Freeletics

Freeletics

Présentation de Freeletics

Freeletics est un programme d’entrainement HIIT. Freeletics se définit comme la société de sport et de lifestyle qui grandit la plus vite dans le monde ! Pas étonnant qu’on la voit de plus en plus placardée partout sur le web, le budget doit être énorme ! Voyons voir comment les développeurs de Freeletics parlent de leur bébé :

Nous permettons aux gens de devenir la version la plus forte d’eux-mêmes : physiquement et mentalement . Nous croyons que ce sont les capacités nécessaires pour façonner votre vie selon vos objectifs et vos besoins et qu’il s’agit de la base d’une vie bien remplie . Par conséquent, nous construisons une relation intime avec nos clients et offrons une formation de remise en forme des plus motivantes et efficaces offrant aux gens la confiance, la forme physique et la volonté. Freeletics est une plate-forme de motivation et d’apprentissage , avec une communauté de plus de 4 millions d’athlètes. L’accessibilité se fait via nos applications web et mobiles.”

Cela promet ! J’ai presque envie d’y croire, cependant, l’expérience nous prouve que beaucoup développe la forme pour combler un manque dans le fond. Restons méfiants.

Freeletics en chiffres

Freeletics en quelques chiffres c’est :

  • une création en Juin 2013
  • un siège social à Munich
  • plus de 4 millions d’utilisateurs à l’heure qu’il est
  • plus de 60 employés
  • une présence dans 160 pays
  • 10 000 nouveaux Athletes par jour

La je commence à me dire que c’est quand même du sérieux, et que si le blabla ne m’atteint pas trop, les chiffres me parlent, à condition qu’ils soient vrais. Je me rends donc sur le Play Store ou je me rends compte qu’il y a plus d’un million de téléchargements sur Android pour l’heure ! Avec le marché iOS, on peut imaginer qu’on n’est pas si loin des 4 millions énoncés, mais combien sont encore actifs ?

Un marketing bien rodé

Direction le site web de l’application Freeletics, très beau, il donne envie par ses visuels HD et ses athlètes taillés façon mannequins, on scroll et on découvre les fameuses transformations, l’argument de vente numéro un quand on est un produit d’entrainement sportif.

Les incroyables transformations mises en avant

Ci-dessus, la transformation d’Élisa, qui a même perdu sa coque pendant la transformation ! “Des milliers ont déjà réussi. Vous êtes seulement à un pas de votre propre réussite. Commencez maintenant !” – c’est beau ! J’ai une larme à l’oeil, je me sens presque bête de ne pas avoir découvert le produit avant… Je découvre les vidéos de ces fameux athlètes qui ont réussi, elles sont très bien réalisées, on y découvre des histoires poignantes sur fond de musique guerrière qui donne envie de partir à l’assaut ! Le marketing est très bon, et je suis à deux doigts de m’inscrire !

Néanmoins, je reste certain que, quelle que soit la nature de l’effort, du programme d’entrainement que l’on suit, quand on s’y adonne tous les jours, et qu’en parallèle on mène une diète optimale, on y arrive. Donc est-ce suffisant pour qualifier d’excellent le produit Freeletics ? Pas pour moi, je construirai mon avis Freeletics sur bien d’autres critères que les résultats.

Mon avis sur Freeletics

Alors honnêtement, bien sûr que cela donne envie, et je pense que ce programme d’entrainement est très sérieux, mais pour en avoir le coeur net, je vais tout de même faire un test complet de l’application. Ça tombe bien, avec l’arrivée des beaux jours, j’en ai un peu marre de devoir m’isoler en salle de sport, et j’aimerais bien pouvoir m’entrainer dans les espaces verts en plus de mon sport en salle.

L’année dernière j’avais opté pour le programme Flytright, une méthode d’entrainement qui m’avait fait gagner jusqu’à sept centimètres de détente en seulement un mois, mais je n’avais pas donné suite, car la fin de l’été était arrivée et j’avais abandonné. J’ai alors décidé de passer à l’acte, et de tester pour vous l’application afin de cous offrir un avis sur Freeletics.

Le web recèle de belles histoires et de belles transformations physiques, mais si on devait toutes les croire et y adhérer…on serait pauvres au regard des prix pratiqués pour des programmes soi-disant “magiques”. On aurait aussi tous des physiques d’Apollon depuis bien longtemps, ce qui fait que ce ne serait plus les “beaux galbes” qui seraient à la mode, mais les rondeurs qui seraient alors extrêmement rares !

Il est venu l’heure de conclure avec freeletics, non pas la pratique, mais bien le test. Alors, faut-il franchir le cap et devenir un athlète libre ? Faut-il payer pour adhérer au mode coach ? Faut-il avoir un profil type pour suivre cet entrainement ? Quels sont les avantages, les inconvénients ? Décryptage.

Pour ceux qui étaient absents ces derniers mois, je me suis proposé de tester (il est gentil hein ?) un programme d’entrainements très en vogue sur le NET, mais aussi dans la vraie vie. Vous avez peut être remarqué aux détours de certaines de vos promenades, des groupes de personnes que vous avez sur le coup, pris pour des sados masochistes. Ces personnes s’infliger des exercices inconcevables pour vous, à base d’efforts très courts et intenses. Vous les avez peut-être pensé fous, et avez même certainement appelé les asiles du coin, et pourtant… freeletics si le phénomène Freeletics prend tant et que la communauté grandit de manière exponentielle, il y a une raison.

C’est cette raison que je suis parti chercher lors de mon test, je voulais voir ce qui poussait des gens à faire des exercices bizarres dans des parcs en plein hiver quand il neige (oui, j’en ai vu de mes propres yeux faire ça sous la neige) et à vrai dire, j’ai découvert plus d’une raison, sur un plan très rationnel. Pour ceux qui n’ont pas le temps de lire les différentes parties de mon test, je vais ici aller à l’essentiel en synthétisant tous les points vus pendant mon expérience avec le programme Freeletics.

Pour ceux qui ont du temps à accorder à la lecture de mes différentes parties, merci, j’y ai moi-même passé un certain temps, et ce test résulte de nombreux entrainements effectués avec l’application (78 à l’heure où ces lignes sont écrites). L’application, parlons-en justement lors du premier point.

Une application très smart

L’aventure commence avec le téléchargement de l’application et l’inscription en ligne. En utilisant votre profil Facebook, vous vous assurez d’en finir en 2minutes avec la “paperasse 2.0”. Ensuite, place aux grosses fonctionnalités. Tout d’abord, l’élément phare de l’application, le coeur du programme et surtout, le modèle économique de Freeletics, le mode coach. Payant, il est possible de l’obtenir pour 3 mois, 6 mois ou une année entière.

La logique veut qu’on l’essaie 3 mois avant de s’engager plus longtemps, cela coute quelque chose comme 33€. La question que je lis sur vos lèvres, est-ce pertinent ? Est-ce que cela vaut le coup ? Franchement oui, je ne dis pas qu’il n’est pas possible de s’entrainer durablement avec la version Freeletics (je crois que certains le font), je dis que si vous comptez vous investir dans l’aventure à raison de 3 fois par semaine en moyenne, alors vous devriez foncer, d’autant plus si vous débutez ou que vous êtes dans une phase de remise en forme.

Le mode coach est très bien fait, les algorithmes maison de Freeletics m’ont prouvé que je pouvais confier ma forme physique à un bête robot. Ce qu’un coach peut faire, un robot peut le faire (je vais me faire taper sur les doigts).

Chaque semaine, votre programme va être revu et réajusté selon vos résultats et vos sensations. De plus, vous vous assurez un entrainement toujours varié, et vous dites donc adieu à la monotonie, car avec 19 entrainements et 3 déclinaisons de chacun d’entre eux, vous ne ferez pas le tour de sitôt croyez moi !

Update : le nombre d’entrainements a été sensiblement augmenté, suite à la dernière mise à jour, et si vous pensiez avoir tout vu, vous faites fausse route, c’est désormais pas moins de 29 ! Les dix nouveaux entrainements ajoutés ont aussi 3 déclinaisons chacun… freeletics forum Le seul gros hic de l’application selon moi concerne le fait que l’application soit limitée sans connexion internet (je suis sûrement le seul pékin qui n’a pas la 3G en 2015, mais quand même !).

Vous pourrez faire des entrainements ainsi que des exercices parmi la liste, mais oubliez l’accès au mode coach ainsi qu’au flux (ça, c’est normal), c’est dommage, il devrait être possible d’avoir accès à l’entrainement coach du jour, de le faire et de l’enregistrer sur le téléphone, avant que celui-ci ne soit synchronisé en ligne lors d’une future connexion WiFi…cela viendra peut être dans les futures versions de l’app, je l’espère en tout cas, car moi je suis obligé de précharger mon programme du jour dans le mode coach avant de partir m’entrainer, ce qui n’est pas idéal.

Des programmes qui ne laissent plus de place à l’excuse

freeletics gratuit

Sur ce point, on peut vraiment affirmer que les concepteurs ont rendu une copie proche de la perfection. Les entrainements Freeletics sont praticables en toutes circonstances.

Vous n’avez pas d’accès à une salle de sport parce que c’est cher, pas de soucis, le strict matériel requis par les entrainements vous permet de les pratiquer n’importe où. Il suffit de vous trouver un terrain avec un peu d’espace vert (ou non), un mur et l’équivalent d’une barre de traction.

Honnêtement, même à l’autre bout du monde vous avez toujours moyen de trouver cela. Alors là vous allez me dire, il faut quand même avoir de l’espace pour pratiquer ton machin, pas si parfaite la méthode donc.

Et bien vous n’aviez pas tort jusqu’à la dernière mise à jour du système de musculation pour athlète libre (rappelons que freeletics, c’est la contraction de free & athletic), et que derrière tout cela, il y a des ingénieurs et des coachs qui sont payés à réfléchir un minimum. freeletics gratuitAlors dernièrement, l’application d’entrainement sportif number one a sortir une fonctionnalité du tonnerre appelée le 2*2. Le 2*2, c’est cette option qui a fait broyer du noir aux fainéants qui se cachaient derrière des excuses du type il pleut, il neige, il vente, je ne peux pas sortir, je vais tâcher mon nouveau jogging adadas. Fini ! Vous pouvez désormais vous entrainer en slip devant le JT. Le concept, tous les entrainements sont maintenant déclinables dans un mode spécial (le 2*2 pour ceux qui suivent) qui vous permet de vous entrainer de chez vous, même avec très peu d’espace. Une variété astronomique de programmes, pas besoin de matériel, possibilité de pratiquer n’importe où, y compris chez vous dans votre cagibi.

Que demandez de plus ? La qualité des entrainements pardi ! Et là, cerise sur le cheese-cake, il y en aura pour tout le monde. Quel que soit votre objectif, Freeletics a du bon pour vous.

Que vous soyez hors de forme avant la reprise de la saison, que vous soyez vieux et que vous souhaitiez vous remettre au sport après 30 ans d’inactivités (il faudra y aller doucement quand même), ou que vous souhaitiez maigrir, vous tonifier, vous renforcer musculairement, Freeletics fait tout cela !

Là vous vous dites, c’est magique ton truck. Taratata, il n’y a pas de magie là-dessous, tout ce que je vous promets, c’est des larmes, de la sueur (beaucoup), et des larmes de sueur (oui, même votre sueur va pleurer de douleur).

Parce que l’entrainement Freeletics, c’est un savant mélange d’HIIT, de crossfit et de pliométrie. Vous vous entrainez donc au poids du corps, devrez vous attendre à beaucoup d’exercices de sauts, mais aussi du sprint, des abdos, des tractions, des pompes, etc., le tout sur un rythme HIIT. Le HIIT, c’est ce qui définit le mieux Freeletics selon moi, High interval intensity training, ce sont des efforts qui se veulent courts, mais très (très) intenses.

Vous allez donc alterner de courtes périodes d’exercice éprouvantes avec de courtes périodes de repos. Ce repos pourra être du repos à proprement parlé, ou du “repos”, comprenez par là un exercice moins éprouvant pour votre cardio (style du squat). Pas de zone d’ombre au tableau alors ? C’est si parfait que ça ? Tu es un vendeur de rêve ? Et non ! J’ai quand même déniché un petit problème là-dessous.

Le problème, c’est que Freeletics fonctionne dans un modèle de compétitivité. Vous êtes en compétition avec les autres, mais surtout avec vous même. Vos temps d’entrainement sont chronométrés, vous avez sous les yeux les exercices que vous devez faire au moment T, et avez une vue sur les suivants. Vous devez manuellement appuyer quand un exercice est fini. Jusqu’ici tout va bien.

Mais vous allez vite constater qu’une partie de vous, le vous compétiteur veut à tout prix finir en le moins de temps possible, quitte à bâcler quelques mouvements. programmes freeleticsOn peut donc vite prendre de mauvaises habitudes, des pompes qui ne touchent pas le sol, ou des tractions aussi laides que dangereuses. Le risque n’est pas seulement d’avoir un temps complètement faussé, ça, on s’en moque pas mal après tout. Le risque réel, c’est de confondre vitesse et précipitation et de se blesser. En accélérant les mouvements, en les effectuant de manière non convenable ou incomplète, vous allez tirer sur vos articulations, et courir droit dans le mur.

La parade est pourtant toute simple, il suffit juste dès le début de s’habituer à faire des mouvements parfaits, de ne pas avoir l’oeil sur le chrono ou sur les performances des autres membres.

Ne regardez que votre temps, on le répète souvent, mais le seul compétiteur que vous avez, c’est vous. Essayez de faire mieux qu’hier, de manière propre et tout ira bien.

La motivation de vous surpasser

J’ai clos la partie précédente sur l’aspect de “compétitivité” et j’ai insisté sur le fait que vous n’êtes pas en challenge contre les autres membres de l’application (même si leurs résultats vous donneront envie de les dépasser), mais bien contre vous même, car au final, vous allez comprendre que les autres vous aident.

C’est un aspect que j’aime beaucoup sur Freeletics, celui de la communauté, qui à l’heure où j’écris ces lignes, est internationale, très développée et grandissante. Même si vos amis ne sont pas inscrits à Freeletics, cela ne signifie pas que vous êtes condamné à vous entrainer seul, bien au contraire.

Il y a énormément de groupes de “travail”, qu’importe où vous soyez. Un petit exemple tout simple, je suis arrivé sur Montréal, je ne connaissais personne, et bien j’ai fait des rencontres via le groupe Facebook Freeletics Montréal. Des groupes comme celui-ci, il en existe des centaines, quelle que soit votre ville. Et s’il n’en existe pas encore, crée-le !

Vous êtes aussi acteur de cette communauté. Dès lors que vous entrez dans un de ces groupes, vous allez rencontrer des gens que vous allez suivre sur le réseau, via votre flux d’actualités Freeletics (comme Facebook, mais pour les sportifs).

freeletics

Ces groupes sont géniaux pour le débutant, car il offre une source de motivation idéale. L’entrainement de groupe pousse à aller au bout, les plus chevronnés vous montreront les mouvements et la manière de les exécuter au mieux, et ils vous motiveront par leurs récits et leurs exploits.

Une fois que vous avez des amis à suivre sur votre flux, vous faites un énorme pas en terme de motivation. Pourquoi ? Parce lorsque vous serez en pyjama sur le canapé à manger des chips et vous remettre de la soirée arrosée de la veille, vous verrez vos amis publier les images et les performances de leurs entrainements du matin.

Une petite voix interne vous dira alors : ce mec est en train de s’entrainer et de se dépasser pendant que moi je me gratte le coraya sur mon clic-clac, et une forme de motivation naitra alors en vous. D’autant plus que chaque entrainement fait vous offre des points, ces points vont directement dans le classement.

Vous n’avez pas envie de voir quelqu’un gagner des points pendant que vous êtes statique, croyez-moi, vous allez développer une sorte de dépendance (saine), au risque de devenir un peu bigorexique. Ajoutez à cela des newsletter bien rodées de la part de Freeletics (qui vous pousseront à l’entrainement), ainsi que des articles très bien rédigés sur le blog, narrant les exploits, récits et autre transformation de membres du collectif, et vous obtenez la recette parfaite de la motivation au sens pur.

Vous allez acquérir un mental en fer forgé, et abandonner ne sera même plus une option. Mieux, petit à petit, vous allez prendre du plaisir (au début je vous avoue que vous allez plus vous demander pourquoi vous vous infligez cela), le plaisir amène les performances, les performances amèneront les résultats, et les résultats, encore plus de plaisir et de motivation.

La nutrition au coeur de vos performances

Dernière partie de ce test sur Freeletics, il concerne un aspect primordial qui ne peut pas se substituer de l’entrainement, il s’agit de la ….Nutrition !

Eh oui, vous le lisez partout, l’entrainement doit aller de pair avec une bonne diète. Freeletics, en plus de vous apporter une plateforme pour vos entrainements, vous apporte aussi un mode de vie plus sain. Comment ?

Avec le guide nutritionnel. Celui-ci est déblocable en payant (une trentaine d’euros de mémoire). Si cela peut s’apparenter à une arnaque, je ne regrette cependant pas mon investissement, je m’explique.

freeletics pdf

Ce guide va vous “éduquer” au travers différents articles bien écrits. Tout commence avec les règles d’or du guide, elles sont au nombre de 15 et vous offriront une bonne compréhension de la nutrition sportive en générale.

De l’importance des protéines au désavantage de l’alcool (sur le plan de vos performances sportives) en passant par l’hydratation, les qualités de graisse ou autres lipides, vous saurez tout.

Mieux encore, et c’est là ma partie préférée, vous aurez tout plein de recettes sportives en votre possession ! Parce que manger poulet riz tout les jours, c’est franchement soulant, Freeletics a conçu une petite centaine de recettes originales, très variées, saines et délicieuses, que vous pourrez reproduire.

Il y en a pour le déjeuner, le diner, et même pour se faire des collations ou des jus de force. Franchement, pour en avoir essayé beaucoup, je peux vous assurer que tout est très bon et que manger sainement devient un plaisir.

J’ai ainsi pris l’habitude de cuisiner mes repas le dimanche pour toute ma semaine. Je peux emporter mes repas n’importe où et ne suis jamais pris au dépourvu. Les recettes étant prévues pour des sportifs, je ne me prends plus la tête à calculer mes apports en protéines, en glucides/lipides, etc..Le guide nutritionnel est une option qui facilite la vie, force est de l’admettre.

Alors oui, vous pouvez trouver gratuitement de très bons articles sur la nutrition un peu partout sur le web, ainsi que des recettes sportives sur marmiton, mais là, tout est consigné au même endroit, et cela rend les choses plus pratiques à mon sens. Je n’ai pas besoin de chercher 3h pour savoir quoi cuisiner quand vient le soir, je parcours les recettes et fais selon mes envies.

Verdict !

Nous avons maintenant fait le tour du propriétaire, et l’heure est à la conclusion. J’aimerais rappeler la devise de Freeletics : freeletics

« Nous permettons aux gens de devenir la version la plus forte d’eux-mêmes : physiquement et mentalement .

Nous croyons que ce sont les capacités nécessaires pour façonner votre vie selon vos objectifs et vos besoins et qu’il s’agit de la base d’une vie bien remplie .

Par conséquent, nous construisons une relation intime avec nos clients et offrons une formation de remise en forme des plus motivantes et efficace offrant aux gens la confiance, la forme physique et la volonté. Freeletics est une plate-forme de motivation et d’apprentissage , avec une communauté de plus de 4 millions d’athlètes. L’accessibilité se fait via nos applications web et mobiles .

Quand je l’ai lue la première fois, j’étais sceptique (voire hilare), quand est-il après 5 mois d’entrainements ? Et bien je dois avouer que la devise semble en tout point correspondre à ce que l’entrainement Freeletics apporte.

“Une version plus forte physiquement de vous-même”, à n’en pas douter. Si vous êtes régulier et motivé, vous allez obligatoirement devenir plus athlétique et plus tonique, vous devriez également prendre un peu de muscle (tout dépend d’où vous partez) et perdre de la graisse (à condition de manger correctement à côté).

“Une version plus forte mentalement de vous même”, cela reste à vérifier, mais ce n’est pas impossible dans le sens où l’abandon ne vous apparaitra plus comme étant une option au fil de vos entrainements.

Si vous vous accrochez, et que vous êtes assez fort pour aller au bout de vos séances, que vous soyez seul ou en groupe, il ne fait aucun doute que votre mental va se durcir. La douleur que vous infligeront certains entrainements ne vous fera plus de mal, et vous en redemanderez.

Sur un plan sportif, il y a fort à parier que vous allez effectivement devenir une version mentalement meilleure de vous-même, prête au sacrifice physique, plus compétitrice et apte à se surpasser.

“nous construisons une relation intime avec nos clients et offrons une formation de remise en forme des plus motivantes et efficace offrant aux gens la confiance, la forme physique et la volonté” Pour le premier point, ce n’est pas complètement faux, la relation intime se fait à coup de mail motivant, d’articles récompensant la progression et la transformation des meilleurs, et de challenge poussant toujours plus la motivation Pour le deuxième point, en ce qui concerne la formation de remise en forme, clairement ! Pour preuve, je n’ai jamais été aussi en forme de ma vie, je cours mieux, je saute mieux, me fatigue moins vite, j’ai gagné en endurance et mon cardio s’est durci au mal lui aussi.

Pour la première fois, je me sens prêt à débuter une nouvelle saison, alors que septembre et rentrée riment habituellement avec douleur pour ma part. La remise en forme est un point essentiel du programme Freeletics, et je le conseillerai sans hésitation à quiconque souhaite reprendre une activité sportive (avec précaution et en allant crescendo sur l’intensité). Freeletics est une méthode idéale pour ceux qui souhaitent :

  • se remettre en forme après une longue période sans activités
  • perdre du poids
  • sauter plus haut, courir plus vite, gagner en endurance, bref, améliorer ses conditions athlétiques
  • prendre un peu de muscle et se tonifier
  • trouver un sport praticable à moindre cout, partout, et faire des rencontres
  • adopter un mode de vie plus saine

Pour les deux derniers points, la méthode est vraiment infaillible, nous l’avons dit durant le test, Freeletics peut se pratiquer partout est vous trouverez toujours du monde pour en faire avec vous. Pourquoi, parce que c’est la simplicité même ?

Prenons un exemple, vous partez demain en vacances. Vous n’aurez pas votre salle de sport pendant deux semaines. Le cas classique, c’est que vous prenez une pause de deux semaines, allez donc prendre un peu de poids, revenir de vacances et vous y remettre.Au mieux vous ferez 3-4 footings pour vous donner bonne conscience.

Je suis parti en vacances cet été, je n’ai pas voulu mettre en pause mon mode de vie. Alors j’ai continué d’une part de cuisiner mes recettes sportives , et d’autre part, mon entrainement Freeletics. J’en faisais plus ou moins tous les jours.

En 10 jours, j’ai fait 7 entrainements et un footing. Je ne l’ai pas fait sous la contrainte, cela me faisait plaisir. Il est possible de s’entrainer partout, alors maintenant, quand je vais dans un nouvel endroit, je me trouve un beau lieu, et je m’entraine. Cela laisse un souvenir de vacances.

À ce sujet, Freeletics récompense d’ailleurs les entrainements de ses athlètes dans les plus beaux endroits de la planète en publiant les exploits. regardez plutôt cela… Pour ceux qui souhaite prendre du muscle, l’entrainement poids du corps va dessiner votre corps à n’en pas douter, mais vous ne prendrez pas réellement de volume. Pour ma part, je combine musculation en salle et freeletics, pour prendre du volume d’une part, tout en gardant un taux de graisse convenable et un corps “dessiné”. freeletics

Mes recommandations si vous souhaitez vous lancer dans l’aventure, testez le programme gratuitement, faites vous votre idée pendant un mois à raison de 3 entrainements/semaine, puis débloquez le contenu payant.

Ne commencez pas dans une période où vous savez que vous ne pourrez pas vous entrainer continuellement. Entrainez vous avec un ami si vous le pouvez, et servez vous d’une motivation commune pour triompher des premiers entrainements douloureux. Tout ira tout seul par la suite.

Freeletics me revient environ à 10€ par mois, ma salle de sport m’en coute 20 (j’ai vraiment une bonne salle), je vais à la salle 5 fois par semaine et j’essaie de maintenir 3 entrainements Freeletics hebdomadaire que j’accompagne de footing. Je ne pourrais conseiller la salle plus que Freeletics (et inversement), chez moi les deux sont complémentaires, je travaille la force et les qualités athlétiques pour devenir un meilleur sportif.

Toutefois je peux dire que Freeletics possède us très bon rapport qualité prix, et que 10€ par mois ne sont pas cher payé pour avoir accès à autant de contenus ! Après tout, ce n’est qu’un Macdo en mois dans votre budget. Personnellement, je suis convaincu, je ne devais pratiquer Freeletics que le temps de ce test, et finalement j’ai « resigné » pour-3 mois d’entrainement en tant qu’athlète libre ! E- vous, deviendrez vos,s un athlète libre ? N’hésitez pas à laisser ci dessous vos question, commentaires, appréciations, critiques, ou votre pseudo Freeletics pour que je vous ajoute ! =)

  • Rapport qualité prix au top
  • Très motivant
  • Pas besoin de matos ni de place
  • Application superbe
  • Offre un mode de vie sain

Pour

Contre
  • Risque de blessure si mal fait
  • Pas de mode coach sans connexion internet
Freeletics Round 4 : l’apport du guide nutritionnel
4.4 (87.69%) 13 votes

Charger les articles suivants

Thème(s) coonnexes :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services.

Fermer