Accueil/Santé/CBD, des effets bénéfiques pour le sportif et sa récupération ?

CBD, des effets bénéfiques pour le sportif et sa récupération ?

  • cbd sport

On ne cesse d’entendre parler du CBD, cette substance aussi appelée Cannabidiol qui est un cannabinoïde que l’on trouve dans la merveilleuse plante que vos enfants connaissant si bien : le cannabis.

Quand on pense au cannabis, on pense immédiatement à cette sensation de planer complètement et d’avoir une très faim ! Pour autant, le CBD n’est pas là le responsable, le coupable s’appelle THC (un autre actif du cannabis, psychoactif même) et les deux compères sont bien différents.

Le CBD agit différemment, plus en silence, en engageant les récepteurs cannabinoïdes (CB1, CB2, normalement activés par le THC) de manière indirecte.

« Qu’est ce qu’on s’en fout » me direz-vous ? Et bien c’est très important, car les effets ne vont pas être les mêmes. C’est par ce mode d’action bien différent que le CBD va par exemple offrir des bienfaits sur le sommeil (notamment sur une certaine population atteinte de maladies comme Parkinson), la douleur, la dépression ou l’anxiété .

Mais je ne vais pas aujourd’hui parler des bienfaits potentiels que revendique le CBD depuis maintenant quelques années. Non, je vais vous parler de son récent essor sur une toute autre population que les angoissés, à savoir les sportifs !

Est-ce bien étonné que le CBD soit devenu populaire chez les athlètes, sachant que le cannabis l’a été avant lui ? Pas vraiment…

Le CBD, nouvel allié du sportif ?

La première question c’est pourquoi ? Pourquoi les athlètes sont-ils tentés d’avoir recours au Cannabidiol pour la pratique de leur sport.

Il faut croire que les deux principaux champs d’action qui les intéresse sont la récupération et la performance, que le CBD améliorerait apparemment (askip, comme disent les jeunes).

Certaines personnes pensent en effet que le CBD peut aider avec l’entrainement, en améliorant notamment les DOMS (courbatures musculaires) ou en permettant de pousser plus loin les performances…mais…

Les études ne semblent pas corroborer ces points !

Ce n’est pas tant que le CBD ne parvienne pas à montrer l’étendue de ses bénéfices dans ce domaine, mais plutôt que le nombre de recherches peut se compter sur les doigts d’une main.

Pourtant, certains médias et boutiques de CBD vendent et vantent ces effets, tout en illustrant leurs arguments avec des recherches scientifiques, sauf que ces dernières ne couvrent pas vraiment la récupération, mais l’inflammation !

De plus, ces études sont bien souvent menées sur des rats ou des personnes atteintes d’une maladie spécifique comme
(la sclérose en plaques).

À ce jour, la récupération post exercice sur un sujet humain n’a jamais fait l’objet d’une quelconque étude sur le SBD ! Donc affirmer que les effets sont démontrés afin d’en vendre…c’est pour le moins couillu !

Pour ce qui est de la performance, là encore, les connexions scientifiques ne se font pas directement. Bien souvent, on dit que puisque le CBD est potentiellement capable de diminuer l’anxiété, et qu’une baisse d’anxiété augmente en théorie les performances, alors le CBD augmente peut-être les perfs via le théorème de Chasles…

Capillotracté n’est-ce pas ?

D’autant que la encore, les études sur l’anxiété sont soit conduites sur des rats, soit sur des sujets immergés dans des situations très précises, comme de devoir parler en public.

Alors, on sait quoi exactement sur le CBD ?!

On sait que l’on n’a pas encore démontré grand-chose, du moins rien de bien intéressant pour le sportif.

Et pour cause, la recherche sur le SBD n’en est encore qu’aux prémices, certainement parce qu’il n’est pas légal depuis très longtemps.

On ne sait même pas ce qu’est une bonne dose de CBD pour le sport, quand bien même vous souhaiteriez tester par vous même, vous seriez bien incapable d’être guidé dans la posologie.

« Ben j’ai qu’à prendre la même dose que celle administrée aux souris dans les études ! »

Fausse bonne idée, on rappelle que la même dose exacte de CBD chez une souris par rapport à un humain sera davantage biodisponible chez la souris, ce qui entraînera des effets plus importants.

Autre chose que l’on sait et qui est bien problématique, c’est que bien souvent les produits CBD sont mal étiquetés !

Une étude de 2017 a par exemple montré qu’environ 30% des 84 produits consommateurs testés étaient correctement labelés. Pire, 20% d’entre eux contenaient des traces de THC (certaines plutôt hautes tout de même) bien qu’indiquant n’en contenant aucune, bien entendu.

Alors quand on imagine un angoissé s’en remettre au Cannabidiol pour se calmer un peu avant une réunion de la plus haute importance pour sa carrière, et que par malchance, ce même angoissé va finalement ingérer du THC…on peut comprendre qu’il ne va pas passer le meilleur moment de sa vie !

Pour l’instant, donnons donc le temps au SBD avant de se ruer dessus, et donnons aussi du temps à notre corps de récupérer au lieu de sans cesse chercher des raccourcis. Tout devrait s’accélérer du côté de la science avec pas moins de 190 études en cours en ce moment même.

Sources :

https://examine.com/supplements/cbd/
Labeling Accuracy of Cannabidiol Extracts Sold Online
A Review of Human Studies Assessing Cannabidiol’s (CBD) Therapeutic Actions and Potential.
Cannabinoids and sports nutrition -is product marketing ahead of the science?

lundi 23 septembre 2019|

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services.

Fermer