Accueil/Nutrition sportive/Complément alimentaire/Les brûleurs de graisses : utilités, dangers ?

Les brûleurs de graisses : utilités, dangers ?

  • brûleur de calories

Il y a certaines périodes de l’année de profusion alimentaire, comme pendant les fêtes de fin d’année où on aimerait bien avoir un petit coup de pouce pour éliminer rapidement les kilos pris.

Et si on essayait les brûleurs de graisses ? Bonne ou mauvaise idée ? Est-ce dangereux ? Que penser des aliments brûle-graisse ? On fait le point et on démêle le vrai du faux.

Comment brûle-t-on ses graisses ?

Le gras est composé de lipides logés dans les cellules adipocytes. Les lipides permettent de fournir de l’énergie à nos cellules en se transformant en glucose. Mais la transformation des lipides en carburant se fait après l’utilisation des glucides. Il est donc nécessaire dans un premier temps, de vider les stocks de glycogène qui se situent dans le foie et dans les muscles.

Et pour vider ces stocks il faut avoir une dépense énergétique supérieure à ses apports, en d’autres termes… faire du sport et contrôler son alimentation !

Là vous êtes en train de vous dire que vous n’attendez pas de cet article qu’on vous recommande encore et toujours le classique : pratiquer une activité sportive et adopter une alimentation équilibrée. Certes, mais il ne faut pas perdre de vue l’importance des « fat burner » dans un objectif de brûler des graisses, c’est-à-dire très faible.

Gardez en tête qu’aucun brûleur de graisses qu’il soit sous forme de complément ou d’aliment ne peut se substituer à la pratique sportive pour brûler du gras.

Quels ingrédients dans un fat burner ?

Les brûleurs de graisses ont généralement pour rôle principal d’augmenter le métabolisme de base et d’éliminer ainsi plus rapidement les graisses.

La composition des brûleurs de graisse varie selon les objectifs visés. Certains vont être principalement axés sur la stimulation du métabolisme. Caféine, guarana, maté et thé vert sont les composants les plus courants. Il y a également des brûleurs de graisse composés d’ingrédients riches en fibres, qui ont pour rôle de capter les graisses dans le tube digestif.

Le chitosan et le konjac jouent cette fonction. Enfin, d’autres ingrédients permettraient de réveiller la fonction oxydatrice comme la L-carnitine et la choline.

Vous verrez que certains brûleurs de graisse mettent en avant des super-aliments comme la spiruline et les baies de goji ou d’açai. Ces aliments sont très intéressants nutritionnellement parlant car riches en antioxydants et parfois en minéraux, vitamines voir même en protéines comme pour la spiruline.

Leur effet sur le gras ? Aucun.

Et que penser des compléments vous promettant une perte de poids en drainant et en éliminant l’eau en excès ? Vous pourrez « perdre du poids » sur la balance, or ce n’est pas du gras que vous perdez mais de l’eau !

Les dangers des compléments brûle graisse

Le principal problème des compléments brûle graisse réside dans le fort taux de caféine souvent présent dans la composition. Cet excès de caféine peut amener à de l’insomnie, des troubles cardio-vasculaires ou encore de l’hypertension. Certains brûleurs de graisse industriels comprennent également de l’éphédrine, qui peut provoquer des troubles cardio-vasculaires ou pire des infarctus.

Attention également aux pilules à base de phentéphine qui combine méthylhexanéamine, caféine, DHEA et carnitine-L. En effet, la méthylhexanéamine est classée dans les substances dopantes car proche de l’éphédrine et des amphétamines qui sont néfastes pour le cœur et le système nerveux.

L’interaction avec d’autres médicaments peut également s’avérer dangereux. Si vous êtes enceinte, allaitez votre enfant, ou êtes sujet à des problèmes cardiaques, restez loin de ces produits !

Efficacité ? Utilités ?

Vous avez peut-être encore envie de lire que les brûleurs de graisses sont efficaces pour répondre à leur fonction première : brûler des graisses. Désolé cher lecteur mais le mot « efficace » ne semble pas être adapté ! On pourrait dire qu’ils peuvent s’avérer « utiles » dans le cadre d’une alimentation contrôlée.

Si vous suivez un régime amincissant ou si vous êtes en période de sèche, vous risquez d’être confronté à des facteurs d’échec comme la fatigue physique, la faim permanente, ou encore le ralentissement de votre métabolisme.

Certains brûle-graisse à base de caféine peuvent permettre de contrer ses facteurs en stimulant le métabolisme. Néanmoins, une bonne tasse de café pur sera tout aussi efficace ! L’utilisation de compléments alimentaires riches en vitamines et minéraux s’avère être intéressant pour limiter les carences lors d’une période de restriction alimentaire.

Optez pour des alternatives naturelles comme la spiruline. Si votre alimentation nécessite l’utilisation de compléments, regardez bien la composition : vous trouverez certainement des compléments plus intéressants que ceux dits « fat-burner ».

Il y a également un facteur psychologique qui peut rentrer en compte. Le fait d’investir financièrement dans un complément, peut amener certains individus à être plus sérieux et motivés dans leur régime.

Qu’en est-il des aliments brule-graisse ?

aliments brûle graisse

Certains fruit sont de bons aliments brûle graisse, comme les ananas…en plus, c’est bon les ananas !

Il existe des aliments réputés pour être des « brule-graisse ». Ils sont généralement peu caloriques, rassasiants et riches en vitamines. Voici les plus connus : la cannelle, le citron, le café, le thé vert, le piment, le chou ou encore les agrumes.

Certains, comme par exemple l’ananas ou le chou, sont même dits à « calories négatives », ce qui signifie que la dépense énergétique lors de la digestion est plus importante que la valeur énergétique de l’aliment en lui-même.

Parmi ces aliments minceurs, quelques-uns contiennent des substances qui favoriseraient la combustion des graisses, par exemple l’acide citrique présent dans le citron. Le café et le thé vert vont avoir pour action d’augmenter le métabolisme de base via la caféine et la théine. Qui dit métabolisme de base plus élevé, dit augmentation des dépenses énergétiques au repos, dit donc plus de chances de brûler des graisses.

Mais attention, cela reste infime ! N’attendez pas à obtenir un résultat significatif en ajoutant ces « aliments minceur » à votre alimentation, sans rééquilibrer cette dernière ou sans augmenter votre dépense physique.

Conclusion

Les compléments bruleurs de graisse sont à la mode, mais il ne faut pas oublier que leur efficacité n’a pas été prouvée, qu’ils sont onéreux, et qu’ils peuvent avoir des effets néfastes sur notre organisme… Il semblerait préférable de s’orienter vers les aliments naturels « brûle graisse » même si cette dénomination est un peu forte… Alors on privilégie une alimentation pauvre en sucre et en graisse, riche en protéines et en fibres, et bien entendu on fait du sport !

N’oubliez pas, les bruleurs de graisse ne vous apporteront aucun résultat avec une alimentation déstructurée et une absence d’activité physique !

Les brûleurs de graisses : utilités, dangers ?
5 (100%) 1 vote

dimanche 17 décembre 2017|

Laisser un commentaire

2 Partages
Partagez2
Tweetez
Enregistrer
WhatsApp

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services.

Fermer