Tennis

Tennis

Héritier du jeu de Paume, le tennis est un sport pratiqué par toute personne dotée d’une bonne condition physique, quel que soit son âge. Le tennis se pratique également en équipe et nécessite un équipement adéquat qui en fait d’ailleurs un sport de haut standing où le style vestimentaire n’a cessé d’évoluer.

Le tennis moderne et professionnel est davantage pratiqué en Europe, en Amérique ou en Océanie. C’est le 1er sport individuel pratiqué en France.

Considéré depuis ses débuts comme une pratique d’élite, le tennis tend à devenir plus populaire et constitue aujourd’hui l’un des sports les plus médiatisés.

Le tennis : le point de naissance

Le mot « tennis » est d’origine française. Il est dérivé de l’expression « tenez », mot consacrant l’annonce émise par le serveur du jeu de Paume à son adversaire lorsqu’il lui sert la balle.

Cet usage de jeu n’est plus de mise aujourd’hui, la forme contemporaine étant les « hans » de porteurs d’eau des serveurs sur les courts.

Le mot « tenez » a lui-même été déformé en moyen anglais. Il est passé de « tenez » à « teneys » ou « tenes », et deviendra finalement ‘’tennis ».

Les variantes au fil des siècles

Plusieurs versions du tennis sont pratiquées depuis l’Antiquité ! Connu alors comme le jeu de paume, il a eu plusieurs variantes au fil des siècles. C’est en France qu’a été inventée la plus ancienne forme du jeu dès le XIIIe siècle.

À l’époque, on la pratiquait avec les mains nues ou des gants. Par la suite, on introduisit des bandages en pièce de linge ou en cuir pour éviter d’endommager les mains en jouant.

Les jeu de Paume

Le Jeu de Paume a d’abord été l’apanage de classes moins nobles comme les étudiants, les humanistes qui la pratiquaient en salle ou en plein air.

La noblesse française, qui sera d’ailleurs son fer-de-lance, ne se l’appropriera qu’au XIVe siècle. Il est alors désigné comme le « Jeu des Rois » et a passionné plusieurs souverains de François1er à Henri IV et Henri II.

C’est à cette époque qu’il a été introduit en Angleterre par le duc d’Orléans qui le pratiquait régulièrement lors de sa captivité.

Le tennis est apparu beaucoup plus tard au XVIIIe siècle et s’importe alors aux États-Unis, en Australie, en Allemagne, en Espagne et en Italie.

C’est au major Harry Gem que l’on doit le jeu sous sa forme moderne. Curieusement, c’est aux États-Unis, dans le Massachusetts, qu’eut lieu le premier tournoi moderne en août 1876.

L’année suivante se déroula la première édition de la compétition qui deviendra la plus ancienne de toutes : le Tournoi de Wimbledon. Dans la foulée est créé le Championnat de France de tennis en 1891, qui ne deviendra « Internationaux de France de tennis » qu’en 1925.

L’ère moderne

Le premier Open s’ouvre en 1968 avec les quatre tournois du Grand Chelem qui consacre la promotion des joueurs professionnels. C’est à partir de cette époque que grands champions, statistiques et record naissent et créent véritablement un sport moderne.

La naissance de l’Association of Tennis Professionals (ATP) en 1972 entérine la professionnalisation d’un sport où la distinction entre professionnels et amateurs a jusque-là été complexe.

Le saviez-vous ? Le Grand Chelem désigne les 4 plus grands tournois de tennis du monde. C’est un journaliste américain Alison Danzig qui fut le premier à utiliser cette expression en 1938 à propos de l’exploit du champion Donald Budge ; le tout premier vainqueur du titre.

L’apparition des règles et leur évolution

Les premières règles de jeu étaient pour le moins vagues. Elles sont issues du Lawn-tennis et ont été établies par le major Wingfield en 1874. Mais, c’est en 1877 que l’All England Club présidé par Henry Jones institue de façon durable des règles précises.

Il instaure un terrain rectangulaire mesurant 23,77 mètres en longueur et 8,33 mètres en largueur pour un simple. Le comptage des points se fait de la manière suivante : 15 – 30 – 40 – Jeu.

Ces règles de 1877 ont subi peu de changement, même si elles connaitront plusieurs modifications plus tard : notamment l’apparition du Tie-Break (jeu décisif) en 1970, la suppression du temps de repos de 10 minutes en fin de troisièmes manches (set) en 1994 et la suppression du repos après le premier jeu de chaque manche en 2000.

En règle générale, on distingue des rencontres de simples et de doubles. Il est souvent indispensable de gagner deux sets pour remporter une rencontre.

Les scores pour s’imposer lors d’une manche sont les suivants : 6/0, 6/1, 6/2, 6/3, 6/4 et 7/5.

En cas d’égalité en fin de partie, il est procédé à un Tie-Break pour départager les adversaires et le premier qui décroche 7 points gagne la rencontre.

Le décomptage des points se fait comme suit :

  • Un point marqué vaut 15
  • 2 points valent 30
  • 3 points valent 40

Les lignes de délimitation de l’aire de jeux sont situées à l’intérieur du terrain. Lorsqu’une balle sort du périmètre, le serveur (celui qui envoie la balle) écope d’une faute.

Il en est de même lorsque le serveur envoie la balle hors du carré de service ou qu’il frappe la balle après avoir franchi la ligne de fond.

Le tennis en France, un sport ancré dans la société

Le premier club de tennis français a été fondé à Dinard, en Bretagne en 1878. On en dénombre plus de 8 100 à nos jours, répartis dans 36 ligues régionales.

La Fédération française de tennis est la plus grande instance du jeu créée en 1920. Depuis, la France est devenue le pays le mieux représenté dans le classement ATP mondial, avec près de 15 % des joueurs classés dans le top 100 mondial.

Dans les épreuves internationales par équipes, la France a, depuis 1927, remporté 11 titres en équipes nationales : 9 Coupes Davis et 2 Fed Cup.

À l’ère des Open, 6 tournois du Grand Chelem ont été remportés par des grands champions : Yannick Noah (1983), Mary Pierce (1995 et 2000), Amélie Mauresmo (2006) et Marion Bartoli (2013).

Cette dernière a également remporté 1 Masters en 2005. D’autres sportifs se distinguent également par des parcours élogieux lors de ces circuits : Mary Pierce, Gaël Monfils Sébastien Grosjean, Jo-Wilfried Tsonga, Michaël Llodra, Julien Benneteau, Richard Gasquet, etc.

Sur le plan social, l’essor depuis les années 70 de Roland-Garros a permis de populariser ce sport surtout auprès des jeunes ; 53 % des licenciés français (près de 1,2 million) ont moins de 18 ans.

En 2012, le chiffre d’affaires du secteur était estimé à plus de 2 milliards d’Euros.

e saviez-vous ? La légende voudrait que René Lacoste, le grand champion français, accessoirement créateur de mode, n’ait jamais suivi un seul cours de tennis. C’est un autodidacte qui a appris le jeu en observant.

Comment s’équiper pour jouer à la balle jaune ?

L’équipement de jeu est constitué d’une raquette à un cordage, de balles en caoutchouc avec et sans pression.

Le tennis se pratique sur gazon ou sur terre battue. Il se distingue par l’élégance des vêtements des joueurs.

La règlementation vestimentaire contemporaine consiste en un polo et short chez les messieurs et un débardeur et short ou mini robe chez les dames.

Depuis leur création, les raquettes étaient fabriquées avec plusieurs types de bois. Mais dès 1980, de nouvelles raquettes sont créées à partir de fibres synthétiques.

Elles remplaceront définitivement les raquettes en bois en 1984. Quelques raquettes sont aujourd’hui pourvues d’un système anti vibratoire pour amortir les chocs de la balle sur le cordage, QLIPP en est un des plus avancés.

Les cordages sont pour la plupart faits en matériaux synthétiques ou en nylon. Les balles ont un diamètre oscillant entre 6,350 et 6,668 cm et pèsent 58 grammes en moyenne.

Le saviez-vous ? Les balles de Tennis étaient blanches à l’origine, mais ne furent recouvertes de laine jaune qu’à partir de 1968 pour les rendre plus perceptibles.

En 1977, un artisan allemand du nom d’Edwin Fischer mit au point une raquette à un double cordage surnommée  » raquette spaghetti « . Mais elle fut interdite la même année après que la Fédération internationale de tennis fit état de ce qu’elle viciait le jeu.

Quelques compétitions majeures où les records se sont succédé

Depuis 1988, le tennis est un sport olympique. Les compétitions se déroulent dans l’ensemble annuellement. Les Masters sont des tournois annuels où s’affrontent les huit meilleurs joueurs/joueuses d’une saison.

Les Masters 1000 constituent un ensemble de neuf tournois annuels ayant lieu en Europe, en Amérique du Nord ou en Asie.

Chez les dames, les joueuses les mieux cotées sont aux prises chaque année depuis 1972, lors des Masters de tennis féminin. Des dizaines d’autres compétitions sont organisées périodiquement et déterminent les classements par titres.

Le Grand Chelem, un périple mondial

Le Grand Chelem comme les Masters se déroulent sur les circuits ATP et WTA. Ils ont été marqués par de nombreux records. Cinq athlètes ont pu boucler le Grand Chelem avec une victoire : Donald Budge (1938) et Rod Laver (1962 et 1969) pour les messieurs et Maureen Connolly (1953) Margaret Smith Court (1970) puis Steffi Graf (1988) chez les dames.

D’autres se sont illustrés durant des Open particuliers :

L’Open d’Australie- AUSTRALIE

  • Novak Djokovic et Serena Williams (6 victoires)
  • Roland Garros- FRANCE
  • Rafael Nadal (9 victoires)
  • Chris Evert (7 victoires)

Wimbledon- ROYAUME –UNI

  • Martina Navrátilová (9 victoires)
  • Roger Federer et Pete Sampras (7 victoires)

L’US Open- ÉTATS-UNIS

  • Chris Evert (6 victoires)

Le saviez-vous ? Le plus long match de tennis a duré 3 jours ! Il a débuté le 22 juin 2010 lors du tournoi de Wimbledon et a opposé le français Nicolas Mahut à l’américain John Isner.

Un sport à l’image aristocratique

Au XVIe siècle déjà, le Jeu de Paume était surnommé le « Jeu des Rois ». Au cours du XIXe siècle, à la naissance des premiers jeux, le tennis était considéré outre-Manche comme un sport pratiqué par les bourgeois.

Cela s’explique par le respect strict des règles de conduite dignes de celles de la haute société ; des convenances appliquées par les lords britanniques et qui sont toujours d’actualité.

Au-delà de l’aspect historique, ce sport recèle une dimension touristique. Il contribue au rayonnement international de destinations de plaisance, fréquentées par des touristes plutôt aisés comme Paris, Cannes ou Deauville.

Roland-Garros est un rendez-vous prestigieux, d’envergure mondiale où se croisent régulièrement des célébrités du monde politique ou du show-biz.

Par ailleurs, pratiquer ce sport nécessite un budget considérable pour s’équiper. Sans compter que, contrairement aux parties de football qui s’improvisent à tout va, la pratique du jeu se fait sur des courts qui ne sont pas souvent faciles d’accès.

Les sports dérivés

Plusieurs jeux similaires sont inspirés du tennis. On distingue notamment le Padel, le squash, le mini tennis, le Beach tennis‎, le Racquette Ball. La plupart se pratiquent sur des courts de dimensions inférieures à celles du tennis, ou ont des systèmes de comptage des points particulier.

4.75 (95%) 4 votes

Les articles à l'honneur sur le thème "Tennis":

QLIPP

Qlipp, l'antivibrateur intelligent

Peu à peu, le tennis se met au tout connecté et suit l’ère du très à la mode “quantified self”. [...]

Choisir sa raquette de tennis

Choisir sa raquette de tennis correctement et à bon prix

Les critères pour choisir sa raquette de tennis
Nous en avons retenu trois, qui aux yeux de notre équipe de spécialiste [...]

Autres articles dans le thème : "Tennis", ne manquez pas :

Sections à consulter dans : "Tennis"

Autre(s) thème(s) pouvant vous intéresser :