Vélo elliptique

Vélo elliptique

N’importe quelle fitgirl vous le dira, en matière de cardio, il n’y a que 5 machines qui comptent : les tapis de course, les stairmasters (type Jaccob ladder), les vélos stationnaires, les rameurs et les vélos elliptiques.

Point barre !

Chacun possède ses avantages et ses inconvénients :

  • les vélos stationnaires ne sollicitent que les jambes, mais sont accessibles facilement à tous
  • les rameurs sollicitent 83% des muscles du corps, mais demandent une grande attention sur la forme de mouvement
  • les tapis de course permettent de pratiquer en tout temps et sont idéaux pour le travail en fractionné, mais ils sont à fort impact pour les articulations
  • les stairmasters sont super pour les fessiers, mais on ne les trouve pas partout (de plus, ils sont sous côtés et souvent laissé pour compte)

Quant aux vélos elliptiques, ils travaillent (à l’instar du rameur) entièrement le corps, mais sont souvent victimes de leur succès et pris d’assaut !

On peut les trouver sous différentes appellations, comme cross-trainers ou x-trainers et vous en avez forcément croisé la route dans votre salle de sport, il est même probable que vous les ayez boudés ! En effet, quand on ne les connaît pas trop bien, on a vite fait de les trouver étranges et peu attractifs…on pourrait même penser qu’ils procurent un travail un peu trop mou-mou..(c’est complètement l’inverse en réalité).

Pour ceux qui les connaissent bien en revanche (coucou les fitgirls), ils sont un moyen de s’entrainer efficacement, le tout avec un faible impact (nous y reviendrons).

Alors si vous êtes de ceux qui n’ont pas encore fait les présentations avec ces ergomètres bien à part, vous êtes au bon endroit ! Nous allons au travers de ce guide vous expliquer comment les intégrer à vos séances, quels bienfaits vous allez en tirer, comment bien en faire et même comment choisir un modèle pour chez vous !

Présentation : ce que vous devez savoir du vélo elliptique

Pour la faire courte, le vélo elliptique est un ergomètre qui s’appuie sur des mouvements elliptiques pour vous faire taffer le cardio !

Vous n’êtes pas sans savoir que l’ellipse est cette forme ovale, qui est ici décrite par les mouvements des plateformes sur lesquelles vous allez poser vos petits pieds.

Contrairement à un tapis de course, le vélo elliptique décrit une espèce de forme de marche fluide, ce qui a pour principal avantage d’être sans impact pour les articulations, et donc sans risque de blessure. Vos pieds ne quittent jamais la surface des « pédales », comme sur un vélo d’appartement.

De plus, la grande majorité des exerciseurs elliptiques ont aussi des poignées synchronisées avec les mouvements du pied, de sorte qu’à chaque enjambée, les poignées alternent d’avant en arrière en ce qui concerne les plates-formes pour les pieds.

On dit que le vélo elliptique est un ergomètre, car c’est une machine qui reproduit un mouvement qui ferait se déplacer l’utilisateur s’il n’était pas sur la machine. On peut apparenter ce mouvement à celui du skieur de fond, qui doit sans cesse déplacer ses skis et ses bâtons de manière synchronisée.

L’aspect réel de l’entraînement est créé en utilisant ce qu’on appelle un volant d’inertie qui crée de la résistance, chaque foulée travaille contre la résistance pour engager les muscles du corps entier.

Le type de résistance peut varier selon le modèle de la machine, au même titre que les poignées.

Qui l’a inventé ?

Le vélo elliptique est sans doute l’une des plus récentes des machines cardio que l’on peut trouver en salle de sport, mais il existe tout de même depuis un certain temps.

Son histoire remonte à la fin des années 1980.

En 1988, des chercheurs de l’Université de Purdue ont publié une étude sur la génération de trajectoires elliptiques à partir d’une chaîne en quatre parties qu’ils avaient développée. Plus tard, en 1995, l’équipementier fitness Precor a repris cette idée pour introduire le Crosstrainer Elliptical Fitness (EFX), la toute première machine d’exercice qui permet au pied de « rouler du talon aux orteils » (comme lorsque l’on court) : mais sans aucun impact !

L’EFX utilisait alors un volant arrière avec une pédale avant, ce qui facilitait le mouvement elliptique et réduisait l’engourdissement du pied que l’on pouvait ressentir sur d’autres appareils cardio stationnaires.

Peu de temps après cette mise sur le marché, de nombreuses salles de sport ont rempli le carnet de commandes de l’EFX, et d’autres fabricants (sentant l’appât du gain) se sont empressés de développer leurs versions de cette machine elliptique, modifiant l’emplacement du volant d’inertie pour ne pas enfreindre le brevet original (ben tiens !).

Quelques années plus tard : c’était le feu, le vélo elliptique étant devenu extrêmement populaire.

Mais il restait encore un marché à prendre, et ce fut fait lorsque les thérapeutes et les coachs se rendirent compte de tous les bienfaits qu’offrait le cardio sans impact pour ceux qui ne pouvaient plus courir sur un tapis roulant en raison de leur âge ou d’une blessure.

Aujourd’hui, le vélo elliptique est plus populaire que jamais, et on n’a pas su faire mieux ! Il se réinvente tous les jours un peu avec toujours plus de modèles (vélo elliptique pliable), de formes, de dimensions, allant des machines très chères et élaborées avec une tonne de réglages électroniques aux versions basiques qui utilisent une résistance manuelle et prennent peu de place.

Quels sont les atouts du vélo elliptique ?

Les plus observateurs d’entre vous auront déjà répondu partiellement à cette question !

Voici la liste des avantages du vélo elliptique :

  • il procure un entrainement de faible impact
  • il engage la majorité des groupes musculaires du corps humain (double action haut/bas du corps)
  • il est parfaitement compatible avec l’entrainement HIIT
  • c’est un brûleur de graisse hors pair
  • idéal pour lutter contre l’ostéoporose du fait de la position adoptée
  • contrôle total sur la résistante/ la simulation de pente pour optimiser ses entrainements
  • nécessite moins de maintenance (vous n’avez pas à vous soucier de l’usure des courroies, des moteurs, des rouleaux ou des roulements contrairement au tapis de course)
  • la forme du mouvement imite la trajectoire naturelle des articulations de la cheville, du genou et de la hanche
  • le mouvement est simple et ne demande pas de technique à s’approprier (contrairement au rameur par exemple)
  • il est facile d’accès et vous en trouverez dans toute salle de sport

Pour ce qui est de ses défauts :

  • certains les trouvent ennuyeux (comme toute machine de cardio) et peu challengeant
  • le mouvement peut paraître un peu étrange au début

Pour en savoir davantage, je vous invite à lire mon article sur les bienfaits des vélos elliptiques.

L’elliptique, pour qui ?!

Je serais bien tenté de vous dire pour tout le monde. Le vélo elliptique dresse un tableau d’utilisateurs très variés allant de :

  • la « fit grand-mère » qui n’a plus la même fougue qu’avant, mais veut rester en forme
  • le sportif blessé qui se rééduque doucement et veut commencer à regagner en tonicité et en endurance
  • le biathlète qui veut poursuivre son entrainement hors saison
  • la fitgirl qui veut tonifier sa chaîne postérieure
  • le « go muscu » qui veut faire la part belle au cardio durant sa sèche
  • le runner addicte qui veut changer du tapis de course et bénéficier de l’entrainement sans impact
  • le boucher du coin qui présente une surcharge pondérale et veut reprendre le sport en douceur

Comment faire du vélo elliptique ?

comment faire du vélo elliptique

Le mouvement est si simple que je ne vais pas avoir grand chose à vous expliquer ici, mais voici les quelques conseils à avoir bien en tête :

  • commencez toujours vos sessions par un échauffement progressif, en utilisant le vélo elliptique à faible intensité pendant une dizaine de minutes.
  • vous pouvez demander à un coach de la salle de vous familiariser avec la console de l’ergomètre, chaque modèle étant différent.
  • il faut que vous commenciez à pédaler pour que la machine s’allume, poussez donc les pédales en tirant les poignées pour démarrer.
  • suivez ensuite les instructions à l’écran pour sélectionner un des programmes prédéfinis ou choisissez le mode manuel pour suivre votre propre entraînement.
  • vous devriez toujours pédaler « vers l’avant », car cette trajectoire de mouvement est pus naturelle, plus facile à équilibrer et moins douloureuse pour les genoux que le pédalage arrière.
  • servez-vous de la fonction de monitoring cardiaque (généralement inclue dans les poignées) pour mesurer l’intensité de votre entraînement et en tirer le meilleur.
  • debout sur la machine,  ne vous penchez pas en avant ou en arrière. Vous devriez être capable de tenir en équilibre sans compter sur les poignées pour vous soutenir.
  • assurez-vous d’avoir le dos droit et . Ne regardez pas vos pieds pendant, cela vous pousserez à arrondir le dos.
  • évitez de trop serrer les poignées. Avant de descendre de l’elliptique, assurez-vous qu’il est complètement arrêté.

Bien s’entraîner avec un elliptique

Certaines études montrent que les vélos elliptiques procurent les mêmes bienfaits cardiovasculaires que la course à pied, à la seule différence que l’impact est beaucoup plus faible sur les articulations.

Si vous cherchez donc à entamer une perte de poids alors que vous présentez une surcharge pondérale, le vélo elliptique est une meilleure option que le running pour vos genoux, hanches et chevilles, au moins en attendant d’être affuté.

C’est aussi une forme d’exercice idéal pour les personnes souffrant de douleurs articulaires (arthrite par exemple).

Toutefois, gardez à l’esprit que vous avez besoin d’exercices à impact plus élevé pour construire des os solides et prévenir l’ostéoporose.

Ne vous cantonnez pas qu’à la seule utilisation de l’elliptique, ajoutez à votre routine sportive des exercices de musculation (ou autres exercices de résistance).

Par ailleurs, le vélo elliptique n’est pas vraiment challengeant sur le plan de la proprioception ou de l’équilibre, et ils ne simulent pas vraiment les activités qui vous attendent dans « la vraie vie ».

Alors si vous voulez améliorer votre condition physique pour la vie quotidienne, vous devriez envisager d’ajouter un entraînement physique davantage fonctionnel dans vos séances.

Vélo elliptique pour maigrir : comment on s’y prend ?
4.8 (96%) 5 vote[s]

Charger les articles suivants

Thème(s) connexes :

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services.

Fermer