon cas), je vais donc le détailler un peu.

Sachez que chaque rapport contient énormément d’informations et que je ne peux pas tout présenter, ce serait bien trop long, et je ne pense pas que vous liriez tout ! Néanmoins, dites-moi si vous souhaitez que je vous détaille un rapport plus en détail, je le ferai volontiers !

1er sous-rapport : composition des types de fibres musculaires

fibres musculaires

Savez-vous quel est votre ratio fibres lentes VS fibres rapides ?

L’explication donnée : la plateforme m’explique ici qu’il existe deux types de fibres musculaires, les fibres rapides dites de type II et les fibres lentes de type I.

Les fibres lentes sont très résistantes à la fatigue et peuvent se contracter répétitivement, elles produisent en revanche moins de force. Elles sont principalement utilisées pour des sports où l’endurance est de rigueur comme le triathlon ou pendant des exercices aérobiques.

Les fibres musculaires rapides, à contrario, sont susceptibles de générer beaucoup de force et ce 3 à 5 fois plus rapidement que les fibres lentes. Le revers de la médaille, c’est qu’elles se fatiguent logiquement plus vite. Un exemple classique d’utilisation des fibres musculaires rapides serait un exercice comme le squat ou le développé couché en musculation, où vous devez générer beaucoup de force pour déplacer en très peu de temps une charge lourde.

Là où la génétique intervient : le ratio fibres musculaires lentes VS fibres rapides est déterminé majoritairement par le génome. Je dis majoritairement, car les recherches ont montré qu’il était possible à chacun de transformer 30% de ses fibres musculaires d’un type à l’autre grâce à l’entrainement.

Exploitez ces informations :

Connaitre son ratio, c’est être capable de tirer les meilleurs résultats de son entrainement en ciblant spécifiquement le type d’entraînement à adopter par rapport à votre composition musculaire.

Résultat : votre ratio apparait ensuite sous forme graphique :

ratio fibres musculaires

musculation adn

Notez que j’ai ensuite le choix entre deux objectifs : la croissance musculaire/ performance en force OU la performance en endurance.

Si je clique sur la première option, je vois apparaitre une liste d’explications suivies de recommandations :

Nous pourrions penser que vous n`avez pas un profile génétique optimale, car les théories nous disent que les fibres rapides sont celles qui ont la plus grande capacité d`hypertrophie musculaire et de prise de force. Malgré cette théorie, les études récentes nous ont démontré que les bodybuilders professionnels ont toujours un très haut niveau de fibres lentes malgré leurs gros muscles. Les études récentes nous ont également démontré que la croissance musculaire de ces fibres lentes est faite via le lactate (qui provoque la sensation de brûlure pendant votre série).

S’en suivent une panoplie de conseils, allant du format d’entrainement à adopter (par rapport à MON profil ADN) à des conseils sur le plan nutritif, de gestion de stress, le tout agrémenté d’études scientifiques (mais expliqué très simplement), bref, on en a pour son argent !

Voici la liste des autres rapports que l’on peut trouver dans son espace personnel catégorie entrainement:

  • VO2Max
  • Capacité générale d’endurance
  • Capacité générale de force
  • Intensité VS volume
  • Récupération et fréquence d’entrainement
  • Réponse de la testostérone à l’entrainement
  • Seuil de lactate
  • Réponse à un entrainement en hypoxie
  • Hyperthrophie musculaire
  • Cardio Vs HIIT
  • Prévention des blessures

N’hésitez pas à laisser un commentaire si vous souhaitez que j’en détaille un en particulier

La liste des rapports côté nutrition

  • Métabolisme des glucides
  • Niveau de glycémie (sensibilité à l’insuline)
  • Réponse de la sensibilité à l’insuline à l’entraînement
  • Besoins en glucides post-entraînement
  • Réponse au chrome picolinate
  • Métabolisme des graisses (saturées,mono-insaturées,polyinsaturées)
  • Profil des vitamines
  • Metabolisme du folate
  • Intolérance au lactose
  • Intolérance au gluten
  • Optimisation de la testostérone
  • Sensibilité à la caféine
  • Contrôle de la faim et de l’appétit
  • Réponse au thé vert pour la perte de gras

Encore une fois n’hésitez pas à me laisser un commentaire si vous souhaitez que je détaille un rapport en particulier

Et maintenant je fais quoi ?

Une fois en possession de telles informations, « il n’y a plus qu’a » comme on dit ! Il faut synthétiser, garder l’essentiel et essayer de tirer profit de tant de données…pas facile, on a vite fait de se noyer sous la déferlante de résultats…mince, on fait quoi alors ?

génétiques et musculation

AnabolicGenes a tout prévu, et vous propose ensuite deux programmes, qui sont adaptés en fonctions de vos résultats ! Un programme d’entrainement et un programme de nutrition, tous deux payants et accessibles au prix de 77€. Il n’est pas impossible que j’y souscrive, je vous tiendrais au jus bien entendu !

Conclusion

Je dois bien admettre que j’étais sceptique initialement, même si je pensais profondément pouvoir trouver des réponses à mes questions au fonds de mon ADN, je ne pensais pas qu’il y en aurait autant !

Service 100%

Anabolicsgenes est un laboratoire qui me parait très sérieux et très rigoureux. Le service client est excellent et je n’ai cessé d’être en contact avec durant les 7 semaines que le processus à pris. Oui j’ai bien dit 7 semaines, car il faut le temps que le kit d’échantillon vous parvienne, que vous le retourniez et surtout que celui-ci soit analysé.

Plateforme 95%

Concernant l’espace personnel, celui-ci est très clair, les mots employés ont beau être scientifiques, le commun des mortels peut les comprendre, tout est très bien expliqué, agrémenté de schéma, de graphiques. Les explications fournies sont appuyées la plupart du temps par des recherches scientifiques.

Les résultats sont toujours accompagnés de recommandations, il n’y a qu’à suivre la « recette » : tel gène est responsable de tel effet, il faut faire telle action pour palier à cela.

Intérêt et qualité des données 100%

L’analyse ADN me parait être une plus-value incroyable pour n’importe quel sportif désireux de s’améliorer. Je vois un intérêt certain pour la musculation, mais ce n’est pas le seul domaine. Les cyclistes, coureurs, nageurs y trouveront aussi leurs comptes, pour connaitre et améliorer leur potentiel de VO2MAx par exemple.

Ceux qui veulent perdre du poids trouveront aussi des réponses à leurs questions dans les bilans nutritionnels où les y attendront des rapports sur leurs métabolismes, un allié puissant dans un objectif de perte de graisse (tout comme le rapport du contrôle de la faim).

À noter aussi que je n’ai présenté que les rapports directement utiles pour le sportif, mais qu’il existe des rapports sur la peau, sur la santé, les neurotransmetteurs ou encore les médicaments. Bien des usages donc !

Rapport qualité/prix 90%

Le service à un cout, certes, mais au vu du nombre d’informations précieuses (et personnelles) fournies, ce cout peut vite être amorti. Voici une nouvelle manière de rallier ses objectifs sportifs ou de santé, une manière intelligente, et une méthode 100% personnalisée pour le coup !

Personnellement je suis très content d’avoir autant d’infos sur moi à portée de main. Le seul petit bémol, c’est que devant tant d’informations, on peut se retrouver un peu perdu, et j’aimerais voir apparaitre un petit espace de synthétisation, type les 10 actions à mettre en place dès maintenant ou quelque chose du type, que retenir.

Je veux explorer mon génome

Sources et lectures complémentaires : Bonne et mauvaise génétique en musculation Notions pour mieux comprendre la génétique Genetic sport influence Connaitre son potentiel génétique musculaire

[Test] : élever son entrainement au niveau cellulaire avec Anabolic Genes !
5 (100%) 1 vote

jeudi 13 octobre 2016|

Laisser un commentaire

3 Partages
Partagez3
Tweetez
Enregistrer
WhatsApp

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services.

Fermer