Accueil/Entrainement sportif/Musculation/Mais comment donc pécho en salle de musculation ?

Mais comment donc pécho en salle de musculation ?

  • draguer en salle de musculation

Est-il possible que de draguer en salle de musculation puisse être plus difficile que le plus éprouvant de tous vos entraînements ? Pas loin…même une séance de front squat à côté de ça, c’est du pipi de chat !

Heureusement, il existe quelques règles à appliquer pour vous aider dans votre tâche, allez-y doucement, n’en faites pas trop et surtout, au même titre que pour vos séances de musculation : fixez-vous des objectifs réalisables (non, cette bombe latine qui a plus d’abdos que vous n’est peut être pas à votre portée) !

#1. Devenez un habitué

La majeure populace d’une salle de sport a tendance à venir s’entraîner toujours aux mêmes horaires, les mêmes jours.

Mais pas vous ! Soyez plus malin !

draguer en salle de sportVous ce que vous voulez, c’est d’être là le plus souvent possible, ainsi vous augmentez vos chances de voir votre proie et surtout, d’être vu ! Conseil : démissionnez de votre travail, ainsi vous pourrez vous consacrer pleinement à votre chasse !

Réfléchissez-y, il y a plus de probabilité d’engager la conversation avec cette fille si elle vous reconnait (ah, mais c’est le gars qui est toujours là, ce mec doit être chômeur…) que si elle vous prend pour le parfait étranger qui visite la salle une fois par mois (pour papoter et se donner bonne conscience).

Et quel meilleur moyen de tenter une approche que de s’inscrire à quelques cours de fitness dans la semaine ?

Céline, instructrice de Pilates à Kikentaï, une salle de sport à Paris 19, en témoigne : beaucoup d’élèves conversent avant le début d’un cour, voici votre ouverture !

  • le mec qui a la dalle : « Ah tiens, tu fais du yoga toi aussi ? »
  • la fille qui sent venir le truc à 1000 km : « Oui depuis 3 ans avec mon copain et c’est la 1re fois que je te vois ici.. »

Demandez-lui si c’est une habituée, si elle a fait le cours d’avant, s’il y a d’autres cours qu’elle recommande et si elle connait un endroit sympa proche de la salle pour allez partager un délicieux shaker !


#2. Ne jamais complimenter son corps, JAMAIS !

Ok, les leggins laissent peu de place à l’imagination, mais tout de même, un peu de retenu !

Même le plus insignifiant des compliments pourrait alors la mettre dans une situation bizarre ou elle se sentirait relativement vite confuse et sur ses gardes. De plus, elle le sait très bien qu’elle est bien fichue, elle est à la salle toute la sainte journée et tout le monde est là pour le lui rappeler (la bave sur vos lèvres parle d’elle même), agissez différemment !

Donc, plutôt que de l’approcher avec un délicieux « wesh t’es fraîche » (notez la rime riche qu’elle ne saurait apprécier à sa juste valeur), tentez plutôt une petite conversation sympatoche à propos d’entraînements, des autres sports que vous pratiquez tout deux en dehors de la salle. Tâchez ainsi de trouver quelques terrains d’entente, dans une discussion qui ne soit pas à sens unique.


#3. Complimentez plutôt ses fringues

Ceci peut être une bonne ouverture, c’est à tester en tout cas. Si elle porte le Tshirt d’une course comme la Spartan ou un Mud day, voyez y une parfaire opportunité de lancer un brin de causette.

« Ah tu as fait le Mud Day, je t’imagine bien dans la boue… »

Ou si elle porte un équipement qui sort du lot (un haut flashy, un bandeau, peu importe, on s’en fiche) vous pouvez tentez quelque chose comme :

« Ce string à froufrou te va à merveille tu devrais le remonter encore un peu ! »

« J’essaie de trouver un cadeau pour ma cousine / sœur / ami, et je pense que ce truck lui plairait, où l’as-tu eu ?


#4. Ne passez pas pour un gros pervers

draguer en salle de musculationRares sont les filles qui se sentent à l’aise quand elles se sentent reluquées, et même si elle a mis un poom poom short avec une brassière un peu courte, cela ne signifie pas qu’elle raffole de se faire mater, juste qu’elle est à l’aise dans cette tenue un peu tape-à-l’oeil certes, mais très confortable.

On évitera donc de se placer pile derrière elle quand elle fait des mountain climbers ou du squat pour profiter de la vue…

De même, on ne prend pas de photo, même si c’est fait avec la plus grande des discrétions (genre avec le flash qui se déclenche)…


#5. Impressionnez-la par votre personnalité, pas vos pecs

Vous pensez peut être que de soulever d’énormes charges au développé couché va vous permettre de marquer des points et retenir son attention…perdu !

C’est à peine s’y elle va s’attarder à votre perf’ Arnoldienne ! En revanche, si vous vous blessez ou vous retrouvez bloqué sous la barre, soyez sûr qu’elle ne manquera pas ça !

Laissez donc votre « haltère ego » (ahah) à la porte du gymnase et plutôt que de chercher à l’impressionner, allez directement lui parler si elle vous intéresse, et ne discutez pas avec elle de votre dernier record personnel ou de la taille de vos pecs hein (on évitera le « t’as vu cocotte j’ai plus de poitrine que toi »).

Enfin, évitez-le : « y’a plus assez de poids dans la salle pour mes gros pecs’ bébé, y’a moy’ que j’te soulève en D.C ? »


#6. Demandez son aide

Si elle se situe proche du vélo elliptique ou du tapis de course, c’est votre chance ! Feinter d’être le mec qui ne se sert jamais de ce genre de machine cardio (ah, c’est vraiment le cas ?) et demander lui comment on règle le bazar !

Dites-lui que vous êtes plutôt du genre à soulever de la fonte, mais que vous voulez vous y essayer, elle vous trouvera soit mignon, soit touchant, soit complètement débile (1 chance sur 3 c’est pas si mal non?).

Si elle prend bien le soin de vous expliquer tous les modes (même les plus inutiles), c’est l’occasion parfaite pour embrayer ! Vous pourrez l’interroger plus tard sur sa routine d’entrainement, sa fréquence, quelles machines elle préfère, etc.

Ne lui demander pas des explications si elle est sur sa machine en revanche, au risque de passer pour un gros relou de l’enquiquiner un tantinet.

On évitera de lui demander de « faire la barre » pour son soulevé de terre sous prétexte qu’il n’y en a plus de dispo dans la salle…


#7. Ne négligez surtout pas votre style

séduire à la salle

On évitera toujours d’engager un contact visuel sur ce genre de machine…

Si vous ne sentez pas bon ou que vous êtes habillé comme un plouc, inutile de vouloir engager une conversation ! Évitez donc d’allez parler à votre cible si vous venez d’ingurgiter votre shake protéiné et que vous buvez la whey du bec à 3km.

Évitez aussi d’aller tailler la bavette si vous êtes dégoulinant de sueur après vos 30 minutes de HIIT…ce n’est pas glamour, sauf si vous êtes Brad Pitt ! Côté fringue, on évitera les shorts un peu trop courts révélant une partie de votre anatomie !


#8. Ne jouez pas au petit coach avec elle

salle de musculationLes filles ne sont pas forcément fan du gars qui va venir corriger leurs formes de mouvement, surtout si elles sont capables de soulever plus lourd qu’eux en squat…

Pire encore, ne venez pas vous coller à elle et l’assister sans qu’elle n’ait rien demandé ! Où sont vos bonnes manières ?

Mettez une fois de plus l’égo de côté pour les aborder avec quelque chose de sincère style :

« Je comprends mieux pourquoi ta poitrine est si grosse maintenant que je te vois faire du développé couché ! »

« wôw, je ne sais pas comment tu fais pour tenir un gainage aussi longtemps, moi je flanche au  bout de 37 minutes seulement »

Si elle sourit, c’est gagné, vous avez votre ticket pour un début de conversation ! Si elle lève les yeux au ciel en revanche , abandonnez, acceptez de ne pas être insistant et allez voir si vous n’êtes pas plus utile ailleurs (au rack à squat par exemple si vous souffrez du syndrome des jambes de flamants roses).


#9. Attendez le timing parfait

Il n’est agréable pour personne de se faire approcher en plein milieu d’une série. Attendez donc qu’elle ait fini son entrainement ou qu’elle soit dans sa phase de repos pour lui « bondir » dessus et lui demander un conseil, dites-lui que vous avez remarqué qu’elle faisait du soulevé de terre par exemple et interrogez la sur la bonne marche à suivre pour réaliser le mouvement.

Et vous, qu’elles sont vos meilleures accroches à la salle ? Les filles : pour ou contre de vous faire draguer à la muscu ?

Mais comment donc pécho en salle de musculation ?
5 (100%) 5 votes

jeudi 6 juillet 2017|

Un commentaire

  1. Bendo 20 novembre 2017 à 0 h 45 min

    On va pas se mentir c’est plutôt flatteur d’être un peu draguée… mais le problème c’est quand on s’aperçoit que le mec a déjà branché toute la salle. Donc attention a ne pas être le mec « en chien » parce que tu peux te faire griller aux yeux de tout un paquet d’autre filles surtout si elles parlent entre elles…

    Perso je suis en couple, timide et pas du sociable. Pour ces trois raison je vais à la salle pour m’entraîner et pas autre chose, quand les gens commencent à vouloir me parler alors que j’ai les écouteurs aux oreilles ça me gonfle.

    Je conseillerais aux garçons d’éviter d’être lourd, surtout lorsque vous êtes en « équipe » avec deux trois potes, évitez de vouloir faire le malin devant eux. Faites les choses petit à petit sans vous imposer et ralentir ou arrêter son entraînement.

Laisser un commentaire

3 Partages
Partagez3
Tweetez
Enregistrer
WhatsApp

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services.

Fermer