Accueil/Entrainement sportif/Motivation sport/Bracelet connecté/Fitbit charge 2 : la référence en matière de bracelet connecté ?

Fitbit charge 2 : la référence en matière de bracelet connecté ?

  • avis fitbit charge 2

Le fitbit charge 2 est sans doute l’un des tout meilleurs tracker fitness depuis maintenant deux bonnes années. Si la version 3 est maintenant dans le commerce, il n’en reste pas moins une référence et un choix de qualité sur lequel beaucoup d’utilisateurs s’appuient.

Fitbit charge 2 : pour qui ?

Comme tout bon bracelet connecté, ce modèle trouve sa cible parmi :

  • Les personnes qui souhaitent se remettre en forme
  • Les personnes en forme qui veulent le rester !

Donc, environ tout le monde de 7 à 77 ans.

Avec du recul, ce n’est pas une surprise que le fitbit soit autant adulé depuis des années (depuis sa sortie en 2016), c’est sans doute le modèle qui se place le mieux entre fonctionnalités et facilité d’utilisation.

Maintenant dispo pour un prix avoisinant la centaine d’euros (contre 150€ à sa sortie, ce qui était déjà « raisonnable » en soi) , c’est un très bon investissement que vous ne regretterez sans doute pas.

Voyons cela plus en détails.

Présentation du Fitbit charge 2

Tracker fitness par excellence, le bracelet présente :

  • Un monitoring d’activités (classique)
  • Un monitoring du sommeil (classique)
  • Un calculateur de fréquence cardiaque au poignet (déjà plus rare)
  • Des fonctionnalités avancées (notamment pour les sport) dont nous parlerons plus longuement
  • Un système GPS connecté (nous y reviendrons)

Le bracelet d’activité semble avoir été pensé pour suivre parfaitement deux missions :

  1. aider son utilisateur à quantifier sa vie (ce qu’on appelle le quatified self) et avoir une vue d’ensemble de sa santé (activité, sommeil, alimentation, poids, etc)
    afin de suivre ses progrès dans le temps et rester motivé (pour ça, fitbit est très fort, avec ses challenges, ses interactions sociales, la possibilité de se confronter à ses amis/collègues ou encore de se comparer à d’autres utilisateurs de son âge en terme de fitness).
  2. rendre l’activité physique ludique, en transformant le tout en une espèce de jeu pour qu’utilisateur reste motivé à la lecture de ses statistiques quotidiennes.

Le design

bracelet fitbit charge 2

Avec des bracelets interchangeables, fitbit permet de mixer entre style et performance !

Côté ergonomie, Fitbit a fait le choix de partir sur un bracelet plus large que le modèle Alta, mais bien moins large que le blaze. La taille du bracelet est à peu près identique à celle d’un fitbit charge HR.

Côté amélioration par rapport au Charge version 1, on note un tout nouvel écran Oled bien plus large (3,8 * 1.2cm), vif, clair et confortable à lire (il n’est pas tactile pour autant et ne présente pas de couleurs). S’il n’est pas tactile à proprement parler, vous pouvez tout de même tapoter l’écran pour passer en revue vos stats (en passant du nombre de calories, au nombre de pas, etc..). Un unique bouton situé sur la gauche du cadran permet de naviguer à travers les différentes fonctionnalités.

Autre nouveauté par rapport à la version initiale, le charge 2 possède maintenant des bracelets interchangeables et disponibles en plusieurs style, allant du silicone pour s’entraîner à des matériaux plus « fashion » comme du cuir (comptez tout de même 70€ pour ce dernier…le style se paie !).

Ce bracelet en silicone est très confortable et n’accumule pas la poussière ou les peluches comme c’était le cas avant. Il est également facile à nettoyer et cerise sur le cheese cake : il ne tiraille pas les poils de bras (sans doute le point le plus important) !

Petite chose importante à noter, avant que vous ne vous fassiez avoir comme moi, le fitbit charge 2 n’est pas waterproof !

Vous devriez éviter de l’emmener avec vous sous la douche, même s’il résiste aux jets impromptus, à la pluie et à la sueur, ce n’est pas conseillé. N’imaginez pas non plus d’aller nager avec.

L’ajout du cardio fréquencemètre integré

Sous le bracelet, vous retrouverez le capteur de fréquence qui :

  • ne peut s’appareiller avec un capteur de fréquence externe
  • tourne 24h sur 24, 7 jour sur 7, pendant vos entrainements ou non (à raison d’une mesure par seconde pendant l’entrainement et une mesure toute les 5 secondes sinon)
  • permet de donner une approximation plus juste de vos calories brulées et d’optimiser ses entrainements en utilisant les « zones »

Le rendu sur l’application est très visuel avec des zones bien découpées comme la zone calories ou encore la zone avec les courbes de battements cardiaques (pour voir en un clin d’œil les pics de la journée, durant l’entrainement ou le coup de pression du boss).

Les mesures ne sont pas aussi exactes que ce que vous pourriez obtenir avec un cardio fréquencemètre externe (que l’on place au niveau de la poitrine), mais ce n’est pas la faute du bracelet, plutôt de la technologie.

Par ailleurs, le fitbit 2 possède aussi un gyroscope, ce qui s’avère être une excellente caractéristique en pratique.

Le bracelet n’affiche rien par défaut (afin économiser la batterie sans doute) mais quand vous tournez votre poignet vers vous, l’écran s’illumine grâce au gyroscope pour afficher vos données ! Ca marche vraiment très bien, c’est particulièrement pratique pendant la course et permet d’éviter les fausses manœuvres.

Vous pouvez bien entendu customiser l’écran d’accueil du fitbit via l’application mobile. L’application est d’ailleurs très bonne, soit dit en passant, et Fitbit la met très régulièrement à jour. C’est un excellent point de plus !

Quid de l’autonomie du charge 2 ?

Fitbit annonce 5 jours de durée de vie de batterie, mais pour la plupart des mortels le bracelet devra plutôt être rechargé tous les 4 jours. Cela dépend vraiment de votre usage, mais si vous vous entraînez régulièrement comme, attendez-vous à 4 jours d’autonomie, ce qui est déjà bien.

Pour le recharger pleinement, comptez environ 2heures.

Parlons fonctionnalités : ce que le fitbit charge 2 fait pour vous

La première des choses, la plus commune de toutes, c’est la fonction tracker de sommeil et d’activité qui va collecter toutes les données suivantes :

  • distance effectuée
  • nombre de pas quotidien
  • calories brûlées (approximation bien aidée par la mesure de la fréquence cardiqaue)
  • nombre de marches grimpées
  • minutes actives dans la journée
  • mesure de fréquence cardiaque
  • données sur le sommeil
  • objectif d’activités quotidiennes
  • alarmes silencieuses
  • reminders (pour vous dire de bouger plus par exemple)

Chose intéressante, plutôt que de vous dire de bouger plus par jour, fitbit découpe votre objectif quotidien en tranche horaire et fait en sorte que vous soyez actif tout le temps, en marchant par exemple 250 sur une tranche donnée (et en envoyant des rappels pour vous y faire penser).

Je trouve que c’est la une excellente manière de remplir ses objectifs quotidiens, en divisant ces derniers par tranches horaires (dont vous définissez le nombre), cela les rend davantage réalisables.

La grande nouveauté en terme de fonctionnalité est sans doute l’ajout des sessions de respiration. Elles vous permettent de respirer et vous relaxer pendant quelques minutes et s’appuient sur la mesure de votre fréquence cardiaque. L’écran vous montre alors un halo lumineux que vous devez synchroniser avec votre souffle. Idéal pour se calmer en situation de stress ou après avoir ingurgiter un triple espresso.

Bref, le fitbit charge 2 est vraiment très bon dans le tracking de vos activités, on ne pouvait pas en attendre moins de la marque, véritable pionnier dans le domaine ! En terme de précision, c’est au minimum égal avec tout ce qui se fait sur le marché, et c’est largement suffisant pour la plupart des utilisateurs.

Un bon bracelet pour le sportif ?

Côté sport, ça bien bien le job en gardant une trace de tous vos entrainements, le tout de manière parfaitement organisée et avec des visualisations qui vous donnent de bons aperçus de vos performances.

Vous pouvez charger différents profils sportifs sur votre bracelet via l’application dédiée pour y avoir accès facilement depuis l’interface du bracelet, certains de ces profils, une fois chargé, permettront au bracelet de détecter et d’enregistrer automatiquement une activité quand vous la débutez. Je préfère cependant faire l’enregistrement de manière manuelle pour ne laisser place à aucune erreur possible.

On peut retrouver sur le bracelet des modes comme « tapis de course » ou encore « vélo elliptique », si vous les utilisez, vous devrez bien penser à ajuster les informations dans les paramètres, comme la longueur de vos foulées.

Pour ce qui est du running maintenant, le bracelet intégré un gps connecté, ce qui signifie que celui-ci va se greffer à celui de votre téléphone pour fonctionner de manière optimal. En d’autres termes, si vous voulez avoir accès à toutes vos données de course, vous allez avoir emporter votre téléphone avec vous, ce qui vous donnera les statistiques suivantes :

  • Routes empruntées (schéma de la course)
  • Distance
  • Cadence et vitesse
  • Infos sur le timing et les zones de fréquence cardiaque

L’intérêt majeur d’un GPS intégré, c’est que ça va éviter à votre batterie de téléphone de rôtir !

En inconvénient, on peut noter un léger délai entre le moment où la data est prise et le moment où elle s’affiche sur le bracelet (certaines accélérations apparaissent avec une latence). C’est particulièrement au début d’un run, où il faudra quelques secondes avant que le bracelet n’affiche la cadence  et la distance. Bon, ce n’est vraiment pas grand chose, mais un GPS natif serait cool (cela boufferait sans doute la batterie ceci étant dit, il faut faire des compromis).

Vous l’aurez compris, c’est suffisant pour le coureur du dimanche, mais pour le « runner addicte », c’est sans doute un peu juste.

Enfin, côté « vie de tous les jours », le fitbit charge 2 relais les notifications du smartphone. Si ce dernier est connecté en Bluetooth, vous recevrez des alertes sur votre bracelet quand on vous appelle ou lorsque vous recevez un message (duquel vous aurez un aperçu à l’écran). Le bracelet vous rappelle également les évènements de votre agenda, pratique.

On regrettera de ne pas avoir le contrôle sur la musique.

Fitbit charge 2, on achète ou pas ?

A vous de voir, mais avec un prix qui n’a cessé de décroitre depuis sa sortie (encore plus maintenant que la version 3 est disponible), le fitbit charge 2 est plus que jamais attractif.

Le bracelet offre énormément de fonctionnalités, toutes ne sont pas utile, mais au moins, ce n’est pas le fouillis et la navigation est vraiment claire et facile.

Côté monitoring, on ne peut espérer mieux d’un bracelet connecté, Fitbit nous montre à chaque nouvelle sortie de produit qu’il est le roi du domaine. Le bracelet insuffle réellement l’envie de rester actif et d’atteindre ses objectifs.

J’aime particulièrement l’environnement Fitbit, avec une application mobile parfaitement pensée qui offre d’excellents aperçus et des bonnes fonctionnalités. J’adore comme la marque a su transformer le tout comme un jeu, avec ses challenges perpétuels, la possibilité de se mesurer aux autres, c’est clairement un gros plus.

L’autonomie et le design sont parfaits pour en faire le compagnon de tous les jours. Côté sport, ça fait le job comme on dit. Si vous êtes comme moi à vous déplacer en vélo et faire du crosstraining (un peu de basket par ci, des entrainements par là, de la corde à sauter, de la plyométrie, du cardio, du rameur, un peu de course…), c’est vraiment un outil de choix.

Si vous êtes plus un « vrai runner » ou un triathlète à la recherche d’un partenaire de course, de vélo ou de natation, ça va clairement coincer. Déjà vous ne pourrez pas courir avec et d’autre part, vous allez rester sur votre faim car vous n’aurez pas accès à des statistiques avancées que procurent les montres dédiées au running.

Enfin si vous êtes à la recherche d’un podomètre motivant qui vous fasse bouger plus parce que vous avez un profil un peu sédentaire, c’est une bonne option. Seulement, j’ai noté que le comptage de pas n’était pas toujours idéal. Il se passe ce qui se passe souvent avec ce genre de podomètre, le système prend en compte certaines vibrations (transport en bus par exemple) comme étant des pas…ce qui donne un total biaisé en fin de journée.

mardi 1 août 2017|

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services.

Fermer