Accueil/Entrainement sportif/Sport d'été/Guide d’achat : comment choisir sa caméra de sport ?

Guide d’achat : comment choisir sa caméra de sport ?

  • choix camera sport

C’est à coup sûr un cadeau que l’on retrouvera sous le sapin des sportifs cette année : la caméra de sport !

Aussi appelée action cam’ , ces petits bijoux de technologie diffèrent des traditionnelles caméras en ce sens qu’elles sont :

  • (très) compactes et portatives
  • conçues pour filmer des images grand-angles de toute bôtééé
  • en mesure d’offrir un film stable quelque soit ce que vous lui faites endurer (descente en VTT bonjour)
  • assez robustes pour endurer les fonds marins, le froid polaire, les chocs, la poussière et j’en passe
  • compatible avec tout type d’équipement sportif (guidon de vélo, casque de ski, planche de surf, harnais) ce qui a fait leur succès sur le marché des sports extrêmes
  • on ne peut plus faciles d’utilisation, 1, 2, 3 boutons max  pour ne pas avoir à galérer en situation périlleuse
  • parfois pourvues d’un petit écran LCD qui permet de visualiser les exploits sportifs (et accessoirement bouffer la batterie)

Voilà, en gros, ce que l’on recherche sur une caméra de sport.

Bon, je parie que vous n’avez qu’un mot en tête depuis que vous avez commencé à me lire : GO PRO !

Il me serait en effet bien difficile de traiter le sujet sans parler de cette marque qui a littéralement roulé sur la concurrence depuis le lancement de sa première version.

Si bien que maintenant, GoPro est à la caméra de sport ce qu’est le frigo au frigidaire. En 2018, le nombre de GoPro vendues à travers le monde s’estimait à 30 millions….

Breaking News : GoPro n’a pas le monopole des caméras de sport (juste un peu) !

Bon, on va dire que GoPro est clairement le leader des caméras d’action, et pour une bonne raison (pas comme iPhone sur le marché du mobile mais c’est un autre débat). Là où je veux en venir, c’est que si vous ne voulez pas casser le PEL pour ramener un souvenir de vos prochaines vacances, vous avez des options alternatives.

GoPro a propulsé un style, un format que bien d’autres se sont empressés de copier (Salut la Chine !).

Vous voyez de quoi je parle ?

Cette petite capsule en plastique, ce mignon petit format rectangulaire, ce gros bouton qu’on ne peut que remarquer…c’est ça le GoPro style ! Saviez-vous que la GoPro a été conçue à l’origine pour surfer et capturer des angles de pro, d’où son nom.

Pourtant, ce n’est pas toujours le format le plus approprié, et d’autres caméras ont su tirer leur épingle du jeu avec des styles différents comme le style « bullet ». Cette espèce de tube étrange dont le modèle iON Air Pro 3 est le meilleur représentant est très populaire parmi nos amis les cyclistes ou alpinistes.

Les principaux avantages des caméras « bullet » sont leur portée plus longue et leur facilité d’installation.

D’autres marques sont désormais très respectées dans le domaine de la caméra de sport, on pourrait ainsi évoquer le géant Sony, connu pour sa stabilisation d’image ou encore Garmin qui a su éblouir la scène avec son modèle ViRB Ultra 30 dont la 4K et la cadence à 30fps frôlent la perfection.

Bref, la leçon : il n’y a pas que GoPro sur le marché et vous trouverez chez d’autres des offres qui s’adaptent à vos besoins et votre bourse.

Quelle est la meilleure caméra de sport ?

Le débat fait rage et le peuple veut des réponses !

On trouve des classements partout sur le net, de nouvelles caméras sortent tous les jours, c’est la folie. Les copies chinoises de GoPro inondent Amazon et on se sent vite perdu.

Que faut-il toujours garder en tête ? Une question très simple : « de quoi j’ai réellement besoin » ?

Parce que franchement, la plupart d’entre nous, jeunes mortels addictes aux belles images filtrées d’Instagram, voulons acheter une caméra pour un voyage de rêve, histoire de mettre un peu le #seum aux belges qui ne sont pas champions du monde copains restés dans leur canap’.

Mais trop souvent, le schéma est le suivant :

  1. on a envie d’acheter une caméra en vue des futures vacances sportives parce que « ça va être la tuerie » et qu’on va faire un « montage de l’espace »
  2. on achète une gopro parce qu’on n’a pas de personnalité et que Machin il en a une et que « c’est de la boulette baby »
  3. vient enfin l’heure des vacances, on prend des photos et des vidéos (qui sont loin de valoir les belles images de couchers de soleil et de timelapse que l’on voit pulluler sur les réseaux sociaux) autant qu’on peut (parce que la plupart du temps, on n’a pas assez anticiper la batterie)
  4. on revient à la réalité, boulot/métro/dodo et on laisse les images croupir dans le stockage de la gopro (avec un peu de chance, on paie même l’abonnement Cloud)
  5. ladite GoPro prend la poussière, on ne s’en ressert plus jamais, le film des vacances ne voit pas le jour ! Clap de fin.

On est tous un peu pareil, et rares sont finalement ceux qui ont une utilisation régulière de leur caméra de sport, à savoir les riches ces personnes qui partent 3 fois au ski dans l’année, se tapent un ou deux sauts en parachute et quelques jours off à faire du rafting ou de la descente en VTT dans des décors paradisiaques…

Mon point : peut être qu’il n’est pas utile de dépenser 500€ dans la dernière GoPro à la mode si vous comptez vous en servir deux fois dans l’année…vous pouvez tout aussi bien en emprunter une, l’acheter en reconditionné ou considérer une alternative moins couteuse.

Maintenant si vous savez que vous allez en avoir une réelle utilité, ou si vous souhaitez simplement claquer tout votre pogn’ libre à vous ! Voici quelques-unes des meilleures caméras du marché. Pour aller plus loin, découvrez ce comparatif sur les cameras de sport.

1) La meilleure sous la barre des 100€ : WiMius L2

Très compact avec ses 57g, la Wimius L2 a de quoi faire couler de l’ancre.

Avec son mini prix, son écran 2 pouces non tactile et ses nombreux accessoires, elle a tout d’un solide challenger au titre de meilleure caméra de sport pas cher.

Avantages :

  • le prix
  • le format compact
  • de nombreux accessoires
  • une bonne stabilisation
  • bonnes connectiques

Inconvénients :

  • « fake 4k » (plus ou moins normal à ce prix là)
  • capture de son moyenne
  • faible autonomie (1h30)
  • ergonomie brouillon

Vous cherchez une bonne alternative ? L’Activeon CX est un peu moins cher avec une qualité un peu moindre,mais tout de même très correcte (surtout à ce prix).

2) La SJCAM SJ7 : l’un des meilleurs rapports qualité-prix

caméra d'action SJCAM

Si SJCAM s’est fait connaître par la petite porte en proposant des caméras entrée de gamme, il semble que ce soit du passé, la firme a revu ses prétentions à la hausse.

Dotée d’un design classique, mais efficace, la SJ7 propose pour près de 200€ un écran tactile, une application bien foutue, un bon full HD à 120 fps, une option slow motion et une « fausse » capture 4K à 30fps.

Le prix est plus qu’honnête, on n’est certes pas sûr une qualité GoPro, mais on a tout de même un bon ration qualité d’images/ frame par secondes.

Avantages :

  • le bon rapport qualité-prix
  • bonne application, un peu limitée
  • option slow motion
  • bonnes couleurs et balance correcte
  • stabilisation parfaite en full HD
  • nombreux accessoires
  • bonne qualité vidéo et excellente qualité photo

Inconvénients :

  • pas tout à fait 4K
  • stabilisation numérique qui ne fait pas bien le travail en 4K
  • écran tactile qui manque de réactivité

Vous cherchez une bonne alternative ? La Sony HDRAS20/B devrait faire votre bonheur.

3) Pour le ski et le snow : l’Olympus TG Traker

meilleure caméra de sport

Avec son look rétro complètement à contre-courant de ce qui se fait en matière d’action Cam, l’Olympus TG Tracker n’en demeure pas moins séduisante.

Conçue pour faire face aux conditions les plus difficiles, le TG-Tracker 4K est étanche jusqu’à 30m sans boîtier et peut fonctionner jusqu’à -10°C !

De plus, il est résistant aux chutes de 2 m et peut supporter un écrasement de 100 kg. Son large écran rabattable de 3,8 pouces permet de voir facilement ce qui est filmé, tandis qu’une LED intelligemment placée permet de prendre des photos de nuit.

De plus, sa série de capteurs (GPS, boussole, accéléromètre, pression barométrique, température et eau) ajoute des données intéressantes à la vidéo.

En bref, une excellente alternative à GoPro.

Avantages :

  • très bon écran LCD tactile
  • lampe LED qui fait office de flash
  • excellente prise de vue et un vrai 4K à 30fps
  • angle de vue de 204° !

Inconvénients :

  • pas compatible avec les accessoires GoPro
  • assez volumineux avec ses 180g pour 10cm de long et 3cm de large
  • un peu cher si l’on prend une batterie supplémentaire (autonomie de 80 minutes environ)

4) La meilleure « tout usage » : Go Pro Hero 5

On ne pouvait simplement pas ne pas la mentionner, à l’heure où GoPro sort son 7e modèle, la Go Pro Hero 5 reste une référence en la matière.

Si vous recherchez une qualité vidéo et photo époustouflante, alors cette GoPro sera la meilleure recommandation pour vous.

Équipée d’un boîtier étanche nativement (pas besoin de coque), d’un écran tactile intégré et d’un nombre illimité de modes de prise de vue., elle est particulièrement appréciée des pros pour sa qualité vidéo exceptionnelle.

Que dire de la vaste (euphémisme) gamme d’accessoires qui l’accompagne ?

Avantages :

  • commande vocale assez bien calibrée
  • un des meilleurs 4K à 30 images par seconde du marché
  • rendu slow motion impeccable
  • conception waterproof et dust proof très soignée

Inconvénients :

  • prix élevé
  • pas de stabilisation en 4K

Quels critères considérer lors de l’achat de sa caméra de sport ?

caméra d'action

1) Cette caméra est-elle résistante ?

Que se passe-t-il si j'emmène ce modèle à 50 mètres de profondeur ? Que se passe-t-il si je laisse accidentellement tomber cette caméra du téléphérique ou de l’avion dont je saute en parachute ? Comment réagira celle-ci si elle sous la neige à -40° ou enterrée dans le sable d’un désert aride ?

Le saviez-vous : la GoPro d’un parachutiste a survécu à une chute de 3 800m après qu’elle se soit échappée de son casque….

Autant de questions à poser au vendeur de Darty qui essaie de vous refiler le premier modèle venu !

Mais vous on ne vous la fait pas à vous…oui une caméra de sport est robuste par définition, mais tous les modèles ne se valent pas !

Votre pratique va directement dicter le degré de robustesse dont vous avez besoin.

Vous comptez l'emmener en rafting ou en kayak pleine mer, alors vous allez avoir besoin d’un bon étui de protection et d’un waterproof sans faille. Vous partez faire du VTT, il va vous falloir une protection sérieuse contre la poussière ou les chocs. C’est l’Alaska qui vous attend ? Vérifiez les températures de fonctionnement de l’appareil convoité.

Traditionnellement, la plupart utilisent un boîtier en plastique transparent, inclus dans la boîte, pour se protéger des éléments.

2) Son image rendra elle honneur à la vôtre ?

Vous êtes magnifique et vous vous rendez dans un endroit qui l’est tout autant, vous méritez donc une image à votre hauteur nom d’une pipe, vous voulez prendre de belles images de vous en train de vous écraser dans cet arbre !

Il y a donc deux critères à étudier soigneusement :

  • la résolution que l’on mesure en pixel et qui définit la netteté de l’image
  • la fluidité que l’on mesure en FPS (frame per second pour les bilingues)

La résolution et la fluidité de l’image sont directement proportionnelles au prix, mais cela peut valoir la peine.

Beaucoup de caméras de sport se revendiquent 4K, mais quand on creuse un peu, on se rend compte que ce n’est pas tout à fait du 4K natif, c’est du « fake 4K », (du KK quoi). L’adaptation 4K se fait en réalité de manière numérique.

Comme règle e base, on peut se dire que si la caméra coûte moins de 150€, on n’est certainement pas sur du 4K natif.

Les caméras filment à des cadences allant de 24 images par seconde jusqu’à 60 images par seconde pour un effet plus net et plus approprié à des vidéos de sport et d’action.

On voit régulièrement maintenant du Full HD à 120 images par second, ce qui permet de créer des vidéos lisses et de haute qualité de Slow Motion.

Des taux de rafraîchissement plus élevés impliquent que le film prendre plus de mémoire sur la carte (en plus de pomper davantage la batterie). Par conséquent, ces FPS ne son souvent disponibles qu’à une résolution inférieure. Par exemple, la prise de vue à 240 images/seconde sur le GoPro HERO4 Black n’est possible qu’en résolution 720p.

3) Peut-on compter sur sa batterie ?

Meilleures sont la résolution et la fluidité de la capture, plus vite la batterie part en fumée !

L’autonomie reste le gros point noir de ces caméras sportives bien qu’on note des améliorations en la matière.

Certains fabricants ne filent carrément pas d’indication sur la durée de la batterie, mais généralement, il faut compter entre une et trois heures d’utilisation. Quand bien même l’autonomie serait indiquée, elle varie souvent du tout au tout entre ce qui est annoncé et ce qui est vérifié « sur le ter-ter » !

L’autonomie dépendra fortement du mode de capture, de la résolution (filmez en 4K et vous comprendrez), de la fluidité et même des températures. Vous pouvez vous attendre à ce que la durée de vie de votre batterie soit sensiblement plus courte si vous prenez des photos à des températures inférieures à zéro.

Le mieux reste encore de prendre plusieurs batteries avec vous, surtout si vous partez pour la journée/ Le problème reste qu’il n’est jamais évident de changer la batterie, puisqu’il faut ôter l’étui de protection et que ce n’est jamais le bon moment, comme par hasard !

4) La capacité de stockage est-elle fiable elle aussi ?

Les caméras de sport enregistrent pour la plupart sur un certain type de carte SD. Certains modèles sont, en plus, dotés d’un espace de stockage interne, bien souvent limité.

Avant de vous rendre en expédition, faites vos tests et tâchez de voir combien de temps vous pouvez filmer avant de combler une carte mémoire. Comme pour la batterie : 4K = trou de mémoire rapide !

Choisissez bien vos cartes mémoire, prenez des cartes dont la classe de vitesse est 10. C’est important parce que le fait de filmer en haute qualité exige une carte mémoire rapide. Une carte qui n’est pas assez rapide entraînera une vidéo saccadée…rien de pire que de rentrer à la maison pour s’apercevoir que tous les souvenirs sont saccadés…

5) Y’a-t-il pléthore d’accessoires ?

surf goproC’est tout de même ici que se joue toute la différence entre une caméra classique et une caméra de sport.

Les caméras d’action nous font l’immense plaisir de venir avec toute une gamme d’accessoires, parfois utiles, parfois totalement gadget.

Les accessoires permettent de changer de point de vue, ils offrent différents ajustements et différents angles.

Mais surtout, ils donnent la possibilité d’utiliser sa caméra sans les mains ! Certaines caméras s’accompagnent de télécommandes sans fil (ou d’une application smartphone) qui permettent de fixer l’appareil en toute quiétude sur un bracelet, un casque, un guidon ou un harnais.

Bref, tout cet « écosystème » est un facteur important à considérer pour l’achat de votre caméra sportive. A ce petit jeu, GoPro a la plus grande, avec une sélection massive d’accessoires. La plupart des autres marques auront ce qu’il faut pour l’essentiel, mais pourront manquer un peu si vous avez besoin de quelque chose de plus niché.

Voici qui devrait vous donner quelques idées de comment rentabiliser votre GoPro (et alléger votre porte-feuille) :

  • perche à selfie pour ceux qu’ont pas d’amis
  • fixation guidon pour les vététistes
  • fixation harnais
  • bandeau de fixation frontal
  • dragonne de main et de poignet
  • fixation/sangle pour casque
  • fixation de bouche
  • flotteur pour les surfeurs
  • trépied
  • fixation pour selle de vélo
  • fixation pour sac de rando
  • fixation pour chien
  • filtres de snorkeling
  • stabilisateur
  • kit drone
  • ,etc.

Quel champ de vision ?

effet fish eye

L’effet Fish Eye ne manque pas de style…il est devenu la norme pour bon nombre de caméras de sport

Toute caméra de sport est normalement équipée d’un objectif grand-angle fixe avec une distance focale généralement comprise entre 17 et 20 mm.

Selon la taille du capteur, cela donne un champ de vision d’environ 140 degrés, jusqu’à 170 degrés sur les modèles comme la GoPro HERO4 Black.

Ce large champ de vision crée une expérience immersive et équivaut à peu près au champ de vision de la vue humaine.

Cependant, un angle aussi large crée aussi le fameux effet fish-eye, où les lignes droites deviennent de plus en plus courbées au fur et à mesure qu’elles se rapprochent du bord du cadre (pouvant entraîner de la distorsion, d’ou la nécessité d’un traitement logiciel derrière).

L’effet donne un style unique aux séquences de caméra, et on pourrait soutenir que cette distorsion est devenue la norme attendue pour les vidéos d’action.

Mais certains utilisateurs n’y tiennent pas beaucoup, heureusement, vous pouvez activer cet effet ou non.

Quelles options supplémentaires ?

Parmi les options les plus fréquentes, on retrouve :

  • le WiFi intégré pour commander sa caméra depuis une application tierce (idéale quand l’appareil n’a pas d’écran) ou partager directement des souvenirs aux proches qui ne sont pas partis sur cette île paradisiaque…
  • l’application : les fabricants de caméras travaillent d’arrache-pied pour produire des applications complètes pour leurs appareils mobiles. Celles-ci offrent généralement des éditeurs de créations, des contrôles sur les fonctions de la caméra ou encore des fonctions qui vous permettent de lire la vidéo au ralenti, d’ajouter des effets spéciaux ou de superposer la vidéo à des données de vitesse, d’altitude, etc.
  • la possibilité de streamer un flux vidéo en direct, vraiment utile que si vous êtes un junkie des réseaux sociaux
  • l’auto tag : Si vous surfez au large de Maui ou courez le marathon de Boston le marquage automatique de votre emplacement est une fonction intéressante. un appareil photo équipé d’un GPS peut automatiquement taguer les vidéos avec des détails géographiques.
  • la possibilité de faire du timelapse ou du slow motion.
  • la commande vocale pour avoir les mains libres en tout temps : démarrer et arrêter l’enregistrement vidéo, prendre une photo et éteindre l’appareil photo sont autant d’actions réalisables, quand ça veut bien.
  • un écran LCD pour visualiser les prises de vue.
  • réduction du bruit du vent : une fonctionnalité très pratique qui fonctionne en plaçant deux micros stéréo à différents côtés de la caméra qui travaillent de concert pour différencier le bruit du vent et le son « réel » .
Cet article vous a t-il été utile ?

jeudi 20 décembre 2018|

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services.

Fermer