news

[TO DO LIST] : 15 expériences de running pour garder une motivation maximale !

defi running

2017 débute et sonne l’heure des grandes résolutions, ce qui donne souvent lieu à la populaire : « cette année je vais faire plus de sport, comme courir par exemple ». Mais pour que ladite résolution persiste et dépasse la semaine, il faut une source de motivation. Quoi de mieux que de se fixer des objectifs ou de tenter de nouvelles expériences pour tenir  365 jours durant ?!

Si certains runners puiseront leurs motivations dans la préparation d’un marathon, d’autres en revanche, de niveau plus modeste ou avec des ambitions différentes pourront trouver la consécration dans un des défis running suivant !

#1 – RDV sur la piste

Se placer sur le départ d’une piste d’athlétisme pour la première fois est une étape palpitante de la carrière d’un runner, nul besoin d’être très rapide ou inscrit dans un club pour bénéficier de tous les bénéfices de la surface que vous offre ce terrain de jeu ovale.

Adoptez les sensations de la piste

Courir un 400m est excellent afin de rester focalisé et développer sa concentration. Commencez doucement avec un entrainement sur piste par semaine. Voici un petit entrainement très simple pour démarrer, commencez par vous échauffer 5 à 10 minutes en faisant quelques tours tranquilles, puis courrez 8 tours de piste (soit 3,2km) en sprintant dans les lignes droites et en ralentissant dans les courbes.

Mesurez-vous aux autres

Si vous êtes déjà un habitué des pistes, alors il est temps de pousser vos efforts, choisissez une distance de prédilection entre 100m et 10 000m et entrainez-vous. Plus la distance choisie est courte, plus vous allez travailler votre vitesse et booster votre confiance lors de course plus longue.

Beaucoup de clubs organisent des meetings où tout le monde peut participer à condition de payer. La plupart du temps ces derniers se déroulent avec des catégories, vous courrez donc contre d’autres personnes de votre niveau. Entrainez-vous et mesurez-vous aux autres lors d’évènements locaux proches (ou non) de chez vous.

Chaussez les crampons

chaussures piste nike xcSi vous courez sur piste, tentez l’expérience de troquer vos runnings classiques contre des pointes ! Des chaussures de course à pied standard ne vous permettent pas de libérer votre plein potentiel sur cette surface un peu spéciale.

Optez pour des chaussures de piste avec 5 ou 6 pointes de taille moyenne, cela vous aidera à bien agripper la surface et ainsi mieux vous propulser lors de vos foulées. Ceci combiné avec la légèreté des chaussures spécialisées boostera votre vitesse et la longueur de vos pas.

Les chaussures de piste offrent en revanche moins de support que des running classiques, elles ne sont en revanche pas moins confortables. Commencez par essayer un modèle comme les Nike Zoom XC, avec un super rapport qualité prix pour un confort et une légèreté au rendez-vous.

#2 – Courez déguisé

courir déguisé
L’homme le plus rapide au semi marathon en costard (1:24:41) VS la Wonderwoman la plus rapide sur un marathon (2:48:51)

Courir peut être quelque chose de très sérieux, de complètement délirant ou encore les deux à la fois ! Quoi de plus valorisant que de finir 20km dans un costume de légume, la satisfaction n’en est que plus grande à l’arrivée, d’autant plus si vous établissez un nouveau record en son genre (cf #4) !

  • choisissez un costume qui vous tient à coeur ou qui possède une signification, cela peut avoir un lien avec l’oeuvre caritative que vous représentez par exemple, ou le superhéros préféré de votre enfant
  • vérifiez bien au préalable que la course en vue accepte de tels accoutrements, vous ne voudriez pas vous faire mal voir
  • même un costume très léger risque de modifier votre allure de course, prévoyez donc des entrainements avec votre costume pour être prêt le jour J
  • si possible, ayez une version d’entrainement de votre costume pour ne pas l’abîmer avant la course

#3 – Courez votre âge en km

Beaucoup de runners font cette expérience chaque année après avoir célébré leur anniversaire. Courir 40 km pour fêter ses 40 ans est une bonne manière de marquer la date.

Le directeur du marathon de Boston lui-même a couru son âge à chacun de ses 50 derniers anniversaires !

Maintenant âgé de 62 ans, il combine course à pied et vélo pour accomplir les objectifs de distance de plus en plus élevés. Selon votre niveau et le nombre de bougies sur votre gâteau, vous pouvez très bien adapter un peu en convertissant votre âge en kilomètres ou en minutes.

#4 – établissez un nouveau record

hot dog marathon
Vous n’avez pas besoin de courir plus vite ou plus loin pour établir un record, vous avez simplement besoin de faire quelque chose qui n’a pas encore été accompli auparavant.

Le Guiness World Record a homologué 86 tentatives en 2015, dont une, réalisée par Meghan Kita, qui courut le marathon le plus rapide (3:57:49) déguisé en…hot dog ! Vous avez juste à vous renseigner sur le processus d’homologation des records et trouver LA bonne idée. Découvrez exactement comment elle a fait ici (notamment pour homologuer son record avec une photo de chaque km avec son déguisement à l’appui).

#5 – Participez aux plus grands évènements de cette planète

Pourquoi ne pas inscrire comme objectif à long terme de participer aux 6 plus grands marathons du monde ? 6 cases à cocher sur votre « to do list » de runner accompli, et des voyages en prime, que du bonus en somme ! Si vous y parvenez, vous rentrez directement dans le panthéon du running. Voici l’ordre de ces évènements majeurs :

  • Février : Tokyo
  • Avril : Boston, Londres, Paris (pas obligatoire de faire les 3 dans la même année hein !)
  • Septembre : Berlin
  • Octobre : Chicago
  • Novembre : New York

Notez que de gagner votre place au marathon de Boston est déjà un objectif en soit !

Chaque année il devient de plus en plus difficile d’obtenir son billet d’entrée. Pour obtenir votre BQ (Boston Qualification) pour 2017, voici les temps que vous devrez afficher, en êtes-vous capable ?

BQ pour les femmes :

Age18-3435-3940-4445-4950-5455-5960-6465-6970-7475-7980+
Temps3:353:403:453:554:004:104:254:404:555:105:25

BQ pour les hommes :

Age18-3435-3940-4445-4950-5455-5960-6465-6970-7475-7980+
Temps3:053:103:153:253:303:403:554:104:254:404:55

#6 – Retournez aux fondamentaux

L’homme court depuis l’âge de pierre, mais nos habitudes ont bien changé depuis, pourquoi ne pas se faire un petit retour aux sources ?

Courez pieds nus

Courir pieds nus procure un sentiment de liberté que tout runner devrait connaitre un jour. Que cela soit sur du sable, de l’herbe fraiche ou du bitume, vous réveillerez des milliers de connexions neuronales dans vos pieds, en plus de mieux prendre conscience de votre corps et de votre environnement.

On a tendance à se déconnecter totalement de ce qui nous entoure lorsque l’on court, courir pieds nus entraine une pleine conscience dans la manière de se mouvoir en plus d’apporter d’autres bénéfices comme l’augmentation de la force des pieds, la mobilité des chevilles ou encore la façon d’atterrir en douceur sur le sol.

Un des meilleurs bienfaits reste cependant la connexion corps/esprits. Si vous n’osez pas courir pieds nus, vous pouvez y aller par étape en adoptant des chaussures minimalistes qui reproduisent en théorie tous les bienfaits de la course à pieds nus.

Courez librement

Dans un monde toujours plus connecté où l’on est de moins en moins enclin à courir sans nos téléphones et toujours plus accros à nos données de course, il peut être très bon de retourner aux fondamentaux et de simplement…courir !

Laissez donc téléphones, montre écouteurs et autres gadgets à la maison de temps à autre vous focaliser sur l’essentiel, votre forme de course, les sensations, la nature, les gens etc.

#7 – Lancez-vous dans le streak

Ron Hill n'a pas vécu un seul jour sans courir depuis...50 ans !
Ron Hill n’a pas vécu un seul jour sans courir depuis…50 ans !

Dans le jargon running international, faire du « streak » signifie courir tous les jours, on peut ainsi se fixer une période de temps (100 jours d’affilés par exemple ou un mois) ou non, peu importe qu’il s’agisse de courir 1/4 d’heure, ou 5km par jour, tant que l’on s’y tient.

Il y a même un record dans la discipline comme vous vous en doutez, un britannique du nom de Ron Hill qui n’a pas manqué une sortie running de 1 mile ou plus depuis…1964 ! L’homme a dorénavant 78 ans, et déclare qu’il n’y a rien de tel que le streak pour maintenir une santé de fer, on veut bien le croire !

Si vous voulez apporter une dimension sociale à l’expérience, il existe des challenge (runeverydaychallenge, runeverydayjanuary) destinés à combattre d’une part le blues de l’hiver et à vous motiver d’autre part pour sortir courir chaque jour (même quand il fait très froid). De plus ces challenges oeuvrent souvent pour une bonne cause en collectant de l’argent pour une association caritative.

#8 – Courrez de nuit

run-night

Même le plus connu des chemins que vous avez l’habitude d’emprunter peut se révéler délicieusement différent quand la nuit l’habille. La nuit, tout est plus calme, vous ne risquez pas de vous coltiner les masses urbaines qui vous obligent à ralentir la cadence, de plus les températures en été sont idéales pour une sortie à la fraiche.

Il faudra tout de même penser sécurité avant tout et être certain de sortir avec une lampe frontale et des affaires réfléchissantes. Sortez entre amis autant que possible (surtout si vous êtes une femme) ou participez à des courses nocturnes comme la noctambule à Paris pour une sécurité des plus totale.

#9 – Visitez les mecques du running

Certains endroits ont une saveur spéciale dans le monde du running. Ils sont le berceau qui a vu naitre bon nombre de champions olympiques. Si le running est une véritable passion pour vous, il est peut-être temps d’aller vous imprégner de ces atmosphères particulièrement inspirantes.

Iten – Kenya

kenya-rift-valley
Dans la rift Valley du Kenya, on ne plaisante pas avec l’entrainement, et pour cause, les sessions se font à 2400 m d’altitude, vous pouvez ranger vos masques d’élévation, pas besoin ici ! Les paysages fertiles composés de nature sauvage offrent des entrainements illimités dans un décor très cross-country

Vous trouverez des coureurs locaux à n’importe quel moment de la journée, et gageons que ceux-ci vous feront signe pour les rejoindre (pas dit que vous puissiez les suivre !). Nul doute que cet endroit magique saura vous inspirer ! Pas étonnant qu’il soit le producteur d’un nombre incalculable de médailles d’or olympiques.

Sachez qu’il existe des camps d’entrainement pour les coureurs non élite dans cette région, vous trouverez toutes les informations sur trainingkenya.com.

Tracktown USA

La tracktown USA, située dans la ville d’Eugene en Oregon (États Unis), est la maison mère de tous les runners du monde entier, c’est aussi l’endroit qui a vu naitre l’un des plus grands champions de la course à pied, Steve Prefontaine.

C’est encore ici que le cofondateur de Nike, Bill Bowerman, a donné pour la toute première fois en 1963 un programme d’entrainement de jogging en public, lors du tout premier « running boom » !

Vous trouverez à Tracktown USA la célèbre piste Hayward Field qui accueille tous les ans le « Prefontaine Classic », un évènement qui attire les meilleurs athlètes du monde entier ! Les billets pour la nuit d’ouverture sont gratuits, à condition de les réserver en avance.

La ville d’Eugene est aussi un formidable endroit pour des vacances running, pleine de grands espaces, de parcs verdoyants et de chemins aménagés proche des rivières. Essayez-vous sur le Ridgeline, un trail aménagé de 18km qui vous fera passer par toute sorte de vue, une superbe manière de découvrir les paysages de l’Oregon ! Découvrez toutes les infos ici pour planifier vos prochaines vacances running !

Font-Romeu – France

C’est chez nous ! Font-Romeu est un village situé dans les Pyrénées qui est un endroit de choix pour un entrainement en haute altitude depuis les jeux Olympiques de 1968. En plus d’être un coin plébiscité par les skieurs, le village met à disposition deux pistes aménagées de running, avec des km et des km de chemins sinueux possibles ! Si vous cherchez du plat, la piste de 4000m située au-dessus du village devrait faire l’affaire.

Si vous êtes à la recherche de performance, n’hésitez pas à aller jeter un oeil aux stages proposés.

Bushy Park – Londres

bushy park parkrun

On trouve dans le sud-ouest de Londres un parc qui a su innover en matière de course à pied avec la création du phénomène (qui n’est pas encore trop connu en France) Parkrun, en 2004.

Les parkrun de Bushy Park restent encore à ce jour les plus fréquentées avec pas moins de 1000 coureurs en moyenne chaque samedi qui se donnent rendez-vous pour courir.

Pas besoin d’attendre le samedi pour aller courir sur l’un des nombreux chemins du grand parc, vous y trouverez des runners tous les jours de la semaine, et il se peut même que vous croisiez des grands noms de la course à pied..

#10 – Participer à une « beer mile »

Une beer mile (course à bière), c’est le fait de courir 4 tours de piste de 400m en ingurgitant avant chaque une bière de 340ml (1,36L de bière au total).

Si vous terminez cette épreuve, vous aurez le droit à votre badge et un bon gros rot d’arrivée ! La bière ne doit en aucun cas ressortir de votre cas, auquel cas vous gagnez un tour supplémentaire, ce qui n’est (vraiment) pas recommandé !

Ce type de course très en vogue possède dorénavant son propre championnat international et un sacré record de 4:34 minute détenu par un Canadien !

Essayez seul ou entre amis (plutôt entre amis d’ailleurs, même si parait que le ridicule ne tue pas…) pour comparer votre temps aux quelques 114 000 performances venues du monde entier sur le site officiel beermile.com !

On notera que la bière la plus utilisée pour faire des performances est la budweiser !

#11 – Courez comme Rocky à Philadelphie

rocky runningIl incarnait certes un boxeur dans la série de films Rocky, mais Sylvester Stallone a aussi donné dans le running lors de ses préparations aux combats, notamment lorsqu’on le voit grimper les 72 marches du musée d’art moderne de Philadelphie.

Alors, que vous soyez fan ou non, rien de vous empêche si vous passez par là d’aller travailler vous aussi votre jeu de jambes, de brandir vos bras, victorieux en haut des marches et de prendre un petit selfie avec la statue en bronze représentant Balboa !

#12 – Allez voir de l’athlétisme en direct

Quiconque possède la passion du running se doit d’aller voir un meeting d’athlétisme au moins une fois dans sa vie. Les billets pour le prochain championnat d’athlétisme à Londres en 2017 filent très vite, mais il existe bien d’autres évènements accessibles.

La compétition number one à suivre est la Diamond League, dont le meeting de Paris se déroulera la 1er juillet, ne manquez pas ça ! C’est une compétition internationale qui compte au total 14 évènements un peu partout dans le monde, de quoi faire des projets de voyage (Belgique, Suisse, UK, Maroc, Suisse, Norvège, Suède, Italie, USA, Chine) !

#13 – Devenez le mentor d’un ami

Vous pouvez imposer le rythme de course à un de vos amis, c’est là un excellent moyen de le motiver et de vous apporter de la satisfaction. Aider quelqu’un à atteindre ses objectifs est une des expériences les plus valorisantes de cette liste, que ce soit pour l’accompagner dans une remise en forme, une perte de poids ou encore à l’atteinte d’un chrono fixé.

Si vous imposez le rythme à l’un de vos amis, voici quelques règles qu’il peut être bon de fixer :

  • définir clairement l’objectif
  • qui est en charge du timing ?
  • est-ce que votre partenaire souhaite parler durant les sessions
  • veut il courir à vos côtés ou derrière
  • désire il être poussé à bout quand il est en peine ?

Vous n’avez pas d’amis ? Vous pouvez trouver des partenaires de running sur les applications/sites suivants : joggin, sportmeup, ouirun, peppy, yogowo, needsporty

#14 – Donnez un coup de main

Être de l’autre côté de la course peut vous offrir une autre façon d’apprécier l’effort, des recherches ont aussi montré que de faire du volontariat en sport permet d’améliorer l’estime de soi même, réduire son anxiété et améliorer son humeur globale.

C’est aussi un très bon moyen de rester proche du running au cas où vous soyez contraint de faire une coupure (suite à une blessure par exemple).

Pour faire du volontariat dans le domaine de la course à pied, parlez-en à votre club local ou contacter les parkrun de France, ce sont des footings gratuits organisés chaque semaine pour tout le monde, quel que soit son niveau, je vous invite vraiment à découvrir ce concept très sympa !

#15 – Testez d’autres types de running/courses

Il n’y a aucun mal à pratiquer seulement la course à pied sur route, cependant c’est un peu passer à côté de tout ce que le running a à vous offrir ! Voici quelques types de courses auxquels vous pourriez par exemple donner une chance.

Cross-Country

La beauté du cross réside dans le fait que chaque course est différente, ce qui rend ce genre unique est incomparable. Si bien que le chrono importe peu au final tant la libération et la satisfaction se trouvent dans les ascensions/descentes de collines dont les surfaces diffèrent toutes. Communiez avec la nature, osez le cross !

Courses à obstacles

mud day 2015

Interrompre sa foulée pour ramper en dessous de barbelés en feu n’est peut être pas l’idée que tout le monde se fait de « fun », mais ne jugez pas avant d’avoir essayé, vous pourriez y prendre un malin plaisir !

Il existe aujourd’hui plus d’une centaine de courses à obstacles ne serait-ce qu’en France et la discipline s’est tellement répandue que des championnats internationaux se sont mis en place.

Alors, prenez vos amis avec vous (car la course à obstacles est d’autant plus délirante en équipe), mais ne prenez pas vos chaussures flambantes neuves ! Laissez-vous tenter par une expérience hors du commun comme un mud day ou une spartan race et apprenez à vous dépasser comme jamais vous ne l’avez fait !

Parkrun

Si vous n’avez pas encore pris part aux parkrun, il est grand temps d’y remédier ! Déjà parce que c’est gratuit, que ça se passe le samedi et que c’est très convivial ! 5km chaque semaine, de quoi se motiver à garder la forme (d’autant qu’il y a un classement officiel) ! Tout ce que vous avez à faire c’est de vous inscrire sur le site officiel.

Ultra Trail

L’explosion de l’ultra trail n’en finit pas, la faute à de plus en plus de runners qui passent la ligne d’arrivée du marathon se disent : « ok c’est quoi la suite ? »

Alors si vous aussi vous avez fait coché les 42km du marathon de votre todo list, peut être que vous voudrez ajouter quelques km de plus et vous attaquer à un ultra (50km pour les plus petites distances…)

Allez y progressivement, commencez par un ultra à peu près plat avant de vous attaquer, pourquoi pas, aux reliefs de l’UTMB, quelques 150km au beau milieu des 9600m du Mont Blanc…

Courses fun et décalées

Se tenir sur le départ d’une course tout en sachant que l’on n’aura pas de chrono à son arrivée peut paraitre déroutant pour certains runner, mais c’est un super moyen s’amuser entre potes durant un moment où le maître mot est plaisir et fun.

Il existe bien des concepts à tester pour l’occasion, de la célèbre color run à la bubbleday, à celle où l’on doit fuir des zombies (http://www.zombinthedark.fr/) en passant par les courses nocturnes à base de néons ou encore les délirantes sumo run !

En espérant vous avoir donné des idées pour vous fixer quelques objectifs running en 2017 ! Si j’en ai oublié, n’hésitez pas à les mettre en commentaires. N’hésitez pas non plus à partager l’article, ça fait toujours plaisir !

[TO DO LIST] : 15 expériences de running pour garder une motivation maximale !
5 (100%) 1 vote