Accueil/Entrainement sportif/Musculation/[Lexique] Définitions en musculation

[Lexique] Définitions en musculation

  • musculation

La musculation est un univers très vaste. Peu importe pour quel objectif on l'emploie, il existe des termes communs à tous les entrainements, à tous les niveaux et à tous les objectifs.

Étymologie de la musculation

« Empreint au latin scientifique muscul(us), ‘muscle’, et de l’affixe savant -tion, ‘action’ ; du latin classique mus, ‘souris’. »

Synonymes de la musculation

Muscu, culturisme, Gonflette (familier), ou encore bodybuilding chez les anglos, autant de termes que vous serez susceptible de croiser.

Dictionnaire de la musculation

Je vous propose de faire un tour d’horizon de la musculation et des termes que vous serez susceptible de croiser.

Compléments alimentaires utilisés en musculation et Nutrition

Antioxydants : molécule qui ralentit ou empêche l’oxydation de nos cellules.


ANC : apports nutritionnels conseillés.


ATP (Adénosine triphosphate) : molécule riche en énergie, utilisée universellement par les cellules vivantes pour transporter et fournir de l’énergie à l’organisme.


BCAA : acides aminés branchés.


Caséine : protéine que l’on retrouve dans le lait et les fromages.


Cheat Meal : littéralement « repas triche », typiquement, un fast food ou équivalent qui n’entre pas dans le régime sain et équilibré d’un pratiquant de musculation


Créatine : composé azoté, présent principalement dans les fibres musculaires et le cerveau, qui joue un rôle important dans la contraction musculaire..


Définition musculaire : proportionnelle au % de graisse, moins celui-ci est élevé
masse musculaire et avec un faible pourcentage de graisse faisant apparaître plus nettement chaque muscle et ses composants.


Glycogène : Glucide complexe qu’on retrouve dans le foie et les muscles, l’organisme s’en sert selon ses besoins énergétiques. En musculation, on dit souvent qu’il faut « recharger les stocks de glycogène » après un entrainement.


Impédancemètre : appareil mesurant le taux de graisse dans un corps par la propagation d’un courant électrique faible dans celui-ci.


Index glycémique : vitesse d’absorption des différents glucides. Sur une échelle de 1 à 100, plus on se rapproche de 100 et plus le taux de sucre dans le sang (glycémie) augmente rapidement. Cette rapide augmentation de la glycémie active la sécrétion d’insuline qui active le stockage des sucres sous forme de glycogène et de graisses.


Lipide : Corps gras d’origine animale ou végétale renfermant un acide gras ou un dérivé d’acide gras, et constituant la plus grande réserve d’énergie de l’organisme.


Métabolisme basal : quantité de chaleur produite par heure et par mètre carré par la surface du corps d’un sujet au repos et à jeun.


Oligo-éléments : élément chimique essentiel, en infime quantité, aux organismes humain, animal et végétal. Le fer, le magnésium, l’iode sont des oligo-éléments.


Oméga 3, 6 : acides gras essentiels polyinsaturés qui participent à la régulation du cholestérol


Poids de corps sec : représente le poids du corps sans la masse graisseuse.


Prise de masse :


Protéine : assemblage plus ou moins long d’acide aminé présent dans tous organismes vivants. Il en existe deux grands types : végétales et animales.


Sèche : perdre de la graisse en gardant le plus possible de masse musculaire. Une « sèche » est associée à un régime et un entraînement spécifique.


Spiruline : algue bleue vert microscopique, utilisée comme supplément alimentaire dotée de qualités nutritionnelles exceptionnelles.


Vitamine : essentiel au bon fonctionnement de notre organisme, il existe en deux grandes familles : hydrosolubles et liposolubles


Whey : protéine assimilable rapidement par l’organisme, elle est issue du lait. Sorte de lait séché issu de la fermentation.

Douleurs ou symptôme liés à la musculation

Acide lactique : acide provenant de la dégradation du glucose en absence d’oxygène


Atrophie : réduction du volume d’un tissu musculaire


Congestion : un muscle dit congestionné subit une accumulation en excès de sang dû à un travail intense


Courbature : douleurs musculaires provoquées par un effort prolongé ou intense.


Crampes : contraction douloureuse d’un muscle qui survient inopinément


Hypertrophie : à l’inverse de l’atrophie, il s’agit ici d’un phénomène d’augmentation du volume d’un tissu musculaire. L’expression hypertrophie musculaire est employée pour parler de l’augmentation du volume d’un ou plusieurs muscles.


Hypoxie : peut-être la conséquence de l’hypoxémie, elle est le résultat d’un manque d’oxygène dans les tissus.


Lombalgie : tiraillements situés dans la zone lombaire.

Entrainement et techniques de musculation

Biset : désigne le fait d’enchainer deux exercices d’un même groupe musculaire.


Calisthenic : entrainement au poids du corps, peut aussi être trouvé sous l’appellation « street workout »


Cluster : temps de repos au sein d’une série afin de resynthétiser des substrats énergétiques pour faire quelques répétitions supplémentaires. Exemple : vous faites 6 reps de squat, puis reposez votre barre, attendez 10 secondes et refaites 3 reps, là où sans repos vous auriez été en échec musculaire


Contractions musculaires : peuvent être de trois sortes, concentriques, c’est-à-dire qu’elles entrainent un mouvement lié au raccourcissement du muscle. Elles peuvent âtre à l’inverse excentrique, entrainant un mouvement lié à son allongement au lieu du raccourcissement normal. Enfin, elles peuvent être isométriques : sans mouvement.


Isolation : consiste à cibler un muscle en particulier sans faire travailler les autres, technique que l’on utilise en complément des exercices de base pour séparer au maximum le travail de chaque muscle ou rattraper un point faible


Échec musculaire : se dit lorsque vous n’arrivez plus à finir votre répétition, vous êtes en échec. L’échec musculaire peut être positif ou négatif, selon que vous êtes dans la phase de montée ou de descente de la barre. On parle aussi d’échec musculaire statique dans le cas où il vous est rendu impossible de maintenir la barre dans une position fixe.


Force athlétique : aussi appelée powerlifting, c’est une discipline de la musculation qui consiste à soulever le poids le plus lourd possible sur les 3 exercices fondamentaux que sont : le squat, le développé couché et le soulevé de terre.


Full body : entrainement de musculation qui ne vise pas un groupe de muscles en particulier, on va travailler le corps dans son ensemble.


Peek contraction : désigne le fait de contracté au maximum le muscle engagé dans un mouvement à la fin de celui-ci, c’est-à-dire au moment de la transition entre phase positive et phase négative.


Préfatigue :


Priority training : entraînement dédié aux zones musculaires en retard, aussi appelées points faibles


Récupération active : phase de « repos » qui suit un exercice, qui consiste à faire une activité à un rythme moins soutenu, permettant d’accélérer le mécanisme de récupération. (exemple : gainage après un sprint)


Répétition : pour un exercice de musculation, une répétition correspond à un mouvement complet : flexion + extension.


Répétitions forcées : les répétitions dites forcées surviennent en fin de série, lorsque vous êtes proche de l’échec musculaire et qu’un partenaire vous assiste sur quelques répétitions supplémentaires.


RM : signifie Répétition maximale, c’est-à-dire le poids avec lequel vous ne pouvez faire qu’une répétition d’un exercice.


Séance : la séance est composée d’exercices, de séries et de répétition. Une séance est tout simplement un entrainement de musculation qui suit un plan.


Série : ensemble de répétition sans repos d’un exercice de musculation.


Séries brûlantes : porte très bien son nom, consiste à continuer les répétitions du mouvement, même quand cela devient insoutenable, quitte à ne pas faire des amplitudes de mouvements complètes


Split: se distingue du full body, le split (verbe anglais signifiant séparer) est un entrainement qui va cibler une partie du corps spécifique.
Exemple : lundi : biceps, mardi : pecs, mercredi : jambes, vendredi : épaules, etc.


Stretching : étirement musculaire qui permet de garder la souplesse musculaire.


Superset : enchaînement de deux séries (minimum) d’exercices sollicitant des muscles antagonistes sans temps de repos entre les séries.


Surentraînement : altération des performances provoquée par un excès de travail musculaire


Temps de repos : temps de récupération entre les séries d’un exercice.Permet aux muscles de se recharger en oxygène, entre autres.


Tricher : s'emploie lorsque l’on utilise d’autres muscles que ceux ciblés par un mouvement pour en effectuer une répétition. On triche aussi lorsque l’on se sert de l’élan induit par le mouvement.


Trisets : séries consécutives de 3 exercices sur la même zone musculaire.


Qualité (musculaire) : ratio masse/ définition musculaire.


Volume d’entraînement : quantité totale d’énergie dépensée pendant un entrainement de musculation.


Exercices et mouvements de musculation

Bench-press : terme anglo-saxon désignant le « développé couché ».


Butterfly : exercice d’isolation des pectoraux par excellence, peut aussi être trouvé sous l’appellation « pec deck ».


Chin-up : tractions sur barre fixe avec prise supination.


Crunch : exercice de musculation de base qui engage les abdominaux en rapprochant les jambes du haut du corps.


Curl : terme  qui signifie le soulèvement d’une charge via une trajectoire courbée.


Deadlift : terme anglo-saxon désignant le soulevé de terre, un des 3 exercices fondamentaux de la musculation avec le squat et le développé couché.


Développé couché (DC): s’effectue couché sur un banc (bench press en anglais), ce mouvement consiste à abaisser une barre chargée ou des haltères au niveau de ses pectoraux, puis de la remonter à la force des pectoraux et des triceps.


Développé incliné (DI) : un développé couché avec la spécificité que le banc est incliné avec un léger angle, ce qui permet de porter l’accent sur la partie haute des pectoraux


Développé nuque : exercice de musculation pour travailler l’arrière des épaules.


Dips : exercice polyarticulaire de musculation destiné à développer les triceps, les pectoraux et le deltoïde antérieur. On l’exécute en produisant une flexion suivie d’une extension des bras sur des barres parallèles ou généralement, une chaise romaine.


Good morning : exercice de musculation sollicitant les lombaires qui consiste à pencher son buste en avant et à revenir en position droite.


Isométrie : effort musculaire sans mouvement. Il n’y a donc ni flexion ni flexion du muscle, c’est un travail en statique, exemple : le gainage abdominal.


Leg Curl : exercice de musculation des ischios consistant en un mouvement de flexion de la jambe, cet exercice s’oppose au leg extension


Leg extension : exercice de musculation des quadriceps consistant à produire une extension de la jambe.


Military press : désigne le développé nuque, l’exercice de prédilection pour développer de fortes épaules


Monoarticulaire : se dit d’un mouvement qui, ne fait intervenir qu’une seule articulation.


Polyarticulaire : se dit d’un mouvement qui fait intervenir plusieurs articulations, donc plusieurs muscles, le squat, le DC et le deadlfit en sont de parfaits exemples.


Pull-over : ce n’est pas ici un vêtement, mais un exercice de musculation dont on se sert pour muscler les pectoraux.


Pull-up : tractions effectuées à la barre avec une prise pronation.


Push-up : plus connu chez nous comme étant les pompes, exercice fondamental de poids du corps consistant à éloigner son corps du sol par la seule force des triceps et des pectoraux.


Prise marteau : entre la prise supination et pronation, la prise marteau est la prise d’un haltère avec les paumes « verticales », comme si vous saisissiez un marteau ou une raquette de badminton.


Pronation :se dit d’une prise qui implique que la paume des mains soit face au sol.


Rétroversion : inclinaison en arrière d’un organe. Exemple, le deadlift implique une rétroversion du bassin.


Rowing : désigne tout soulèvement d’une charge sur un plan horizontal, que ce soit à la barre ou avec des haltères. On s’en sert pour travailler les muscles dorsaux.


Shrug : signifie hausser des épaules en anglais. En musculation, c’est un exercice qui consiste effectivement à hausser des épaules avec un poids dans chaque main.


Squat : mouvement fondamental de la musculation, désigne un accroupissement réalisé par une flexion des jambes. Il est appelé mouvement roi de la musculation et à pour but de développer tous les muscles de la chaine postérieure.


Supination : se dit d’une prise qui implique que la paume des mains soit face au plafond.


Unilatéral : se dit d’une exécution de mouvement qui implique un côté à la fois (bras ou jambe) Exemple : curl biceps en unilatéral. Est utilisé pour un meilleur travail du muscle ou pour rattraper une dissymétrie musculaire.

Les morphotypes en musculation

Éctomorphe : désigne en musculation un profil correspondant à une physique plutôt maigre qui dépensent naturellement plus de calories que la moyenne et peine à prendre du poids.


Endomorphe : à l’inverse de l’ectomorphe que nous venons de voir, l’endomorphe est plutôt de nature grasse. Son tempérament est plus tranquille il aura tendance à facilement stocker la graisse, surtout au niveau du ventre.


Mésomorphe : il possède un physique prédisposé afin de faire de la musculation. Sa masse musculaire est bien répartie et développée sans qu’il n’est rien à faire. Son corps réagit bien à la prise de masse, car musclé naturellement et il a plus de force que la moyenne. Il peut manger plus que la moyenne sans pour autant grossir.

Muscles sollicités en musculation

Adducteur : se dit d’un muscle qui permet le rapprochement de deux structures osseuses. Exemple : une adduction des cuisses est considérée lorsque vos deux jambes se serrent l’une vers l’autre.


Biceps : muscle qui se compose du biceps brachial et du biceps brachial antérieur, permet la flexion de l’avant-bras.


Deltoïde : muscle de l’épaule qui autorise 3 mouvements de rotation du bras : avant arrière et dessus


Dorsal: aussi appelé grand dorsal, c’est le plus grand et le plus large muscle de notre dos et de notre corps.


Grand droit : muscle situé au milieu du corps appelé couramment « abdominaux ».


Ilio-psoas : muscles fléchisseurs de la cuisse constituée de deux chefs principaux : le muscle grand psoas et le muscle iliaque.


Ischios : situé à l’arrière de la cuisse, l’ischios est un muscle fléchisseur de la cuisse.


Jumeaux (muscles): muscle des mollets permettant de tendre le pied.


Lombaire : muscles situés en bas du dos qui conduisent à une extension de la colonne vertébrale.


Muscle agoniste ou antagoniste : tous les muscles peuvent être agonistes ou antagonistes, tout dépend seulement du mouvement que l’on considère. Exemple : si je considère comme mouvement une flexion de coude, le muscle agoniste est le biceps (car c’est lui qui produit le mouvement), et le muscle antagoniste est alors le triceps (muscle opposé au muscle agoniste). En revanche, si je considère une extension de coude, le muscle agoniste devient le triceps et l’antagoniste est alors le biceps.


Obliques : muscle large, pair et symétrique de la paroi latérale de l’abdomen.


Pectoraux : groupe musculaire qui recouvre la cage thoracique, prend attache sur la clavicule.


Quadriceps : muscles les plus volumineux du corps humain, on le trouve sur l’avant de la cuisse.


Rhomboïde : muscle plat du dos situé entre le rachis et la scapula.


Soléaire : muscle qui compose le mollet avec les jumeaux, le soléaire est un muscle puissant.


Trapèze : grand muscle qui occupe toute la région supérieure et permet le haussement d’épaules ainsi que la rotation de cette dernière. Il est aussi responsable de la mobilité des omoplates.


Triceps : muscle antagoniste du biceps. Il a pour rôle de « déplier » l’avant-bras à l’inverse du biceps qui ramène l’avant-bras.

Machines et matériel utilisés en musculation

Barre EZ : Barre de musculation en forme de Z utilisée pour mettre moins de pression sur les articulations des poignets.


Barre olympique : barre de musculation de 2,20 m qui pèse 20 kg.


Battle rope : Cordes ondulatoires épaisses qui offrent des entrainements musculaires et cardio très intenses (HIIT)


Bobine Andrieux : accessoire de musculation de l’avant-bras constitué d’une charge accrochée à un « manche » que l’on doit remonter en induisant des rotations du poignet.


Bomber (triceps Bomber) : barre avec 2 poignées parallèles au centre d’un ovale permettant de travailler les triceps.


Chaise romaine : type d’appareil de musculation permettant de travailler les abdominaux ou les lombaires. Elles sont, la plupart du temps, équipées de barre de traction.


Convergente (machine) : machine de musculation permettant de simuler le mouvement naturel des muscles concernés du fait du mouvement convergeant et de l’amplitude de travail qu’elle procure.


Home gym : toute machine de musculation dont les charges sont guidées.


Lattissimus (barre) : barre de tirage droite incurvée aux extrémités qui est utilisée notamment pour travailler les muscles dorsaux.


Larry Scott : pupitre utilisé afin de travailler les biceps, son nom provient du premier bodybuilder à avoir remporté le concours de musculation Olympia.


Smith machine : désigne la barre guidée.

[Lexique] Définitions en musculation
5 (100%) 1 vote

dimanche 12 avril 2015|

Laisser un commentaire

0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
WhatsApp

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services.

Fermer