Accueil/Entrainement sportif/Sport Original/Billard français, tour d’horizon de ce sport méconnu

Billard français, tour d’horizon de ce sport méconnu

  • billard francais

De loin ou de près, un match de Billard français a toujours su attirer l’attention de tout passionné de jeu. Alors que pour certains, il n’inspire que distraction et plaisir, d’autres par contre y ont trouvé un véritable sport original qui peut très bien nourrir son homme.

Mais alors, jusqu’à quand peut-elle remonter l’histoire d’un tel jeu ? Que peut-on retenir de sa ressemblance avec le Billard américain ? Ou alors, à quoi peut-on s’attendre si l’on souhaite en jouer chez soi ou en faire une carrière ?

Voilà autant de questions auxquelles cet article vient donner quelques éléments de réponses.

Histoire et origines du billard français ou billard carambole

L’histoire du Billard français remonte à bien avant le siècle XV où ce jeu n’était encore qu’une variété de croquet avec des arceaux. Même s’il nécessitait des boules de bois ou des billes de 10 cm de diamètres, il se pratiquait à même le sol. Il faudra attendre près de deux siècles pour que s’invitent les premières tables destinées à ce jeu.

En effet, c’était pour sa résidence parisienne connue sous le nom de château de la Bastille que le roi Louis XI commandait en 1469 le premier modèle de table de Billard. L’œuvre en elle-même aurait été conçue et réalisée par le maître ébéniste-menuisier Henri De Vigne et présentait une longueur de 8 pieds (soit 244 cm environ) et une largeur de 4 pieds (soit environ 122 cm). Son poids s’estimait à 618 livres (soit environ 280 kg ), et son coût total revenait à 317 livres parisis, 7 sois et 6 deniers.

Il faudra cependant attendre la période d’entre 1550 et 1630 pour que ce jeu prenne vraiment de l’ampleur. On pouvait compter à Paris entre 120 et 150 jeux de billard dont les tables présentaient des dimensions variables. Les plus grandes faisaient 12 pieds sur 6 alors que les plus petites mesuraient 6 pieds sur 3.

On retrouvait également d’autres avec les dimensions de 10 pieds sur 5 et même des 8 pieds sur 4. Autour de ces tables s’entouraient des nobles, des bourgeois, des écoliers et même des valets. Le 16 mai 1634, une salle de billard se fait joindre à son nom pour la première fois le mot « académie ».

Pour mettre en évidence son intérêt pour le billard, en 1636, le cardinal de Richelieu créa l’académie royale pour la noblesse dans la rue Vieille-du-Temple. Étaient au programme en plus du billard, des exercices militaires, les mathématiques, l’histoire et l’escrime. Chaque ressortissant possédait une connaissance complète du jeu qui lui donnait accès à la compagnie des mousquetaires du Roi.

En 1680, Henri-Simon Simonis et son fils Guillaume fonderont le tissage de laine qui deviendra la plus célèbre fabrique de draps de billard au monde. Un premier traité sera imprimé à Paris en 1588, mais une première véritable étude du billard n’apparaitra qu’en 1728 et sera l’œuvre de M. de Mairan. Après avoir connu plusieurs améliorations, l’actuel billard verra le jour en 1850.

Un billard français chez soi ?

Il est tout à fait possible d’installer un jeu de billard chez soi si l’on peut bien sûr remplir quelques conditions minimales, je vous recommande d’aller voir les billards français de billards-breton.com. Un billard, qu’il soit américain ou français, peut coûter entre 900 et plus de 7000 euros. Tout réside dans le modèle que l’on souhaite installer.

Ensuite, même si un espace de dimension 3,20 m x 4 m suffit largement pour son emplacement, on apprécie aussi très souvent le confort que procure une pièce plus grande. Pour ceux qui vivent par exemple en appartement ou qui souhaitent installer leur billard à l’étage, les modèles démontables sont souvent bien plus indiqués.

La différence entre le billard français et le billard américain

Si parfois l’on succède le mot français au jeu de billard, c’est sans doute parce qu’il en existe plusieurs autres types dont le billard américain. La différence entre ces deux jeux réside déjà dans la présentation de leurs tables et surtout dans leurs différentes règles.

prix table billard francais

shanelle loraine, joueuse de billard pro, a de quoi vous faire perdre la boule !

Le billard américain

Ce jeu se contente officiellement d’une table 280 avec des poches et nécessite 16 billes, dont 15 numérotées et une blanche. Son but et ses règles sont plutôt simples à appréhender. On peut y jouer à 2 ou même à 4.

Pour commencer le jeu, les billes numérotées doivent être disposées dans un triangle au milieu de la surface du billard de sorte que chaque moitié du triangle contienne le même nombre de points. La bille blanche quant à elle doit être placée au sommet opposé du triangle, à environ 10 cm du bord du billard et surtout au milieu de sa largeur.

Chaque équipe choisit ensuite son côté, puis tour à tour, chaque joueur se sert de la bille blanche pour envoyer les billes numérotées dans les trous. Chaque envoi réussi dans le trou donne droit au nombre total de points des billes numérotées et à un nouvel essai. Si la bille blanche rentre dans le trou, on la remplace par la bille dont le numéro est le plus bas du tapis, et ainsi de suite. À chaque fois qu’une bille numérotée remplaçante va dans le trou ou sort du billard, son point revient à l’équipe adverse.

Si la bille blanche rentre dans un trou avec une bille numérotée, le point de cette dernière revient également à l’équipe adverse dont le joueur dispose du droit de placer la bille blanche à mi-distance entre la bille qu’il souhaite jouer et le bord du billard. Ce droit revient également à l’adversaire si un joueur ne touche aucune bille numérotée avec la bille blanche.

La dernière bille doit toucher une bande avant de rejoindre un trou. Sinon, l’équipe du joueur en cours perd la partie.

Le billard français ou billard carambole

Le billard français ou encore billard carambole se joue officiellement sur une table 310 sans poche et ne nécessite que 3 billes dont 2 blanches et une rouge. On peut y jouer à 1 ou à 2. Chaque joueur doit choisir une bille blanche, le but étant de toucher avec cette bille les deux autres.

Ce type de billard se joue suivant plusieurs modes. On peut citer entre autres :

  • Le mode libre (le premier qui atteint un nombre de points prédéfinis remporte la partie. S’il s’agit du premier ayant commencé la partie, les billes doivent être remises sur mouches pour que l’adversaire tente sa dernière chance) ;
  • Le mode bande (au moins une bande doit être touchée avant la dernière bille) ;
  • Le mode 3 bandes (au moins 3 bandes doivent être touchées avant la dernière bille) ;
  • Le mode 5 quilles (cinq quilles dont 4 blanches et une rouge, formant un château doivent être renversées par les joueurs. Les positions de chaque quille touchée et le type de carambolage déterminent le nombre de points des joueurs).

Le billard en France

Le billard s’est très vite répandu en France et a constitué un véritable centre d’intérêt, surtout grâce à la création de la FFB (fédération française de billard) en 1903. Vous trouverez plus d’informations sur le carambole sur cette section du site de la fédération.

Cette fédération affiliée au comité national olympique et sportif français est agréée par le ministère chargé des sports. La France a alors connu plusieurs clubs et plusieurs champions parmi lesquels apparaissent Jean Reverchon, Jérémy Bury, Roger Conti, Roland Dufetelle et bien d’autres.

Billard français, tour d’horizon de ce sport méconnu
5 (100%) 3 votes

jeudi 12 juillet 2018|

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services.

Fermer