Accueil/Entrainement sportif/Application de sport/Association sportive : quels outils/applications pour faciliter votre gestion ?

Association sportive : quels outils/applications pour faciliter votre gestion ?

  • association sportive

Pour la 16e année consécutive, Recherche et Solidarités vient de publier un portrait détaillé du mouvement associatif en France réalisé à partir de données officielles. En chiffres, le secteur associatif français comporte 1,3 million d’associations actives qui reposent sur le travail d’environ 13 millions de bénévoles.

Entre septembre 2017 et août 2018, on constate un léger ralentissement du nombre de créations d’associations, 70 000 nouvelles ayant été créées sur cette même période.

Pour autant, dans certains secteurs comme celui des loisirs, de la culture et du sport, le nombre d’associations créées a littéralement explosé, concentrant ainsi 52 % des créations d’associations. Mention spéciale pour les associations sportives qui représentent à elles seules 25 % du monde associatif.

Quelle différence entre un club de sport et une association sportive ?

club de sport

La différence tient à leur statut respectif. Un club de sport est une structure qui, pour exister d’un point de vue légal, doit se rattacher à une entité juridique.

Les clubs peuvent ainsi désigner soit une association, soit une société, qu’il s’agisse d’une entreprise unipersonnelle sportive à responsabilité limitée, d’une société anonyme à objet sportif, ou bien d’une société anonyme professionnelle.

L’association sportive, quant à elle, se caractérise par son aspect désintéressé et s’occupe principalement de promouvoir une discipline sportive, ce qui n’implique pas nécessairement la mise en œuvre d’une pratique sportive stricte avec tous les éléments qui incombent à une telle activité : organisation de cours, embauche de personnel, encadrement des membres, participation à des compétitions, etc.

Il est tout à fait permis de se constituer en association sportive sans pour autant développer la pratique de l’activité en elle-même.

Dès lors, qu’importe la manière dont l’association sportive promeut son activité, elle peut avoir accès à un agrément jeunesse et sport lui permettant de bénéficier d’avantages divers (aides publiques, allègement des cotisations sociales pour les salariés, vente de boissons, etc.).

Elle peut également tout à fait demander à être affiliée à une fédération sportive, de manière à pouvoir faire participer ses membres à diverses compétitions organisées par celle-ci.

Quelles démarches sont nécessaires pour monter une association sportive ?

Pour créer une telle structure, il faut tenir compte des principes de la loi du 1er juillet 1901 qui régissent les associations. Vous devrez obligatoirement être deux personnes (un président d’association et un trésorier) pour créer une association et définir un objectif social clair, à but non lucratif.

De fait, la création d’une telle entité juridique ne doit avoir pour vocation l’enrichissement de ses membres fondateurs. C’est la raison pour laquelle son côté désintéressé doit ressortir. À ce titre, les associations sont exonérées d’impôt sur le revenu, d’impôt sur les sociétés et de la CET ou contribution économique territoriale. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à vous rapprocher d’organismes de conseils.

Toutefois, cela n'empêche pas l’association de générer des bénéfices. Son caractère non lucratif interdisant l’enrichissement de ses fondateurs, les bénéfices engrangés seront dès lors mis de côté et dévolus à la gestion de l’association, entre autres.

D’un point de vue administratif, les membres fondateurs ont à remplir une déclaration préalable de création d’association et à l’envoyer à la préfecture compétente correspondant au lieu du siège de ladite association. Il faudra par la suite rédiger les statuts de cette dernière (dénomination, organisation interne, règles de fonctionnement, etc.) et enfin effectuer la publication d’une annonce légale.

Un compte bancaire dédié à l’association doit être ouvert, et un contrat de responsabilité civile et d’assurance en cas d’incidents liés à la pratique sportive doit être souscrit. Si salariés il y a, ces derniers ont pour obligation d’être de leur côté déclarés à l’URSSAF.

Les intérêts de monter une association sportive

Choisir de se constituer en association loi 1901 peut vous permettre de bénéficier de multiples avantages, notamment sur le plan des conditions fiscales. En effet, en optant pour ce statut juridique, vous serez exonéré du paiement de certains impôts comme la CFE (cotisation foncière des entreprises), la TVA (taxe sur la valeur ajoutée), l’impôt sur les bénéfices, la CET…

Toutefois, vous pouvez devenir imposable si certaines conditions ne sont plus respectées, comme le fait d’accumuler plus de 62 250 euros de recettes par an et/ou si la rémunération des membres fondateurs dépasse les ¾ du SMIC.

Dotée d’une personnalité morale, l’association peut également recevoir des dons et subventions de l’État, des collectivités locales, des régions, ses donateurs ayant par ailleurs la possibilité de leur côté de bénéficier de réductions de leurs impôts en échange d’un reçu fiscal.

Par ailleurs, il est important de noter que l’intérêt d’une association provient également du fait qu’elle permette de pratiquer une activité sportive à moindre coût et de participer à des événements tels que des compétitions, dans le cas où l’association est affiliée à une fédération de sport.

C’est l’occasion pour des milliers d’adhérents de développer des valeurs communes et de pratiquer un sport au sein d’une structure dénuée de tout intérêt financier. Intégrer une association sportive est ainsi un acte valorisant et un moyen de développer des liens sociaux forts avec autrui.

Les différentes applications existantes pour simplifier vos démarches

Pour gérer au mieux votre association, différentes startups se sont lancées dans la création d’applications dédiées aux associations sportives. Sporteasy permet notamment de faciliter l’organisation de dizaines de sports comme le football, le rugby ou encore le handball, en aidant notamment les dirigeants à planifier divers événements tels que matchs amicaux ou tournois. L’application prend en effet en charge l’envoi de messages aux joueurs, la mise en place de la composition des équipes, l’analyse des statistiques ou la réalisation des classements.

D’autres existent comme Extraclub qui propose de son côté la gestion de réservation par internet et n’a besoin pour cela que du téléphone des différents membres de l’association. Elle met également à disposition des gérants un module de caisse, afin de connaître en temps réel les flux monétaires générés par l’association et ainsi d’avoir une vision très concrète des ventes en cours et des stocks disponibles.

Sur d’autres applications comme Sportmember, il est possible de payer directement ses cotisations en ligne ou encore de créer un site web dédié au club.

Les aides sont donc multiples !

Association sportive : quels outils/applications pour faciliter votre gestion ?
5 (100%) 1 vote

mercredi 26 décembre 2018|

Laisser un commentaire

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services.

Fermer