Accueil/Entrainement sportif/Sport d'hiver/Ski/Comment choisir ses fixations de ski alpins ?

Comment choisir ses fixations de ski alpins ?

  • choix fixations de ski

Ne vous fiez pas à leur apparence très simple, car les fixations de ski sont en réalité un système complexe développé pour votre sécurité sur les pistes.

Les fixations de ski réalisent la connexion entre vos « moon boots » et vos skis et assurent deux fonctions principales :

  1. que vos chaussures restent en place afin que vous puissiez contrôler vos skis
  2. vous libérer des skis lors d’un déchaussage ou lorsqu’une pression trop importante est exercée

Les fixations doivent donc être un parfait compromis entre la sécurité (on veut pouvoir déchausser pour éviter toute torsion de genou lors d’une chute) et la performance (on veut pouvoir encaisser les chocs du terrain sans pour autant déchausser quand on dévale une piste à grande vitesse avec des bosses).

Vous voyez toute la complexité qu’à dû être le travail de recherche des ingénieurs ?!

Fixations de ski, comment ça fonctionne ?

Bon, maintenant qu’on a bien compris que le but est d’avoir un maximum de kif sans se faire les croisés, comment on fait ?

Heureusement, y’a des mecs qui ont réfléchi pour nous et sont partis sur un système avec un gros ressort qui maintient la chaussure de ski en place. Quand on chausse le ski, on met ces ressorts sous pression, prêt à éjecter la chaussure à « n’importe quel moment ».

Pour que l’éjection se fasse, il faut qu’une force extérieure (ce sapin que vous avez pris pleine tronche par exemple) vienne comprimer suffisamment le ressort pour qu’il lâche et libère la chaussure.

On appelle élasticité le mouvement que la fixation peut faire sans pour autant libérer la chaussure, c’est en quelque sorte le degré de liberté autorisé (parce qu’on ne veut pas non plus déchausser à tout va non plus), et ce dernier est paramétré.

Il y a donc deux grandes règles en matière de fixations de ski :

  1. les fixations doivent être compatibles avec les chaussures que vous avez choisies.
  2. vous ne devez jamais, jamais, ô grand jamais ajuster vous-même vos réglages de fixation.

En cas de doute pour le choix ou le réglage de vos fixations, adressez-vous toujours à des professionnels, à l’instar d’hawaiisurf.com.

Un système de fixation comprend :

  • une butée et une talonnière : lors d’une chute, la butée se dégage latéralement et parfois vers le haut, tandis que la talonnière se dégage vers le haut ou dans plusieurs directions.
  • des freins de ski ou « stop ski » : situés au niveau de la talonnière et qui permettent de stopper le ski quand on déchausse. Il faut le prendre d’une largeur supérieure à votre patin.
  • un dispositif antifriction (AFD pour Anti Friction Device) qui permet à la semelle de la chaussure de glisser facilement hors des fixations lors du déchaussage.

Le réglage de déclenchement

entorse genou ski

Au ski, une entorse du genou sur deux est due à des fixations mal réglées !!

Le déchaussage de la chaussure est régit par deux critères, l’élasticité que l’on a vue précédemment et le réglage de déclenchement que l’on va voir ici.

C’est ce paramétrage qui va dire « on déclenche ou pas » !

C’est en quelque sorte le juge de paix de vos fixations.

Concrètement, il correspond à une plage de réglages (généralement de 3 à 10 pour les modèles intermédiaires et jusqu’à 14 ou 16 pour les modèles avancés) que l’on ajuste indépendamment au niveau de la butée ET de la talonnière. Ce réglage s’effectue en vissant, et donc en compressant le ressort à l’intérieur de la fixation.

Rappelez-vous : on évite d’ajuster soi-même ses fixations si l’on n’y connait rien, car cela demande de connaitre tous les facteurs suivant : niveau du skieur, poids et taille, condition physique, style de ski, âge, longueur des semelles, longueur des skis et type des fixations… Au moindre doute, ne prenez pas le risque.

Les réglages de déclenchement sont communément appelés DIN (abréviation de Deutsche Industrie Norm), bien que ce soit un peu un abus de langage.

DIN désigne en fait un ensemble de normes allemandes utilisées depuis longtemps dans l’industrie du ski. La plupart des fabricants de fixations sont « DIN certified« ,mais ce n’est pas le cas de tous, et d’autres utilisent les équivalents (comme l’ASTM : American Society for Testing and Standards).

Le réglage du déclenchement correspond au moment où la fixation commencera à bouger pour effectuer un déclenchement.

Plus le nombre indiqué par ce paramètre est faible, moins une fixation a besoin de force pour se détacher, et inversement.

Choisir ses fixations selon son profil de skieur

guide des tailles fixations

Les fixations que vous achetez doivent avant toute chose correspondre à votre profil et votre pratique du ski :

  • débutant et intermédiaire : vous êtes prudent sur les pistes et n’avez pas besoin d’un réglage de déclenchement élevé ou de matériaux particulièrement légers et résistants aux chocs. Économisez de l’argent tout en demeurant en sécurité en optant pour un modèle bas de gamme ou moyen de gamme, exception faite si vous avez un gabarit plutôt lourd (en quel cas, vous aurez besoin d’un réglage de relâchement plus élevé).
  • avancé : vous êtes un skieur agressif et vous avez probablement besoin d’un réglage de relâchement plus élevé. Les fixations légères faites de métaux de performance comme le titane amélioreront votre pratique du ski à grande vitesse sur les terrains escarpés.

Généralement on évitera les valeurs trop extrêmes de fixation. Si vos fixations sont réglées à 10, on déconseille de choisir une fixation à 11 dins car le ressort sera trop comprimé, on recommande de prendre 2 ou 3 dins de marge.

Les skieurs qui pèsent plus lourd, qui sont plus grands ou qui sont plus agressifs ont besoin de réglages DIN plus élevés.

Voici à titre indicatif :

  • de 0.75 à 4.5 dins : jeunes skieurs de moins de 50kg
  • de 2 à 7.5 dins : jeunes skieurs, adolescents ou skieurs adultes débutants de moins de 65kg
  • de 2 à 10 dins : adolescents et skieurs adultes intermédiaires de moins de 70kg
  • de 4 à 12 dins : adultes intermédiaires/avancé de moins de 90kg
  • de 6 à 14 dins : skieurs avancés/experts 70 à 85kg
  • de 9 à 16 dins : skieurs avancés /experts de plus de 85kg

Le cas des fixations de rando ski

Nous venons de voir que le choix de bonnes fixations dépend du type de ski que vous aimez pratiquer.

Si vous partez pour du ski de rando ou du télémark, il est important de s’assurer que les fixations sont compatibles avec vos chaussures.

On ne va pas avoir besoin du même type de fixation pour faire de la descente ou de la rando.

Derniers conseils avant de vous laisser filer « Tout schuss »

Les fixations sont des systèmes assez complexes conçus pour votre sécurité. Elles doivent à la fois assurer la liaison entre vos pieds et vos skis pour que vous ayez un parfait contrôle, mais aussi permettre de rompre cette liaison quand le besoin s’en faire sentir (mais pas intempestivement !).

En plus de cet aspect, les fixations peuvent influencer sur le ressenti de la pratique.

Rigides, elles seront plus précises, mais plus désagréables, transmettant plus de vibrations.

Les skieurs avancés auront besoin de fixations élastiques qui leur permettront de ne pas déchausser à mesure qu’ils dévalent les pistes à grandes vitesses, les chocs devront être absorbés. Les débutants voudront plutôt l’inverse, avec leur pratique de skieur prudent.

Avant de choisir vos fixations, soyez bien conscient de votre niveau et de votre type de pratique, vous n’en choisirez que mieux une fixation qui se réglera parfaitement pour vous. Le choix est une chose, le réglage en est une autre.

  • Faites faire le réglage de vos skis et de vos fixations par un technicien avant chaque saison de ski.
  • Toujours utiliser la fixation avec les réglages recommandés par le fabricant.
  • Gardez l’AFD (le dispositif antifriction) aussi « clean » que possible et remplacez-le immédiatement s’il est endommagé.
  • N’essayez pas de laver vos fixations à la fin de la saison, cela pourrait enlever le lubrifiant d’usine. Seul un technicien certifié doit travailler sur vos fixations.
  • Entreposez vos skis dans un endroit chaud et sec pendant le hors-saison.
Comment choisir ses fixations de ski alpins ?
5 (100%) 1 vote

jeudi 29 novembre 2018|

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services.

Fermer