news

Coregasm, ou comment prendre du plaisir en faisant des abdos ?

coregasme

Saviez-vous que l’orgasme possède sa journée mondiale ? Il s’agit du 21 décembre (ou 22 selon les années), mais pas besoin d’attendre autant pour vous en procurer un ! S’il y a quelque chose dont vous pouvez abuser, c’est bien ça, de plus, il a le mérite d’être gratuit (je sais que vous êtes en train de vous dire « pas toujours »..).

Nous allons voir comment l’orgasme agit sur nous à court, moyen et long terme, et comment il est possible d’en avoir autrement qu’avec des parties de jambes en l’air, par la pratique du sport, notamment (spoil alerte, ce n’est que pour les femmes) et des exercices abdominaux.

Mais tout d’abord, un peu d’histoire !

L’origine de l’orgasme féminin

L’orgasme féminin a longtemps été un mystère, et certains points restent par ailleurs à ce jour inexpliqués, mais une étude récente de l’université de Yale est parvenu à révéler l’origine de l’orgasme féminine.

Selon les chercheurs, cette réponse physiologique serait apparue chez les mammifères il y a plus de 150 millions d’années dans le but de déclencher l’ovulation. L’orgasme était donc auparavant un déclencheur biologique ayant pour but de créer l’ovulation en réponse à l’orgasme masculin.

L’orgasme entrait donc dans un mécanisme de reproduction qui a disparu avec le temps laissant place à des cycles réguliers et indépendants de l’activité sexuelle.

Par chance il est resté, devenant uniquement une source de plaisir, car loin de l’ovulation, l’orgasme représente une source de bienfaits inouïs.

Déclenchement de l’orgasme

La réponse sexuelle du corps se décompose en 4 grandes étapes que sont :

  • L’excitation
  • Le plateau, ou l’éveil
  • L’orgasme
  • La résolution

Juste après l’éveil (l’étape 2 donc), le cerveau stimule la circulation sanguine en direction des parties génitales, le rythme cardiaque et la respiration s’intensifient et le système nerveux central est complètement stimulé et sollicité.

Ce dernier va alors envoyer tout plein de signaux de plaisir au cerveau. Ces milliers de terminaisons nerveuses qui envoient des signaux au cerveau constamment sont les déclencheurs de l’orgasme.

Les bienfaits de l’orgasme

Outre le plaisir qu’il procure à (très) court terme (3-10s pour ces messieurs, 20-60s chez ces mesdames), l’orgasme a bien plus à offrir ! Mais déjà, pourquoi procure-t-il tant de plaisir ?

C’est grâce à l’ocytocine, hormone du plaisir par excellence libérée par le cerveau au moment de l’extase. Cette hormone, aussi appelée hormone de l’amour est connu pour son rôle dans la facilitation des rapports entre les êtres humains au quotidien. En libérant de l’ocytocine, vous pouvez bel et bien rendre votre vie meilleure, voici comment.

Un anti stress naturel

Lors d’un orgasme, la région du cerveau nommée hypothalamus libère la fameuse ocytocine des cellules nerveuses et l’hormone du plaisir est alors répandue dans le sang. Ceci a pour effet de stimuler les impressions de chaleur et de relaxation, ce qui conduit directement à calmer la tension (d’où la « sexe réconciliation » ?).

Certaines études menées aux Pays-Bas ont même mis en exergue que lorsqu’une femme a un orgasme, l’amygdale (partie du cerveau associée à la peur et l’anxiété) n’exerce quasiment aucune activité.

Il pourrait aider à lutter contre vos insomnies

orgasme sport
Youporn, meilleur partenaire de vos douces nuits ?

Ce point ci est à mettre au conditionnel, mais toujours est-il qu’une étude menée par Carol Rinkleb Ellison sur 1866 participants aurait conclu que 32% des sujets déclarent que la masturbation facilite le sommeil.

Beaucoup de spécialistes relaient en tout cas ce point et affirment que d’avoir un orgasme avant de dormir permet de mieux dormir, ils associent ceci au fait que l’orgasme déclenche un cocktail d’hormones (ocitocine, serotonine, noradrénaline) qui aide à lutter contre l’activité du stress et à s’endormir avec plus de facilité.

À vous de tester, plutôt somnifère ou jambes en l’air ?

Soulage de certains maux

Le sexe agirait également comme un antidouleur et une partie de jambes en l’air correspondrait ainsi à la prise de deux aspirines.

Une sexologue, Beverly Whipple, a mené une étude dans laquelle elle s’est aperçue que la résistance à la douleur se voyait augmentée de 75% quand les femmes se masturbaient jusqu’à atteindre l’orgasme (drôle d’étude tout de même..)

À quand la prescription d’orgasmes sur ordonnance ?

Si vous avez prévu de remplacer vos séances cardio par des parties de jambes en l’air, vous allez certainement devoir « revoir vos positions », un orgasme ne brûle en moyenne que 2 à 3 calories…il en faudrait 100 pour remplacer vos 20 minutes de footing, en êtes-vous capable ?

Augmente la durée de vie

L’étude ne date pas d’hier, mais en 1997, un groupe de chercheur du Pays de Galles s’est penché sur la question de la relation entre l’orgasme et la mort.

Les chercheurs gallois ont ainsi minutieusement passé en revue un groupe de 900 hommes âgés de 45 à 59ans en s’intéressant particulièrement à leurs fréquences d’activité sexuelles.

L’étude a tout de même été conduite sur 10 ans, et les chercheurs se sont aperçus que les hommes qui recevaient 2 à 3 orgasmes par semaine mouraient moitié moins de crise cardiaque que ceux qui avaient moins d’un orgasme par mois.

La conclusion est donc la suivante : «l’activité sexuelle devait avoir un effet protecteur sur la santé de l’homme.»

Aucune étude aussi rigoureuse n’a été menée chez les femmes, cependant, un projet nommé « The Longevity Project: Surprising Discoveries for Health and Long Life » a enquêté sur les couples californiens d’une précédente étude de 1941 conduite par Lewis Terman.

Cette étude relatait la fréquence des orgasmes de 1500 femmes en couple, et en analysant les certificats de décès, les chercheurs du projet se sont rendu compte que les femmes les plus « actives » en termes d’orgasme avaient tendance à vivre plus longtemps que les autres.

Ces deux études sont un peu vieilles, mais il semble admit en tous cas que l’activité sexuelle renforce le coeur.

Des études très sérieuses ont montré que jouir trois fois par semaine, au minimum, réduirait de 50% les risques cardio-vasculaires. Cela muscle le cœur et améliore la circulation sanguine.

« One orgasm a day keep the doctor away » comme le disent si bien les américains !

Aide à mieux entrer dans sa journée

Si l’orgasme peut aider à mieux s’endormir, il parvient aussi à vous réveiller de la meilleure des manières. Mieux que la luminothérapie, une partie de sexe dès le matin vous arrachera complètement des bras de Morphée en très peu de temps.

Peut-être est-ce dû au fait que les orgasmes améliorent la circulation sanguine, entraînant ainsi une meilleure irrigation du cerveau.

Deux chercheurs, Barry Komisaruk et Nan Wise, ont demandé à des femmes volontaires de se masturber sur une machine à IRM mesurant la circulation sanguine (un peu étrange le projet de prime abord…)

Lorsque ces dernières sont arrivées à l’orgasme, leur circulation sanguine s’est vue augmentée dans toutes les parties de leur cerveau.

Selon les spécialistes, les orgasmes stimulent le cerveau de la même manière que la cocaïne ou le fait de gagner de grosses sommes d’argent, en libérant de la dopamine

Atteindre l’orgasme par le sport, possible pour les femmes !

La « tendance » ne date pas d’hier, mais une étude publiée en 2012 avait créé un buzz incroyable sur les réseaux sociaux américains, qui relayaient massivement les résultats. Les sites fitness s’étaient alors accaparé les conclusions de cette étude menée dans l’université d’Indiana pour « brander » le phénomène sous le nom de « coregasm » (contraction de core : sangle abdominale et orgasm) devenu « coregasme » chez nous.

Le saviez-vous ? Une étude hollandaise a révélé que 80% des femmes qui portent des chaussettes durant la bagatelle parviennent à atteindre l’orgasme contre 50% qui pratiquent l’activité sexuelle pieds nus. Il semblerait donc que de garder ses chaussettes au lit permet d’atteindre le pic du plaisir, créant un environnement plus confortable et douillet…socks is the new sexy ?

L’étude en question portait sur 370 femmes âgées de 18 à 63 ans, hétérosexuelles en majorité (69%), elle mettait en avant le phénomène suivant, il est possible de déclencher un orgasme via une activité sportive.

coregasmLes chercheurs voulaient montrer par ce projet que l’aboutissement ultime du plaisir étant possible par d’autres biais que la pratique sexuelle chez la femme, et le moins que l’on puisse dire, c’est que leurs hypothèses de départ étaient bel et bien fondées !

En effet, 40% des 370 femmes ont ainsi étaient touchées par le phénomène du « coregasme », dorénavant admis par la communauté scientifique à travers le monde.

Lors de cet orgasme un peu « spécial », figurez vous que les abdominaux jouent un rôle très important. En effet la sollicitation de la sangle abdominale alliée à la libération d’endorphines et de dopamines peut alors faire mêler souffrance lors de l’effort physique avec plaisir !

Victoria Zdrok, célèbre Sexologue ayant écrit « The Anatomy of pleasure », explique que lorsque les femmes font de l’exercice :

« la libération conjointe d’endorphines et de dopamine, qui sont nécessaires à l’orgasme, combiné à la tension dans les jambes et les abdominaux, stimulent suffisamment le clitoris pour provoquer un orgasme « .

C’est fou non ?

Mais il existe tout de même quelques conditions, n’a pas de coregasmes qui le veut ! Si vous voulez avoir une chance de tester ce phénomène, il vous faut tout d’abord avoir un plancher pelvien très musclé.

Deuxième condition, vous devez réaliser des exercices qui ciblent les transverses, mais aussi les muscles profonds des jambes et du bassin. Le gainage est donc un exercice de choix à intégrer à votre workout coregasme.

45% des femmes étant parvenus à l’extase avec le sport l’ont fait au travers d’exercices abdominaux, contre 20% avec du yoga et 15% avec du vélo, le reste avec de la musculation plus traditionnelle à base de charges, ou encore de la course à pied ou plus étonnant, de la marche !

Il ressort que le meilleur exercice est le relevé de genoux à la chaise romaine. Vos jambes sont dans le vide, vos bras reposent sur les accoudoirs, la sangle abdominale parfaitement gainée, vous allez alors amener vos genoux en direction de votre poitrine.

Bien évidemment, il apparait que ce phénomène n’est pas aussi plaisant que dans l’intimité d’une chambre, qui voudrait réellement avoir un orgasme en pleine salle de sport bondée à la vue de tout le monde, cela peut être un peu gênant et gâcher le plaisir.

L’orgasme nous réserve encore des surprises

coregasm workoutTout cela c’est bien beau, mais cela ouvre sur d’autant plus de questions, on ne connait pas réellement la proportion de femmes touchées par l’orgasme du sport, bien qu’es les auteurs de l’étude disent que leur panel est assez représentatif de la population.

Si on a maintenant connaissance du phénomène, on ignore en revanche encore les mécanismes physiologiques sous-jacents, OK l’exercice libère des endorphines et de la dopamine, augmente les rythmes cardiaques et respiratoires, mais c’est un peu mince pour établir de réelles théories, les scientifiques ont encore du travail en ce sens, le coregasm n’étant pas pleinement explicité.

En tout cas mesdames, voilà qui rétablit un peu la balance du plaisir lorsque les sondages montrent que les femmes ont un accès à l’orgasme plus restreint que les hommes, une bonne occasion peut être de rechausser les baskets et de s’adonner à quelques séances d’abdos à la maison ?

Si vous voulez vous aussi expérimenter le phénomène, vous pouvez jeter un oeil à la séance d’entrainement spéciale « coregasme » ci-contre, sinon vous pouvez toujours vous faire un « cadeau épicé« …

Coregasm, ou comment prendre du plaisir en faisant des abdos ?
5 (100%) 1 vote

Sur le même sujet :

Skin the cat

Cet exercice pour abdos de niveau intermédiaire/avancé possède un bien drôle de nom, mais n’en demeure pas moins un très […]

crunch abdos

Crunch abdos et ses variantes en musculation

Le crunch en musculation est, à l’inverse de son homologue chocolaté, conseillé pour vos tablettes de chocolat ! Cet exercice […]

jackknives

Jackknives

Les fameux jackknives, parfois appelés jackknife aussi, font partie intégrante des exercices pour abdominaux que je qualifierais d’avancés. Assez compliqué […]

planche de gainage latéral

Gainage latéral : sideplank

La planche de gainage latérale pour les Français, ou simplement le gainage latéral est un exercice abdominal isométrique qui sollicite […]