Accueil/Nutrition sportive/Perdre du poids/Les 3 meilleures balances bio impédance en 2019, vraiment fiables ?

Les 3 meilleures balances bio impédance en 2019, vraiment fiables ?

  • meilleure balance impédancemètre 2019

Dans l’esprit collectif, qui dit régime dit obligatoirement balance, non pas ton porc, mais ton corps.

Pour certains, c’est un allié, un outil de contrôle qui permet d’alerter quand il y a eu un peu trop de laisser aller sur la charcut’.

Pour d’autres, c’est un peu comme le dentiste, on ne veut pas y mettre les pieds, car les nouvelles qui attendent là bas ne sont sûrement pas bien réjouissantes…

Mais vous, vous avez décidé qu’aujourd’hui était le jour de la prise de conscience, et après quelques années passées sans vous peser, vous aimeriez connaître la marge de manœuvre qui vous sépare du quintal.

Courageux !

La balance a su évoluer depuis son invention en 1602 par Mr Poucave Gilles Personne de Roberval (un mathématicien et physicien français SVP), et ce bon vieux Gillou serait sans doute bien surpris que les modèles actuels communiquent avec nos téléphones (qui tiennent dans nos poches, au passage) et nous indiquent notre taux de masse graisseuse !

C’est exact, les balances impédancemètres ont fait une entrée fracassante sur la scène fitness il y a de cela quelques années et vous êtes de plus en plus nombreux à désirer connaître votre masse maigre, un indicateur direct de votre sex appeal « shape » et in fine, votre santé.

C’est effectivement une bonne chose, car le poids en soi, sans contexte, on s’en balance pas mal (sans mauvais jeu de mots), au même titre que l’IMC !

Ces nouvelles balances connectées capables de donner rapidement et simplement un pourcentage de graisse corporelle sont donc une excellente nouvelle pour toute personne soucieuse de sa santé, non ?

Minute papillon, est-ce qu’on est bien certain qu’elles soient précises, en fait ?!

C’est la première question sur laquelle nous allons nous pencher avant de vous révéler les meilleures balances impédancemètre du marché, si tant est que vous vouliez toujours mettre vos économies dans ce genre de dispositif.

Peut-on (vraiment) faire confiance à sa balance bio impédancemètre ?

meilleure balance connectéeSi vous avez 5 minutes, je vous encourage de regarder cette vidéo qui explique avec clarté et simplicité comment fonctionne une balance bio impédancemètre.

Si vous préférez me lire (j’en suis flatté), je vais vous la résumer, mais ce sera forcément moins bien dit et plus maladroit.

Déjà, il faut savoir que les balances « intelligentes » sont physiquement incapables de mesurer correctement votre masse graisseuse, calculer sa masse grasse est en effet bien plus compliqué qu’il n’y parait et demande de passer des tests assez poussés (non il ne suffit pas de pincer un bourrelet ici et là).

Quand bien même les mesures seraient bonnes, les calculs utilisés ensuite pour les estimations sont pour le moins critiquables.

Comment fonctionne une balance impédancemètre :

La balance bio impédancemètre est équipée d’électrodes qui exercent une tension électrique, et donc un faible courant qui traverse le corps lorsque l’on pose ses pieds sur l’engin.

Le corps agit alors comme une résistance à ce courant, et c’est en mesurant la résistance des différentes substances qui nous composent (gras, muscles, eau) qu’on va pouvoir déterminer avec plus ou moins de précision la composition corporelle.

Dans l’équation de la balance impédancemètre, l’inconnu est la masse grasse, qui est égale à la masse totale (le chiffre indiqué par n’importe quelle balance) à laquelle on soustrait la masse maigre (tout ce qui n’est pas du gras : eau, muscles, os etc.).

Masse grasse = masse totale – masse maigre.

Pour cela, la balance considère que la masse maigre d’un individu est constituée de 73% d’eau, 20% de protéines (de muscles, en gros) et 6% de minéraux.

L’idée est donc de trouver la masse d’un de ces 3 éléments pour en déduire celles des autres par règle de Trois. La balance ne s’intéresse donc qu’à la mesure de l’eau, car c’est l’élément le plus simple à déterminer pour elle. Plus la proportion d’eau est importante dans le corps, plus le courant passe facilement. Au contraire plus il y a de gras dans un corps, plus le courant est ralenti dans sa course.

Les limites de la balance :

On voit déjà la première limite : si vous n’êtes pas pile-poil dans cette répartition 73%/20%/6%, c’est mal barré pour avoir une estimation précise…or on sait que cette répartition n’est absolument pas universelle et qu’elle est fonction, entre autre, du métabolisme de chacun, mais aussi des ethnies, de l’hydratation, de la morphologie, etc.

Ensuite, la balance extrapole a l’aide de modèles mathématiques pour estimer la quantité d’eau totale d’eau dans le corps, car il faut rappeler que le courant est une feignasse qui va au plus cours, donc d’une jambe à l’autre, sans passer par le haut du corps (pour ça que certains bio impédancemètre intègrent des poignets électrodes également).

Donc si vous avez la morphologie « bouteille d’Orangina » façon Kim K., il y a fort à parier que le pourcentage que la balance vous indique soit surévalué en bout de chaîne.

Pour faire ses extrapolations, chaque compagnie de balance semble utiliser son propre modèle mathématique (critiquable) basé sur des données expérimentales. Ce dernier point est une bonne chose, mais malheureusement, la majorité des sujets de recherche pour ce type de balances sont des personnes blanches caucasiennes.

Cela pose évidemment un problème quand on sait que la composition corporelle varie de manière significative d’une ethnie à l’autre.

Résumons, les balances impédancemètres sont donc des appareils qui font passer un courant dans les pieds sans aller plus haut que les hanches, afin de mesurer la quantité d’eau dans le bas du corps (pour pouvoir faire une extrapolation de la quantité totale d’eau dans le corps sur des modèles critiquables qui considèrent souvent que le corps est un cylindre) pour déterminer la masse maigre d’un individu en supposant que celle-ci est composée de 73% d’eau, 20% de protéines et 6% de minéraux…

On comprend bien que ce genre de données est très limité, et il faut donc placer ses attentes au bon endroit : si vous êtes un bodybuilder et que vous voulez avoir une idée précise de votre bodyfat grâce à ce genre de dispositif, mieux vaut procéder autrement.

Si vous voulez en revanche vous procurer une balance intelligente dans le cadre de votre perte de poids, cette technologie a pour avantages d’être simple utilisation, abordable, accessible et suffisante pour la plupart des usages et morphologies.

En clair, vous pouvez tout à fait vous en servir à titre indicatif pour surveiller non pas la valeur absolue de votre poids, mais l’évolution de celui-ci dans le temps.

Cela implique donc de vous peser toujours dans les mêmes conditions : au même moment de la journée et avec le même niveau d’hydratation.

Maintenant que l’on sait à quoi se tenir, voyons les meilleurs modèles du genre.

Les 3 meilleures balances connectées en 2019

Que va-t-on rechercher dans notre balance impédancemètre idéale ? Voici les critères que nous avons retenus :

  1. Prix : ça vous étonne vraiment ? On vient de voir que ces balances donnent une estimation approximative de votre composition corporelle…je ne sais pas vous, mais puisque la fiabilité n’est pas super au RDV, je préfère ne pas trop investir. Ça tombe bien, on trouve des modèles pour toutes les bourses. Bon, on ne veut pas non plus du premier prix qui ne sera pas capable de donner ne serait-ce que la masse corporelle avec précision et fera des approximations rocambolesques, sinon aucun intérêt.
  2. Connectivité : je ne vous apprend rien en vous disant que nous vivons dans un monde ultra connecté et que votre smartphone est votre tour de contrôle santé. Les balances ne dérogent pas à la règle, il est possible de les synchroniser à des applications via Bluetooth ou Wi-Fi pour avoir une rapide vue de votre progression depuis votre smartphone (ou votre montre). Gadget ? Absolument !
  3. Mémoire utilisateur : si vous partagez votre balance avec d’autres personnes, il peut être bon d’avoir un modèle qui autorise l’enregistrement de plusieurs utilisateurs. De nombreuses balances peuvent stocker des données pour une dizaine d’utilisateurs, et certains vous reconnaissent même automatiquement.

1. Balance connectée Renpho : le premier prix qui fait parfaitement le travail

Promo
Pèse Personne Impédancemètre, RENPHO Balance Connecté, Pèse-Personne Bluetooth, Impedancemetre...
  • SYNCHRONISATION AVEC L’APPLICATION FITNESS – Plus de millions d'utilisateurs satisfaits dans le...
  • 13 FONCTIONS DE MESURE DE LA COMPOSITION DU CORPS - Utilisez la technologie d'analyse d'impédance...
  • UNE ÉCHELLE, UTILISATEURS NON LIMITÉS – La balance Bluetooth vous permet, à vous et votre famille,...

Si vous n’êtes pas trop convaincus par les réels bénéfices d’une balance impédancemètre mais que vous voulez tout de même leur donner une chance, je vous conseille d’essayer la Rempho Smart Scale.

Il s’agit sans doute du meilleur produit entrée de gamme, qui vient avec une tonne de fonctionnalités et d’options.

Étrangement, elle semble plutôt « précise » (du moins pas plus déconnante qu’une balance haut de gamme) pour un si petit prix.

Vous serez en mesure de suivre jusque 13 données comme le poids, l’IMC ou encore le taux de masse graisseuse.

Les raisons de la bouder :

  • l’application à tendance à bugger parfois

Les raisons de l’acheter :

  • jusque 16 profils utilisateurs
  • relativement « précise »
  • offre beaucoup de données
  • fine, compacte et stylée
  • prix plus qu’abordable

2. Fitbit Aria WiFi 2

Fitbit Aria 2 Balance Wi-Fi Intelligente Compteur de Calories, Noir
  • Mesure le poids, la masse grasse, la masse maigre et l'IMC. Type d'affichage: LCD
  • Synchronise automatiquement vos données avec votre compte Fitbit de façon sécurisée via Wi-Fi
  • Montre vos tendances avec des graphiques clairs et lisibles

Si vous possédez un tracker Fitbit à votre poignet, vous serez sûrement motivé à l’idée de rester dans la même famille et de pouvoir appareiller votre bracelet à votre balance connectée.

Vous aurez la une solution idéale de suivi de votre poids/masse graisseuse/etc. avec de jolis graphiques présentés directement sur votre smartphone.

Cette balance est plus onéreuse que la précédente (et que toutes ses concurrentes globalement), mais les utilisateurs semblent dire que cela vaut le coup pour le lot d’options que propose la balance, ainsi que sa « précision » et sa capacité à s’appareiller à tout objet équipé de Wifi.

Les raisons de l’acheter :

  • synchronisation sympa avec les trackers de la famille fitbit
  • bel affichage des données sur la balance et l’application
  • navigation fluide entre les datas

3. Balance connectée Withings Nokia Body

Withings Body+ - Balance connectée WiFi & Bluetooth avec analyse de la composition corporelle...
  • LA BALANCE CONNECTÉE N°1 EN FRANCE
  • ANALYSE COMPLÈTE DE LA COMPOSITION CORPORELLE - Suivi du poids (kg, lb, st lb), ainsi que du pourcentage...
  • SYNCHRONISATION AUTOMATIQUE - Sauvegarde automatique de toutes les mesures dans l'application Health Mate...

Facile à utiliser, mais aussi très fonctionnelle, cette balance intelligente donne une rétroaction instantanée avec la tendance du poids et les données de l’IMC affichées directement sur l’écran de la balance.

Elle se synchronise également automatiquement avec l’application gratuite et les autres applications/dispositifs de suivi (via Wi-Fi ou Bluetooth), ce qui vous permet de suivre votre progression dans le temps.

Vous pouvez utiliser l’application pour fixer un objectif de poids et suivre vos calories en utilisant la fonction intégrée de suivi nutritionnel.

La balance Withings autorise jusque 8 utilisateurs qui seront automatiquement reconnus lors de la pesée, les statistiques de chaque personne étant synchronisées avec leur profil individuel.

Petit plus, le mode grossesse qui permet aux femmes enceintes de suivre facilement et précisément le gain de poids pendant la grossesse.

Guide d’achat de la balance connectée : quelles questions se poser ?

Nous avons vu précédemment la meilleure des questions à se poser, à savoir, qu’est ce que j’attends de cette balance ?!

Vous pouvez raisonnablement en attendre une aide pour tracker la progression de votre perte de poids, ou encore pour surveiller l’évolution du poids de votre famille. Vous pouvez également voir cet achat comme un outil de motivation pour atteindre vos objectifs, mais dans ce cas (nous en reparlerons en conclusion), cet indicateur ne doit pas être le seul.

Quel prix je veux y mettre ?

Ce n’est pas parce qu’une balance impédancemètre est chère qu’elle est nécessairement plus précise. Généralement, vous paierez pour la renommée de la marque et quelques fonctions supplémentaires comme une application et un écosystème dédié.

Vous pouvez vouloir vous offrir la Royce Rolls des balances connectées, mais si vous voulez simplement un suivi pertinent de vos objectifs, une excellente entrée de gamme fera l’affaire, d’autant que nous avons vu qu’aucune balance aussi chère soit elle est capable de donner avec précision le taux de masse grasse.

Est-ce que je veux quelque chose de connecté ?

Si vous avez des applications santé qui vous accompagnent au quotidien, il peut être intéressant de vous assurer que votre future balance soit compatible avec ces dernières

Combien va-t-il y avoir d’utilisateurs sur ma balance impédancemètre ?

C’est sans doute l’une des options les plus importantes s’il y a du monde à la maison. Certains modèles sont capables de garder jusque 16 utilisateurs en mémoire tandis que d’autres s’arrêtent à 2.

Prenez en considération le poids de chacun des membres de la famille également, car certaines balances présentent une capacité d’accueil limitée (parfois il s’agit de 150kg max, parfois plus).

En conclusion : quelle est la meilleure stratégie pour suivre une perte de poids ?

meilleure balance impédancemètre

Le problème des balances avec un grand B, c’est qu’elles ne vous fournissent qu’un chiffre, sans contexte, sans historique.

Elles ne devraient jamais représenter qu’un indicateur d’évolution de votre perte de poids parmi tant d’autres : vous êtes bien plus qu’un chiffre !

À ce titre, la balance impédancemètre est logiquement plus intéressante qu’un simple pèse-personne.

Prenons l’exemple de Julien qui décide de perdre du poids en se mettant à la musculation et au cardio, en plus de revoir ses habitudes alimentaires et de créer un déficit calorique (il a tout compris Juju).

Julien n’a qu’un vieux pèse-personne chez lui, qui remplit très bien sa tâche de lui indiquer un seul et unique chiffre : sa masse corporelle. JuJu se pèse chaque lundi matin et ce qui le chagrine, c’est que son poids ne diminue pas, pire, il augmente. Il pourrait alors être tenté d’abandonner, se disant que tout cela est vain, mais heureusement, notre Julien croise ses indicateurs.

Déjà, le miroir lui fait dire que son physique évolue dans le bon sens, ainsi que son énergie et ses performances en salle de sport. Et si Julien avait suivi depuis le début son évolution avec non pas un pèse-personne, mais une balance impédancemètre, il aurait peut être pu constater une évolution dans sa masse grasse (même si le chiffre renvoyé aurait certainement été faussé par les approximations de la machine, le delta aurait sans doute été cohérent).

Bref, vous avez compris l’idée, ne vous fiez jamais à des données brutes, regardez le tableau dans son ensemble et croisez les indicateurs. Si vous vous fiez juste aux chiffres sur une balance, aussi technologique soit-elle, cela pourrait affecter (à tort) votre image corporelle (ou au contraire, vous faire pensez que vous êtes plus sec que la réalité).

Le poids seul, on s’en fout ! Il peut fluctuer selon plusieurs facteurs :

  • votre niveau d’hydratation : si vous êtes déshydraté ou si vous avez mangé trop de sel, votre corps peut faire de la rétention d’eau, ce qui peut faire grimper le poids. De même, de nombreuses femmes retiennent l’eau pendant leurs cycles menstruels.
  • le moment de la pesée : se peser après un repas n’est pas la meilleure idée, simplement parce que les aliments ajoutent du poids. Cela ne signifie bien sûr pas que vous avez pris du poids, cela signifie simplement que vous avez ajouté quelque chose à votre corps (quelque chose qui sera éliminé par la digestion au cours des prochaines heures).
  • la prise de masse musculaire : le muscle est plus dense que la graisse et prend moins d’espace, donc ajouter du muscle pourrait augmenter le poids sur votre balance, même si vous êtes en train de maigrir, paradoxalement.

Vous pouvez donc ajoutez d’autres indicateurs à votre perte de poids comme :

  • des mesures corporelles (buste, poitrine, taille, hanches, cuisses, mollets, bras, etc.) et notez la façon dont vos vêtements vous vont (avez-vous gagné un cran à votre ceinture ? Est-ce que ce Tshirt moule davantage vos biceps/triceps ?). La balance peut mentir, pas le pantalon !
  • prenez des photos de votre évolution (une fois par mois suffi). Comme pour la pesée, toujours au même moment et toujours sous la même lumière et dans les mêmes conditions.
  • les calories que vous consommez et vos macros nutriments
  • votre fréquence cardiaque (à relever le matin avant de sauter du lit)
  • votre performance sportive (comme votre temps au 5km par exemple si vous avez choisi la course comme support de perte de poids)

Voilà, la balance impédancemètre n’est pas un mauvais outil en soi, elle présente des avantages et des inconvénients qu’il ne faut pas occulter. À partir du moment où vous êtes conscients que les chiffres qu’elle renvoie ne sont que des estimations que vous pouvez inclure à votre journal de progrès, pas de souci.

Cela reste un outil abordable et utilisable de tous simplement. Sachez tout de même que l’utilisation d’une balance impédancemètre est déconseillée aux femmes enceintes ainsi qu’aux personnes qui portent un pace maker ou de tout autre implant médical électrique.

Références :

[1] Bioimpedance Analysis: A Guide to Simple Design and Implementation

[2] The validity of bioelectrical impedance models in clinical populations.

[3] Is bioelectrical impedance accurate for use in large epidemiological studies ?

[4] Racial differences in bone density between young adult black and white subjects persist after adjustment for anthropometric, lifestyle, and biochemical differences.

[5] Bioelectrical impedance analysis–part I: review of principles and methods.

samedi 8 juin 2019|

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services.

Fermer